Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1099 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 665 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1099 citations dans le Littré.

  1. ....Trop fort redoute Celle qui ainsi me reboute, Qui me fait le visaige maigre, Et qui m'est vers la nuit si aigre Qu'elle vient toudiz sans mander, Pour mon corps nuire et gourmander.
    Poésies mss. f° p. 422 (gourmander)
  2. Ne l'esperit ne fait sa sorte [société] Nulle fois avec chose morte.
    Poésies mss. f° 425 (sorte)
  3. .... Cy est uns homs, Voire deux meurdriers et larrons.... Donnez-leur l'ordre du cordier [pendez-les].
    Poésies mss. f° 235, dans LACURNE (cordier)
  4. Le perdant les dez a frapez... Maudisoit le jour qu'il fut nez ; En disant : mal suy fortunez.
    le Dit du jeu des dés. (naître)
  5. Sires, qui veult faire aucun maçonnaige Doit son vouloir aux maçons decouvrir, Aux charpentiers parler du charpentage, Et aux couvreurs marchander du couvrir.
    Poésies mss. f° 304 (maçonnage)
  6. [Un roi] Qui a subgiez, commandement et loy, Et qui moult puet de biens et de maux faire Par son pouvoir absolu, voluntaire.
    Ce qui est nécess. aux rois. (absolu, ue)
  7. Prince, qui veult que le bon temps reviengne, Les trois estas en bonnes meurs repringne [reprenne].
    Souffrance du peuple. (état)
  8. Prince, tenez que soubz le firmament, En temps d'esté, n'a place plus plaisant ; Car des beaux prez et des flours y redonde La douce odeur.
    Poés. mss. f° 324 (redonder ou rédonder)
  9. Maison des champs l'ont pluseurs appellé ; Mais, Dieu merci, toute plaine de blé, Ont les Anglès le feu bouté dedens ; Deux mille francs m'a leur guerre cousté.
    Domaine brûlé par les Anglais. (franc [2])
  10. À ceux convient cent fois le jour plaidier, Et en plaidant prennent un incident Pour la paye longuement delayer [retarder].
    Poésies mss. f° 215 (incident [1])
  11. À ma dame [je] faiz supplication, Que lui plaise moy tant faire d'amours, Qu'en sa nouvelle edification Soye logiez....
    Poésies mss. f° 214, dans LACURNE (édification)
  12. Et sur ce point ai je donné à Galehault mon compaignon Chambre et estable en ma maison, à Paris, tant comme il vourra, Et, la demeure lui plaira, Par la maniere dessus dite, Et, s'il ne luy plaist, quitte à quitte.
    Poés. mss. f° 412 (quitte)
  13. Or dit qu'elle vient du marchié, Or dit qu'elle a partout cerchié.... Or dit que trop souvent se mouille Pour le proufit de sa maison.
    Miroir de mariage, p. 70 (mouiller)
  14. Qui a le monde ainsi destruit, Et par qui sueffre il tant de maulx ? Je le diray, entendez tuit : Puis qu'il vint tant de cardinaux, De compteurs [gens de finances], de divers papaux....
    Poésics mss. f° 267, dans LACURNE (compteur, euse)
  15. ....à grant peine sont gens de court loyaulx, Et je vous puis assez monstrer comment ; Car où li uns appelle l'autre frere, Il le traïst par derrier feintement.
    Poésies mss. f° 289 (frère)
  16. Par ceste exemple.... puet estre clerement entendue la forme et la taille d'un lay à tous ceulx qui les vourront faire.
    Poésies mss. f° 400 (taille)
  17. À nos amez happe-lopin, Sert de brouet et Galopin.
    Poésies mss. f° 416 (happe-lopin)
  18. Trop mauvais y fait, quand j'y pense, Chevauchier par leur païs.
    Virelai contre le pays de Flandres. (penser [1])
  19. Et si devez toudis voz selles Evacuer....
    Préc. d'hygiène. (selle)
  20. Car seignourir [il] se doit premierement Et corrigier pour l'exemple d'autrui, Qui veut avoir commun gouvernement.
    Des vertus nécess. au prince (gouvernement)