Abbé Mathurin RÉGNIER, auteur cité dans le Littré

RÉGNIER (1573-1613)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RÉGNIER a été choisie.

Poète satirique et réaliste.

2198 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogue, Cloris et Phylis 1619 65 citations
Élégies 1608 158 citations
Épîtres 1608 149 citations
Satires 1608 à 1613 1671 citations

Quelques citations de Abbé Mathurin RÉGNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2198 citations dans le Littré.

  1. J'étuve de mes pleurs leurs blessures sanglantes.
    Dial. (étuver)
  2. Le nez sur les carreaux, et le fessier au vent.
    Sat. X (fessier [1])
  3. En elles la santé n'avait ni feu ni lieu.
    Sat. XI (feu [1])
  4. Aussi je m'émerveille au feu que tu recèles.
    S at. v. (émerveiller)
  5. Mais pour dire le vrai, je n'en ai la cervelle.
    Sat. III (cervelle)
  6. Et ce qui plus encor m'empoisonne de rage.
    Sat. V (empoisonner)
  7. Ce vaisseau.... Qui survécut au temps qui l'avait consommé.
    Sat. X (consommer)
  8. Mon esprit.... Qui dans ses caprices s'égaye.
    Épît. III (égayer [1])
  9. Cet œil qui fond des cœurs les rigueurs et les glaces.
    Dial. (fondre)
  10. Plus étourdi de peur que n'est un hanneton.
    Sat. XVI (hanneton)
  11. Or c'est un grand chemin jadis assez frayé.
  12. Il faut trop de savoir et de civilité [à la cour], Et, si j'ose parler, trop de subtilité.
    Sat. III (civilité)
  13. Qui se trouvera pris, je vous pri', qu'on l'étrille.
    Sat. XII (étriller)
  14. Elle qui ne m'a vu qu'en mes habits de fête.
    Sat. X (fête)
  15. Et quand la faim les point.
    Sat. II (poindre)
  16. Et votre œil a telle étincelle Que le soleil n'est, auprès d'elle, Qu'un cierge de la Chandeleur.
    Louanges de Macette. (cierge)
  17. Il se plaît aux trésors qu'il cuide ravager.
    Sat. IX (cuider [1])
  18. Timide en son respect, semblait sainte Nitouche.
    Sat. XII (respect)
  19. Ils contrefont le guet et de voix magistrale : Ouvrez de par le roi ! tout de bon le guet vint.
    Sat. X (guet)
  20. Contraire à ces rêveurs dont la muse insolente, Censurant les plus vieux, arrogamment se vante De réformer les vers, non les tiens seulement, Mais veulent déterrer les Grecs du monument [rejeter les modèles grecs].
    Sat. IX (déterrer)