« mentonnière », définition dans le dictionnaire Littré

mentonnière

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

mentonnière

(man-to-niè-r') s. f.
  • 1Bande de toile ou d'étoffe qui tenait autrefois aux masques, et dont on se couvrait le menton. Il y a encore des masques à mentonnière pour le bal. Le prisonnier [au masque de fer] portait un masque dont la mentonnière avait des ressorts d'acier, [Voltaire, Louis XIV, 25]

    Par extension. Une petite mentonnière de plumes blanchâtres et hérissées lui pend sous le bec, [Buffon, Ois. t. VIII, p. 347]

  • 2Bande de toile dont on enveloppe son menton dans les cas de blessure ou de fluxion. On l'appelait [ce Laval] la mentonnière, parce qu'il en conserva toute sa vie une de taffetas noir, [Saint-Simon, 461, 258] Un grand homme sec avec une mentonnière noire, qu'il portait depuis que, pour fruit de la guerre, il avait eu la mâchoire fracassée, [Staal, Mém. t. II, p. 134]

    Terme de chirurgie. Bandage en forme de fronde que l'on applique sur le menton.

  • 3 Terme d'entomologie. Pièce principale du masque des libellules (Réaumur).
  • 4 Terme d'imprimerie. Sorte de tasseau ou de support triangulaire qui se place sous la casse pour la relever par devant.
  • 5Plaque de fer placée horizontalement au devant et au bas de l'entrée du moufle dans le fourneau d'essai.

    Plateau saillant du fourneau de l'émailleur.

HISTORIQUE

XVIe s. M. de Bellegarde, lui voyant le visage descouvert pour ne pouvoir porter de casque à cause de sa foiblesse, lui donna un grand coup d'espée au deffaut de la mentoniere, [D'Aubigné, Vie, LXXXIX.]

ÉTYMOLOGIE

Menton.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MENTONNIÈRE. Ajoutez :
6Partie de l'habillement de tête (voy. BAVIÈRE).

HISTORIQUE

Ajoutez : XIVe s. Pour fourrer les mentonnieres de la chape, [Mandements de Charles V, 1373, p. 528]