Philippe DESPORTES, auteur cité dans le Littré

DESPORTES (1546-1606)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPORTES a été choisie.

poète

396 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1583 42 citations
Les amours de Diane et les amours d'Hippolyte 1573 102 citations
Œuvres chrestiennes 1603 82 citations

Quelques citations de Philippe DESPORTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 396 citations dans le Littré.

  1. La mort en bien aimant est tousjours honorable.
    Diane, I, 69 (honorable)
  2. Ou sinon, contre toy je tourneray mes armes, Profanant ma valeur sur tes fresles gendarmes.
    Rodomont. (profaner)
  3. Plustost le premier ciel perdra son mouvement, Plustost se confondra la suite universelle, Que ma foy se corrompe ou j'adore autre qu'elle.
    Cléonice, XXXIII, Stances. (suite)
  4. Au gré des passions contrairement poussé.
    Œuvres, p. 274, dans LACURNE (contrairement)
  5. Que je m'appelle ingrat des biens que tu m'as faits !
    Œuvres chrest. XVIII, prière (ingrat, ate)
  6. ....Elle s'est parjurée : Ce cœur qu'elle dit vostre estoit naguere à moy.
    Amours diverses, Sonnets, II (parjurer (se))
  7. Mais vous, belle tyranne, aux Nerons comparable.
    Diane, I, 16 (tyran)
  8. Veux-je me plaindre une autre fois, Et, par mes accents lamentables, Tascher à rendre pitoyables Les monts, les rochers et les bois ?
    Œuvres chrest. XVIII, Ode. (lamentable)
  9. Et quand plus sa fureur [de Roland] puissamment le domine, Il arrache de terre un grand chesne et un pin.
    Roland furieux. (puissamment)
  10. Si la plus longue vie est moins qu'une journée, Une heure, une minute envers l'eternité.
    Œuv. chrestiennes, Sonnets, 2 (minute [1])
  11. À ce commandement mon cœur tressaute d'aise.
    dans RAYNOUARD, Lexique. (tressauter)
  12. Chant mortuaire.
    Imitation de la complainte de Bradamant. (mortuaire)
  13. Quand l'espoir, riant à mes yeux, De mon cœur vous trahit la porte.
    Œuv. p. 273 (trahir)
  14. Bien que le ciel, l'envie et la fortune pleuve Sur nous tout ce qu'ils ont d'angoisseux et d'amer, Jamais ils ne pourront nos cœurs desenflamer.
    Œuvres, p. 102, dans LACURNE (désenflammer)
  15. .... Faut-il esperer Qu'avec tant de tourments je puisse assez durer Pour attendre un retour vainement favorable ?
    diverses Amours, XXI, Complainte. (vainement)
  16. Les pensers des hommes ressemblent à l'air, aux vents et aux saisons Et aux girouettes qui tremblent Inconstamment sur les maisons.
    Diverses amours, XLI, Chanson. (inconstamment)
  17. Quoi qu'on me dist de vos mœurs inciviles, De vos habits, de vos meschantes villes.
    Diverses amours, XLIII, Adieu à la Pologne. (incivil, ile)
  18. C'est l'art de bien regner qu'il faut apprendre aux princes.
    Tombeau de Desportes. (régner)
  19. Si je me cache en l'obscur de la nuit, Ton œil divin par les ombres reluit, Et tout soudain remarquera ma trace.
    Œuvres chrestiennes, prière. (remarquer)
  20. Mon cœur est immuable, et mon amour certaine.
    Amours d'Hippolyte, 5 (immuable)