Charles de SAINT-ÉVREMOND, auteur cité dans le Littré

SAINT-ÉVREMOND (1614-1703)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-ÉVREMOND a été choisie.

129 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles de SAINT-ÉVREMOND

Voici un tirage aléatoire parmi ses 129 citations dans le Littré.

  1. L'esprit d'égalité eût subsisté plus longtemps ; un citoyen se fût moins appliqué à un autre.
    II, 77 (appliquer)
  2. Le passé n'a point vu d'éternelles amours, Et les siècles futurs n'en doivent point attendre.
    dans RICHELET (futur, ure)
  3. [le maréchal d'Hocquincourt qui disait croire à la religion sans s'en rendre raison] Tant mieux, monseigneur, reprit le Père, d'un ton de nez fort dévot, tant mieux ; ce ne sont point mouvements humains, cela vient de Dieu ; point de raison !
    Conversation du P. Canaye. (raison)
  4. Des mœurs si rudes et si grossières convenaient à la république qui se formait.
    Génie du peuple romain, ch. 2. dans RICHELET (convenir)
  5. Dans ce dur et triste choix de se perdre ou de perdre les siens.
    II, 10 (choix)
  6. Poursuivez, savanteaux, à réformer la langue.
    les Académiciens, comédie, II, 3 (savanteau)
  7. On a vu des génies extraordinaires passer tout d'un coup de la méditation du cabinet aux charges les plus difficiles ; mais ces gens-là ne peuvent être tirés en exemple.
    De l'étude et de la conversation (tirer)
  8. Au temps de Papirius, on ne savait pour ainsi dire ce que c'était que de cavalerie.
    II, 19 (de)
  9. Des airs superbes ni une commisération affectée ne conviennent point à un vainqueur généreux.
    dans RICHELET (commisération)
  10. Mais, ne se fiant pas tout à fait à la prière, il [le père Canaye] s'éloignait insensiblement du maréchal [qui tenait un couteau levé sur lui] par un mouvement de fesse imperceptible.
    Conversation du maréchal d'Hoquincourt avec le P. Canaye (fesse)
  11. On devrait châtier l'intempérance de plume qu'on remarque à tant d'auteurs.
    dans RICHELET (intempérance)
  12. Estimant que c'est une chose autant curieuse qu'instructive, d'avoir connu de vue des gens doctes qui font tant do bruit dans le monde, et d'avoir un spécimen de leur écriture.
    Sir Politick, III, 2 (spécimen)
  13. Ô vous, nouvel Orphée, ô vous, de qui la veine Peut charmer des enfers la noire souveraine Et le terrible dieu qu'on appelle Pluton, Daignez, tout-puissant la Fontaine, Rendre notre Waller [poëte anglais qui venait de mourir], au lieu d'Anacréon.
    dans LA FONT. Lettre à Mme de Bouillon (orphée)
  14. La comédie fut toujours le délassement des grands hommes, le divertissement des gens polis et l'amusement du peuple.
    Coméd. ital. dans RICHELET (délassement)
  15. Mon imagination sera toujours pour vous cette gloire de Niquée où vous savez qu'on ne changeait point.
    à Ninon de Lenclos (gloire)
  16. Il n'y a guère de gens qui aient la compréhension plus lente, et pour le sens des paroles et pour entrer dans l'esprit du compositeur, que les Français.
    dans RICHELET (compréhension)
  17. Depuis la perte d'Antoine, ce fut un agrément quasi général pour la conduite d'Auguste.
    II, 109 (agrément)
  18. Alexandre, fils d'un roi considérable.
  19. Tous les temps ont leurs défauts et leurs vertus, c'est toujours l'homme ; mais la nature se varie dans l'homme ; et l'art, qui n'est qu'une imitation de la nature, se doit varier comme elle.
    dans RICHELET (varier)
  20. Par un honneur qu'on se fait d'être constant, on entretient, plusieurs années, les misérables restes d'une passion usée.
    dans RICHELET (passion)