Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1099 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 665 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1099 citations dans le Littré.

  1. Mais amours fiert [frappe] et d'estoc et de plat Maint dolent cuer [cœur] qui pleure à chaudes larmes.
    Poésies mss. f° 142 (plat, ate [1])
  2. Si fault de faim perir les innocens, Dont les grans loups font chascun jour ventrée, Qui amassent à milliers et à cens Les faulx tresors....
    Poésies mss. f° 26 (ventrée)
  3. Mais quant ce vint au fait de la despense, Il restraingnit eufs, chandelle et moustarde.
    Admin. de l'hostel du prince (restreindre)
  4. Si qu'à pechié nul ne vous puist attraire, Et que de ce puissiez avoir l'ottri : Soiez humble, courtoise et debonnaire.
    Bal. comment le père marie sa fille. (octroi)
  5. Donnez pour Dieu ; faictes secretement Vos aumosnes, non par ypocrisie.
    Conseils aux dames. (hypocrisie)
  6. Impetracion.
    Poés. mss. f° 526 (impétration)
  7. Et que ceux où loquence habonde, Et qui ont belle theorique Et de parler bonne pratique En faiz de beaus comptes compter, Choses nouvelles rapporter, Et l'estat des pays voisins.
    Poésies mss. f° 413, dans LACURNE (compte)
  8. Les chevaulx ont lors tout bien à plenté, Et le logeis de mal en bien se mue.
    Saison de guerre. (logis)
  9. Fiction moralisée.
  10. Les jeunes chiens faut enseignier Et les mener par droite trace, Pour mieulx aprendre leur mestier ; Et s'il est qu'aucuns se defface, On le bat, forhuie et menace.
    Poésies mss. f° 444 (forhuer ou forhuir)
  11. De leurs meurs ne te distrais, Ains y soies entendus.
    Lay du roy. (distraire)
  12. Exemple en avons et figure D'un oisel de douce nature Qui hupe a nom en no langaige.
    Poésies mss. f° 535 (huppe)
  13. .... ami n'y a [dans la cour], n'amie, Congnoissance, diligence, raison, Maniere, senz, honeur, discretion.
    Intér. des cours. (discrétion)
  14. Ore prangne chascun ci chastiment ; Saiges n'est pas qui en tel service entre.
    Femme et enf. (châtiment)
  15. L'autre, dit l'un, vint desservir, Et oster tables et tretiaulx.
    Poésies mss. f° 498 (tréteau)
  16. Prince, chascun doit en son josne aé [âge] Prandre le temps qui lui est destiné.
    Profiter de la jeun. (destiner)
  17. Que le temporel n'actemptast Au clergié, ne de fait ouvrast Contre luy par nul subtrefuge.
    Poés. mss. f° 466 (subterfuge)
  18. Pou [de femmes] veulent estre en une ville Champestre ; ce n'est pas le style ; Elles desirent les cités.
    Poés. mss. f° 528 (style)
  19. [Les flatteurs des princes] En decevant pour leur argent attraire, Leur consentent ordure et lascheté.
    Ce qui est nécessaire aux roys. (ordure)
  20. Et quant aux signes especiaulx, Li capricornes, li toreaulx, La Vierge, le mouton, l'acaire [aquarius].
    Poésies mss. f° 471 (signe)