Abbé Mathurin RÉGNIER, auteur cité dans le Littré

RÉGNIER (1573-1613)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RÉGNIER a été choisie.

Poète satirique et réaliste.

2198 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogue, Cloris et Phylis 1619 65 citations
Élégies 1608 158 citations
Épîtres 1608 149 citations
Satires 1608 à 1613 1671 citations

Quelques citations de Abbé Mathurin RÉGNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2198 citations dans le Littré.

  1. S'il se montre trop chaud à suivre la vertu.
    Sat. XVI (chaud, chaude)
  2. Ce qui me console, C'est que la pauvreté comme moi les affole.
    Sat. II (affoler [2])
  3. Et ce qui plus encor m'empoisonne de rage.
    Sat. V (empoisonner)
  4. Si l'autre est au rebours des lettres nonchalante....
  5. Comme une chèvre en grimpant un rocher.
    Sat. XVI (grimper)
  6. Manier dextrement les desseins de nos princes.
    Sat. XI (manier [1])
  7. Et changeant en un rien sa colère en furie.
    Sat. X (rien)
  8. Joint que ta vertu passe Tous les rois qui seront.
  9. Trébuchant par le cul s'en va devant derrière.
  10. Et prenant, s'elle eût pu, le destin à parti.
    Sat. X (parti [3])
  11. Bien qu'il m'eût fait entendre Qu'il était mon valet à vendre et à dépendre.
    Sat. VIII (valet [1])
  12. Voulant cacher ma honte et sa colère, Elle couvrit son front d'une meilleure chère.
    Élég. IV (chère)
  13. Ils veulent déterrer les Grecs du monument, Les Latins, les Hébreux et toute l'antiquaille, Et leur dire en leur nez qu'ils n'ont rien fait qui vaille.
    Sat. IX (antiquaille)
  14. D'un vers nombreux.... Tu te fais un chemin à l'immortalité.
  15. Mais j'ai grand' peur, enfin, que l'amour soit plus forte.
    Élég. II (amour)
  16. ....Et n'est Nostramus Qui l'astrolabe en main ne demeurât camus.
  17. ....Le guet vient : la quenaille fait gille.
    Sat. X (gille [2])
  18. Bien que je sache au vrai tes façons et tes ruses, J'ai tant et si longtemps excusé tes excuses....
    Élég. II (excuse)
  19. Vous qui, dès le berceau, de bon œil me voyez, Qui du troisième ciel mes destins envoyez, Belle et sainte planète, astre de ma naissance.
    Élég. V (ciel)
  20. Cependant de son long, sans pouls et sans haleine....
    Sat. X (long, ongue)