Jean, PRINCE DE JOINVILLE, auteur cité dans le Littré

JOINVILLE (1224-1317)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme JOINVILLE a été choisie.

1290 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des saintes paroles et des bonnes actions de saint Louis 1309 1267 citations

Quelques citations de Jean, PRINCE DE JOINVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1290 citations dans le Littré.

  1. Secedin, ce vaillant turc, se vanta que il mangeroit le jour de la feste saint Sebastien es paveillons le roy.
    222 (vanter)
  2. En ses banieres portoit les armes l'empereur qui l'avoit fait chevalier.
  3. Nulz ne peut tant pechier, que Dieu ne peut plus pardonner.
    197 (tant)
  4. L'omme lay [laïque], quant il ot mesdire de la lay [loi, religion] crestienne, ne doit pas deffendre la lay crestienne, ne mais [sinon] de l'espée.
    198 (mais)
  5. Pour garder ceulz qui ouvroient à la chaucie, fist faire le roi deus beffrois que l'en appelle chas chastiaus.
  6. Et que vous donrriés au soudanc pour vostre delivrance ? Ce que nous pourrions faire et souffrir par reson, fist le conte.
    242 (raison)
  7. Au passer que le Sarrazin fist, Mons. Jehan li dona ariere main d'une espée parmi les bras.
  8. Dont nous poons bien dire que il fu plus bienoeureus que Titus l'empereur de Rome.
  9. Dont je vis un Coremyn [Chorasmien] qui fu des gens l'empereour de Perse, qui nous gardoit en la prison, que, quant il ouvroit son sac, nous nous bouchions, que nous ne povions durer pour la puneisie [puanteur] qui issoit du sac.
  10. Le roy descendi après mangier ou prael [au pré] desouz la chapelle.
    195 (après)
  11. En leur galies monterent et en amenerent avec eux le bon conte Perron de Bretaingne.
    249 (amener)
  12. Quant je fus couchié en mon lit, là où je eusse bien mestier [besoin] de reposer.
  13. Quant les bouchiers et les autres homes de l'ost et les femmes qui vendoient les danrées oïrent ce, il leverent le cri en l'ost.
  14. Li rois de France, qui sot [sut] que il estoient là, s'adreça tout droit là pour combattre à eulx.
  15. Et ces choses fesoit il, vous ramentoi je, pource que vous vous en gardez, parquoy Dieu ne se courrousse à vous.
  16. L'une des foiz requeilli [reçut] Guillaume de Boon le pot de feu gregeoiz à sa roelle [sur son bouclier].
  17. Du conte d'Anjou qui estoit en sa nef, se pleingnoit aussi à moy, qui nulle compaingnie ne li tenoit.
    253 (tenir)
  18. Car au chief [bout] de neuf jours, les cors de nos gens que il avoient tuez vindrent au desus de l'yaue, et dit l'en que c'estoit pource que les fielz en estoient pourriz.
    238 (fiel)
  19. Car, ce dit le sage, qui volentiers jure, volentiers se parjure.
  20. Quant le roy oy dire que l'enseigne Saint Denis estoit à terre, il en alla grant pas parmi son vessel.