« curiosité », définition dans le dictionnaire Littré

curiosité

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

curiosité

(ku-ri-ô-zi-té) s. f.
  • 1Souci, soin. De rendre un cœur content, de combler une âme de joie, de prévenir d'extrêmes besoins ou d'y remédier, leur curiosité ne s'étend point jusque-là, [La Bruyère, IX.] Pour moi qui ai peut-être examiné leur vie avec autant de curiosité que personne, [Saint-Évremond, II, 121]
  • 2Penchant à voir et à savoir. Satisfaire, contenter sa curiosité. Curiosité indiscrète. Curiosité défendue. Depuis qu'assujettie aux Romains, Athènes n'avait plus à traiter de la paix et de la guerre ni des affaires d'État, elle s'était toute tournée à la curiosité, [Bossuet, dans le Dict. de DOCHEZ.] La curiosité quelquefois nous trahit, [Corneille, Othon, IV, 4] Eh bien, soit jalousie ou curiosité, [Corneille, Perthar. III, 2] La curiosité n'est pas, comme l'on croit, un simple amour de la nouveauté ; il y en a une d'intérêt qui fait que nous voulons savoir les choses pour nous en prévaloir ; il y en a une autre d'orgueil qui nous donne envie d'être au-dessus de ceux qui ignorent les choses et de n'être pas au-dessous de ceux qui les savent, [La Rochefoucauld, Prem. pens. 57] J'ai naturellement fort peu de curiosité pour la plus grande partie de tout ce qui en donne aux autres gens, [La Rochefoucauld, Portrait.] La faiblesse humaine est d'avoir Des curiosités d'apprendre Ce qu'on ne voudrait pas savoir, [Molière, Amph. II, 3] Mais pour les nouveautés On peut avoir parfois des curiosités, [Molière, Éc. des mar. I, 5] La curiosité qui vous presse est bien forte, [Molière, Tart. II, 2] Imprudence, babil et sotte vanité, Et vaine curiosité Ont ensemble étroit parentage ; Ce sont enfants tous d'un lignage, [La Fontaine, Fabl. X, 3] Voilà Psyché fort embarrassée ! deux curiosités à la fois ! y a-t-il femme qui y résistât ? [La Fontaine, Psyché, I, p. 63] L'appréhension, le dépit, la pitié, la colère, et le désespoir, la curiosité principalement ; tout ce qui porte à commettre quelque forfait et tout ce qui en détourne, s'empara du cœur de notre héroïne et en fit la scène de cent agitations différentes, [La Fontaine, Psyché, I, p. 82] Si la curiosité me prenait de savoir si ces propositions sont dans Jansenius, son livre n'est pas si rare ni si gros que je ne le pusse lire tout entier pour m'en éclaircir, [Pascal, Prov. 1] Vous ne pensiez pas que personne eût la curiosité de savoir qui nous sommes, [Pascal, ib. 8] La curiosité n'est que vanité ; le plus souvent on ne veut savoir que pour en parler, [Pascal, Pensées, part. I, art. 5] Vous serez peut-être en curiosité de savoir qui m'y a mené ; je vous le vas dire, [Segrais, île imaginaire, t. II p. 180] Mais j'ai vu près de vous ce superbe Hippolyte ; Et même, en le voyant, le bruit de sa fierté A redoublé pour lui ma curiosité, [Racine, Phèd. II, 1] Ce qui augmenta encore la douleur de sa perte [de Sésostris], c'est que son fils Bocchoris n'avait ni humanité pour les étrangers, ni curiosité pour les sciences, ni estime pour les hommes vertueux, ni amour de la gloire, [Fénelon, Tél. II] La curiosité, cette faiblesse si commune aux hommes, cesse presque d'en être une, quand elle a pour objets des temps et des hommes qui attirent les regards de la postérité, [Voltaire, Louis XIV, 28] La curiosité n'est que le désir de quelque chose de nouveau ; et ce désir ne peut naître que lorsqu'on a déjà fait des découvertes, et qu'on croit avoir des moyens pour en faire encore, [Condillac, Trait. sens. part. II, ch. 7] Parmi tant de malheurs, on cherche avec une curiosité triste le destin de la ville de Rome, [Montesquieu, Rom. 19] Dans l'ordre de nos besoins et des objets de nos passions, le plaisir tient une de nos premières places, et la curiosité est un besoin pour qui sait penser, [D'Alembert, Disc. prél. Encycl. Œuvres, t. I, p. 195, dans POUGENS] Cette erreur [l'astrologie], chère à son amour-propre [de l'homme] et nécessaire à son inquiète curiosité, est aussi ancienne que l'astronomie, [Laplace, Exp. V, 1] Tertullien disait qu'après Jésus-Christ la curiosité ne nous était plus d'aucun usage, et que l'exercice nous en était interdit depuis que l'évangile nous avait été annoncé, [Bourdaloue, Car. Sur la paix chrétienne.]

