Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON, auteur cité dans le Littré

SAINT-SIMON (1675-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-SIMON a été choisie.

3712 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon 1830 3626 citations

Quelques citations de Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3712 citations dans le Littré.

  1. M. de Guise n'eut qu'un pliant devant madame sa femme.
    35, 146 (pliant, ante)
  2. Cette lettre [de D. Gervaise] était un tissu d'ordures, avec de basses mignardises de moine raffolé et débordé à faire trembler les plus abandonnés.
    61, 31 (mignardise)
  3. Avec un peu de jugement, Albéroni eût évité de citer celui [Tacite] qui nous a montré Séjan dans tous ses vices, et qui en opposite nous a laissé la vie d'Agricola.
    204, 243 (opposite)
  4. Le duc de la Force fut bien averti de se défier de d'Aumont à Sceaux et de se conduire comme avec le croupier de Mme du Maine.
    378, 110 (croupier)
  5. Je fus d'autant plus obligé à Marin que je ne le connaissais en façon du monde.
    I, 29 (façon)
  6. M. de Châlons, qui, en affaires du monde, n'était pas grand clerc, alla nasiller coup sur coup au régent.
    450, 38 (nasiller)
  7. Lettre de continuation de la pairie d'Eu, en faveur du duc du Maine, pour lui, ses hoirs et ayants cause mâles et femelles.
    360, 7 (ayant)
  8. .... Que son nom demeurât souscrit à une paix telle que celle qui terminerait cette guerre.
    t. VIII, p. 105, éd, CHÉRUEL. (souscrit, ite)
  9. Le P. Tellier, tirant sur le temps et sur le peu de considération du collateur, fit entendre au roi qu'il ne convenait pas qu'un particulier fît sans lui un évêque dans son royaume.
    352, 131 (collateur)
  10. De pygmées ils [les secrétaires d'État] étaient devenus géants, et s'étaient enfin débarbouillés de l'étude de notaire.
    342, 231 (débarbouiller)
  11. Meudon convenait au Dauphin, il y avait sa part et son préciput.
    307, 25 (préciput)
  12. Depuis cette rare crédulité de Monseigneur dont Mme la duchesse de Bourgogne l'avait dépersuadé, je n'avais osé me commettre à Meudon.
    291, 217 (dépersuader)
  13. On ne pouvait avoir plus d'esprit [que le prince de Léon], de tournant, d'intrigues.
    189, 29 (tournant [1])
  14. Tallard compta pouvoir empêcher aux ennemis le passage de la rivière.
    134, 233 (empêcher)
  15. Mme de Lauzun s'échappa plus d'une fois avec le roi, plus souvent avec la maîtresse.
    5, 72 (échapper)
  16. Pontchartrain avait fait faire à son fils une grande tournée par les ports du Levant et du Ponant.
    44, 4 (ponant)
  17. La Vauguyon dit à Mme Pelot qu'il ne savait ce qui le tenait qu'il ne lui mît la tête en compote, pour lui apprendre à l'appeler poltron.
    14, 161 (compote)
  18. Monseigneur le duc de Bourgogne se déshabilla dans l'antichambre au milieu de toute la cour, assis sur un ployant.
  19. Pompadour abandonna la guerre et puis la cour, fit le plongeon au grand monde, et s'enterra dans une entière obscurité.
    199, 153 (plongeon)
  20. Issu de ces grands magistrats, Harlay en eut toute la gravité qu'il outra en cynique.
    17, 197 (cynique)