« barége », définition dans le dictionnaire Littré

barége

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

barége

(ba-rè-j' ; malgré l'accent aigu que l'Académie met sur ce mot) s. m.
  • Étoffe de laine légère et non croisée.

ÉTYMOLOGIE

Baréges, village des Pyrénées, où on fabrique de ces étoffes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BARÉGE. Ajoutez : Les Français, déjà habiles à façonner des gazes légères en soie, furent les premiers à fabriquer des baréges en 1818, tissus où la trame est de laine et la chaîne de soie ; aussitôt, les Anglais imitèrent l'étoffe ; seulement, au lieu de soie, ils mirent du coton dans la chaîne, [Mém. d'agric. 1870-71, p. 326]

Barége de Virginie, sorte de tissu. On connaît ces étoffes tellement fines que 2 mètres tiendraient dans la main et que l'on appelle barége de Virginie ; la plus grande partie de ce barége est faite avec le duvet des plumes de ces oiseaux [albatros lutea], [Journ. offic. 14 juill. 1876, p. 5156, 3e col.]