    La curiosité d'une chose, l'intérêt qu'elle excite en tant que chose curieuse. On en a vu [des ânes] d'assez bien dressés pour faire curiosité de spectacle, [Buffon, Ane.]

    Familièrement. Pour la curiosité du fait, pour s'assurer si une chose dont on doute est réelle. Vous m'obligerez, pour la curiosité du fait, de me communiquer une lettre si singulière.

    Pour la curiosité du fait, se dit aussi pour exprimer qu'on voudrait être témoin de quelque chose. Ainsi on dira à un avocat qui ne plaide jamais : Je voudrais vous entendre plaider une fois, pour la curiosité du fait.

  • 3Indiscrétion, espionnage. Sa curiosité fut punie. Il eut la curiosité d'écouter à la porte. Une curiosité téméraire.
  • 4Goût d'amateur pour certaines choses. J'avais la passion de bâtir, la curiosité des tableaux. La curiosité n'est pas un goût pour ce qui est bon ou ce qui est beau, mais pour ce qui est rare, unique, pour ce qu'on a et ce que les autres n'ont point ; ce n'est pas un attachement à ce qui est parfait, mais à ce qui est couru, à ce qui est de mode ; ce n'est pas un amusement, mais une passion, et souvent si violente qu'elle ne le cède à l'amour et à l'ambition que par la petitesse de son objet, [La Bruyère, XIII]
  • 5Choses rares, nouvelles, singulières. Magasin de curiosités. Nous ne pûmes voir les curiosités de la foire. Il manquait encore à la collection d'histoire naturelle quantité de choses des Indes ; il jugea qu'il ne pouvait avoir promptement ces curiosités qu'en les allant chercher en Angleterre et en Hollande, [Fontenelle, Marsigli.]

    Se dit aussi des passages rares, peu connus, intéressants, dans les auteurs. On indique les sources, on marque souvent les origines et les progrès, on ramasse cent belles curiosités de l'histoire naturelle, de la physique expérimentale et de la pratique des arts, [Préf. du Dict. de FURETIÈRE]

    La curiosité, les curieux, les amateurs de choses curieuses. Le nom de cet amateur subsistera longtemps dans la curiosité. Peu usité en ce sens.

    Espèce de grande boîte que portent sur le dos certains savoyards et où ils montrent des choses curieuses.

HISTORIQUE

XIIIe s. Vie, senz, curioseté En dras, e vivre ad grant plenté, [Marie de France, Purgatoire, 1429]

XVe s. Ont tous, par bonne deliberation, fait très humble regratiation à vostre royale majesté de la très noble curiosité et souvenance que avez perseveramment à la conservation, paix et union de vos très humbles sujets, [Godefroy, Observ. sur Charles VIII, p. 503, dans LACURNE]

XVIe s. Les seconds sont gens qui ont de la doctrine, lesquels sont sollicitez par la curiosité de leur esprit, de sonder les plus belles œuvres de nature, [Lanoue, 458] La curiosité grande qu'il avoit de telz arts, et de telz ouvrages qu'il amassoit de tous costez à gros frais, [Amyot, Lucul. 78] Paulus Aemilius trouva l'armée qui estoit pleine de babil et de curiosité, pour autant que chasque soudard se mesloit de faire du capitaine, [Amyot, Galba, 1] Un sien serviteur auquel il avoit commandé faire ledit cataplasme, (faute de curiosité) l'avoit meslé avec une portion d'unguent auquel il y avoit du vif-argent, [Paré, VI, 3]

ÉTYMOLOGIE

Provenç. curiositat, curiozetat ; espagn, curiosidad ; ital. curiosità ; du latin curiositatem, de curiosus, curieux.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CURIOSITÉ.
5Ajoutez : La haute curiosité, objets d'art et d'antiquité rares et précieux.