Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Comment veut-il juger d'une pièce en effet Au tintamarre affreux qu'au parterre on a fait ?
    Métrom. v, 2 (tintamarre)
  2. Il vendit en cour Par un bon tour De gibecière Deux fois en un an De l'opium pour du nanan.
    Chanson. (nanan)
  3. Qu'en vous aimant, vos fils apprennent à vous craindre.
    Éc. des Pères, II, 5 (apprendre)
  4. De vos diables de vers détestant la manie.
    ib. I, 8 (diable)
  5. Envers et contre tous, je protége Dorante.
    Métrom. IV, 1 (envers [1])
  6. .... à son rire moqueur Le serpent de l'envie a sifflé dans son cœur.
    Métrom. III, 4 (siffler)
  7. À sauver, s'il se peut, par mes travaux constants, Et leurs noms et les miens des injures du temps.
    Métrom. III, 9 (injure)
  8. Le nocher dans son art s'instruit pendant l'orage ; Il n'y devient expert qu'après plus d'un naufrage.
    Métrom. v, 2 (expert, perte)
  9. J'étais indifférente et je ne la suis plus, Et je sais que sans vous je la serais encore.
    Métrom. IV, 9 (l'éd. de 1776 a le). (le, la, les [2])
  10. Mais donne-lui cuir et poil de Judas, Deux yeux de chien, gueule à triple quenotte.
    Épigr. (quenotte)
  11. Je représente un père austère et sans faiblesse Qui d'un fils libertin gourmande la jeunesse.
    Métrom. III, 5 (gourmander)
  12. ....S'il est ici, je gage mes oreilles Qu'il est dans quelque allée à bayer aux corneilles.
    Métrom. I, 1 (oreille)
  13. On ne voit guère Les hommes en ce siècle accueillir la misère.
    Métrom. v, 4 (voir)
  14. [Un poëte] être.... le jouet titré des petits et des grands.
    Métrom. v, 4 (titré, ée)
  15. Mais le rire vous prend, et cela ne vaut rien.
    Métrom. III, 8 (rire [2])
  16. De Similor, à charge de revanche, Clinquant publie un éloge éloquent.
    Épigr. (similor)
  17. Le bon sens du maraud quelquefois m'épouvante. - Mondor : Molière avec raison consultait sa servante.
    Métrom. II, 11 (maraud, aude)
  18. Le parodiste oisif et les forains t'attendent.
    Métrom. III, 7 (forain, aine)
  19. Ton maître a galamment soutenu cette affaire.
    Métrom. IV, 1 (galamment)
  20. Vous aurez encouru l'exhérédation.
    Métrom. I, 8 (exhérédation)