« caque », définition dans le dictionnaire Littré

caque

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

caque

(ka-k') s. f.
  • 1Espèce de barrique où l'on met les harengs salés.

    Rangés, serrés comme harengs en caque, très serrés.

  • 2Fourneau pour fondre la cire.
  • 3Tonneau de bois contenant le suif fondu pour la chandelle moulée.
  • 4Baril à poudre ou à salpêtre.

    PROVERBE

    La caque sent toujours le hareng, c'est-à-dire on se ressent toujours de ses habitudes, de tout ce qui constitue la vie antérieure ; se dit aussi de ceux qui passent d'une position inférieure à une position plus élevée.

HISTORIQUE

XIVe s. Tonnel de caqueharenc, [Du Cange, caquus.] Ung caquin de cervoise, [Du Cange, ib.]

XVe s. .... Reservé neuf veuglaires, deux cacques de poudre, vingt-et-trois arbalestes et neuf coffres de traits, [Monstrelet, II, 12] Car chascun jour, à force d'engins, ietoient en la forteresse plus de cent cacques plains des ordures de la ville, [Boucicaut, III, 8]

XVIe s. Il fut emporté d'un caque ou deux de poudre, estant couché au lit de sa femme, [Castelnau, 188] Le feu s'y mit si furieusement que les esclas des caques allerent tuer des hommes outre la riviere, [D'Aubigné, Hist. I, 292] Le feu s'estant mis dans une caque de poudre, [D'Aubigné, ib. II, 209]

ÉTYMOLOGIE

Caquer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CAQUE. Ajoutez : Caque de Champagne, synonyme de tierçon de Champagne.