Alphonse de LAMARTINE, auteur cité dans le Littré

LAMARTINE (1790-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMARTINE a été choisie.

1278 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Harmonies poétiques et religieuses 1830 415 citations
Harold 36 citations
Jocelyn 1836 138 citations
Méditations poétiques 1820 498 citations
Mort de Socrate 24 citations
Nouvelles méditations 1823 20 citations

Quelques citations de Alphonse de LAMARTINE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1278 citations dans le Littré.

  1. Ils iront d'un seul trait du tombeau dans les cieux.... Ceux qui, vainqueurs des sens pendant leur courte vie, Ont soumis à l'esprit la matière asservie.
    Mort de Socr. 351 (trait [1])
  2. Du pieux carillon les légères volées Couraient en bondissant à travers les vallées.
    Jocelyn, I (volée)
  3. Pour moi, qui n'ai point pris racine sur la terre, Je m'en vais sans effort, comme l'herbe légère Qu'enlève le souffle du soir.
    Médit. II, 5 (racine)
  4. De sa douce voix la tendre résonnance Me rappelle à moi-même et me montre Laurence.
    Joc. III, 115 (résonnance)
  5. Terre, assoupissez vos échos ; Étends tes vagues sur les plages, ô mer....
    ib. I, 2 (mer)
  6. Voilà donc le séjour d'un peuple, et le murmure De ces innombrables essaims Que la terre produit et dévore à mesure.
    Harm. I, 10 (terre)
  7. [Byron] Ta voix, sur un mode infernal, Chante l'hymne de gloire au sombre dieu du mal.
    Méd. I, 2 (mode [1])
  8. L'homme vit un jour sur la terre Entre la mort et la douleur.
    Médit. I, 30 (jour)
  9. J'ai vainement cherche le mot de l'univers.
    Méd. I, 2 (mot)
  10. Dieu les amincissant [les contours des blocs de rocher] en immenses spirales Les sculpte comme un lustre au ciel des cathédrales.
    Joc. II, 82 (ciel)
  11. Notre vie est semblable au fleuve de cristal Qui sort humble et sans nom de son rocher natal.
    Harm. II, 12 (nom)
  12. Comme un jouet vivant ta droite m'a saisi.
    Méd. I, 2 (droit, droite [2])
  13. Mais la nature est là qui t'invite et qui t'aime ; Plonge-toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours : Quand tout change pour toi, la nature est la même, Et le même soleil se lève sur tes jours.
    Médit. I, 6 (aimer)
  14. Déposer le fardeau des misères humaines, Est-ce donc là mourir ?
    Médit. I, 27 (déposer)
  15. Venez, enfants du ciel, orphelins sur la terre, Il est encor pour vous un asile ici-bas ; Mes trésors sont cachés, ma joie est un mystère ; Le vulgaire l'admire et ne la comprend pas.
    Harm. I, 11 (enfant)
  16. Quel plaisir de.... Manger sur nos genoux nos fruits et notre pain, Nous agacer du coude et nous prendre la main.
    Joc. IX, 342 (agacer)
  17. Mais sur sa blanche épaule un ramier favori Était venu chercher un amoureux abri, Il ventilait son cou d'un frémissement d'aile.
    Méd. 2, Une jeune fille. (ventiler [1])
  18. Tes jours, sombres et courts comme les jours d'automne, Déclinent....
    Médit. I, 6 (décliner)
  19. Elle [la terre] déroule au loin ses horizons divers Où se joua la main qui sculpta l'univers.
    Harm. II, 4 (sculpter)
  20. Pendant mon sommeil, si ta main De mes jours déliait la trame, Céleste moitié de mon âme, J'irais m'éveiller dans ton sein.
    Méd. I, 9 (délier)