Francois LANOUE, dit Lanoue Bras de Fer, auteur cité dans le Littré

LANOUE (1531-1591)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LANOUE a été choisie.

Né en 1531. Homme de guerre, il fait ses premières armes en Italie. Il rejoint la Réforme en 1558 et commande les huguenots du Poitou, il s'empare d'Orléans et de Saumur en 1567. Fait prisonnier à Jarnac, il est échangé contre un prisonnier catholique. Blessé au siège de Fontenay-le-Comte en 1570, on lui confectionne un bras de fer pour lui permettre de se tenir à cheval d'où son surnom. Après la Saint-Barthélémy, il est envoyé par Charles IX à la Rochelle pour tenter de rétablir le dialogue entre le roi et les Huguenots. Il organise la défense de La Rochelle et signe la paix en juin 1573. Parti combattre les Espagnols dans les Flandres, il est fait prisonnier et est enfermé dans la forteresse de Limbourg de 1580 à 1585 dans des conditions atroces, il rédige ses Discours politiques et militaires. Envoyé par Henri IV en Bretagne pour assister le prince de Dombes en 1591, il est mortellement au siège de Lamballe et meurt à Moncontour le 4 août 1591.

1425 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours politiques et militaires 1587 1366 citations

Quelques citations de Francois LANOUE, dit Lanoue Bras de Fer

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1425 citations dans le Littré.

  1. Dressans cavalliers pour y accommoder grand' quantité d'artillerie.
  2. En icelui toute plenitude de perfection reside.
  3. Or sur le vespre chacun sort de sa celle, et s'assemblent tous en un, afin d'ouïr leur pere.
  4. S'entr'outrager.
  5. Quand vous vous promenez au palais de Paris, et passez devant les boutiques des peintres, vous vous arrestez bien deux heures à contempler quelque belle peinture, qui y sera desployée.
  6. Julie : Mais la décence. - Le Marquis : Encore ! on n'y peut plus tenir, Et ce terme est ignoble à faire évanouir.
    Coquette corr. III, 5 (tenir)
  7. À l'espreuve on connoit qu'une petite troupe d'ennemiz determinez met tout cela à vau de route.
  8. On ne doit point desirer que si puissans monarques s'entr'attaquent.
  9. On n'y trouvera aucune ville qui soit à demi parfaite selon les regles des ingenieurs.
  10. La vie contemplative ne doit point estre disjointe, ni pour tousjours ni pour longtemps, de l'active.
  11. Je croy bien qu'il s'en trouve de tels ; mais je les blasme au double, de ce que leurs inclinations, sans estre aidées, courent si viste au mal.
    143 (double)
  12. Batre et prendre l'un des chasteaux, pour desloger les Turcs de cest avantage.
  13. On regarde seulement comme son voisin fait.
    167 (comme)
  14. C'est assez parlé des fruits qui reviennent de la concorde domestique.
  15. En ceste contrarieté d'avis.
  16. Et si l'injuriant ne comparoit, il sera declaré par afiches publiques incapable de se trouver à la cour.
  17. Les ingénieurs diront que l'on ne se fortifie que de terre, sans y adjouster leurs revestements de pierre ou de brique.
  18. En vain seroient-ils [les prêtres] en office, s'ils ne s'en acquitoient au benefice de ceux qui doyvent recevoir d'eux l'usure des talens spirituels que Dieu leur a communiqués, c'est à dire saine doctrine.
    533 (usure)
  19. Lorsqu'il leve des regimens d'Alemans.
  20. Qui denie l'instruction et la correction à son enfant, le laisse en proye du vice, qui après le traine en perdition.
    116 (proie)