« graver », définition dans le dictionnaire Littré

graver

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

graver

(gra-vé) v. a.
  • 1Tracer quelque figure avec le burin, avec le ciseau. Graver une inscription. Ces caractères avaient été gravés sur le marbre. Qui me donnera le burin que Job désirait pour graver sur l'airain et sur le marbre cette parole sortie de sa bouche en ses derniers jours, que.... [Bossuet, le Tellier.] Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, Tenait après son char un vain peuple occupé, Et, gravant en airain ses frêles avantages, De mes États conquis enchaînait les images, [Racine, Mithr. III, 1]

    Fig. Ses rides sur son front ont gravé ses exploits, [Corneille, Cid, I, 1]

    Absolument. Graver sur l'airain. Graver sur des pierres précieuses. Graver en creux. Graver en relief.

  • 2 Particulièrement. Graver sur une planche de cuivre, sur le bois, la copie d'un tableau, d'un dessin, de lettres, etc. afin que ce tableau, ce dessin, ces lettres, etc. soient reproduits plusieurs fois sur le papier, sur la toile, etc. Graver un tableau, un dessin, de la musique, des exemples d'écriture. M. le Verrier, mon illustre ami, ayant fait graver mon portrait par Drevet, célèbre graveur, [Boileau, Poés. div. X] Louis XIII, ayant pris Nancy, souhaita que le célèbre Jacques Callot en gravât le siége ; Callot s'excusa sur ce qu'il était né sujet du duc de Lorraine, [Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. V, p. 385, dans POUGENS]

    Absolument. Graver sur le cuivre au burin. Graver en taille douce. Graver sur bois, et, activement, graver un bois. Les anciens gravaient sur du cuivre ; comment n'ont-ils point fait réflexion qu'en exprimant sur du papier ce qu'ils avaient gravé, ils pourraient écrire en un moment ce qu'on avait été si longtemps à graver avec le burin ? [Rollin, Hist. anc. Œuv. t. X, p. 407, dans POUGENS]

    Graver une médaille, une monnaie, graver le poinçon avec lequel on frappe cette médaille, cette monnaie.

    Graver des caractères d'imprimerie, graver les poinçons avec lesquels on frappe les matrices employées à la fonte des caractères d'imprimerie.

  • 3 Fig. Empreindre, marquer. Gravez ces paroles que je vous dis dans vos cœurs et dans vos esprits, [Sacy, Bible, Deuteron. XI, 18] Quand on est instruit, on comprend que, la nature ayant gravé son image et celle de son auteur dans toutes choses, elles tiennent presque toutes de sa double infinité, [Pascal, Pensées, art. III, 24, édit. LAHURE, 1860] Moi, je l'excuserais ! ah ! vos bontés, madame, Ont gravé trop avant ses crimes dans mon âme, [Racine, Andr. IV, 3] Qui, madame, je veux que ma reconnaissance Désormais dans les cœurs grave votre puissance, [Racine, Brit. IV, 2] Ces morts, cette Lesbos, ces cendres, cette flamme Sont les traits dont l'amour l'a gravé [Achille] dans votre âme, [Racine, Iph. II, 5] Il n'appartenait qu'à Dieu seul de graver la loi dans leurs cœurs, [Massillon, Avent, Circonc.] L'instruction fait tout, et la main de nos pères Grave en nos faibles cœurs ces premiers caractères, [Voltaire, Zaïre, I, 1] Je grave dans sa tête un très bon principe, c'est qu'il vaut mieux faire une politesse gauchement que de ne la point faire du tout, [Genlis, Théât. d'éduc. les Faux amis, II, 11]
  • 4Se graver, v. réfl. Être gravé. Les décalques se gravent plus difficilement que les dessins.

    Fig. Être empreint profondément. Ces paroles se gravaient dans son cœur.... [Fénelon, Tél. XXII] Ce qu'un autre nous dit se grave sur le sable ; Ce que nous nous disons se grave sur l'airain, [Lamotte, Fables, IV, 19]

  • 5 Terme d'artificier. Se graver, se percer, se fendre. Une cartouche qui se grave.

HISTORIQUE

XVe s. Pour une piece platte d'argent doré, et en icelle avoir fait escrire et graver en lettres esmaillées : Rex Francorum.... [De Laborde, Émaux, p. 345]

XVIe s. Une piece d'or, où estoient gravées quelques figures celestes, [Montaigne, I, 95] L'homme nud et vuide.... c'est une charte blanche preparée à prendre du doigt de Dieu telles formes qu'il luy plaira d'y graver, [Montaigne, II, 236] Il y feit mettre et graver cette inscription : Cornelia mere des Gracques, [Amyot, les Gracques, 37] Et les corselets gravez, avec les bourguignotes de mesme, [Carloix, V, 32]

ÉTYMOLOGIE

Espagn. grabar ; de l'allem. graben, creuser ; néerl. graven ; mots qui ont pour congénères scribere, écrire, scrobs, fosse, du grec, écrire