« mohair », définition dans le dictionnaire Littré

mohair

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

mohair

(mo-êr) s. m.
  • 1Nom anglais du poil de la chèvre d'Angora. Le mohair n'est pas un substitut de la laine du mouton, mais il occupe une place propre dans les tissus ; il a l'aspect, le toucher et le brillant de la soie, sans la souplesse de la laine, Mém. d'agric. etc. 1870-71, p. 431. M. Sacc et d'autres auteurs estiment à 300 mille le nombre des chèvres de race blanche dans le district d'Angora, et leur produit en laine (appelé tiftik par les indigènes, et mohair en Angleterre) à 2 millions de livres, ib. p. 426. Celle [la toison] de la chèvre d'Angora sert à confectionner les lustrines, les camelots et les filets turcs, lesquels passent dans le commerce sous le titre de mohair de coton ou moleskine imprimée, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 188.
  • 2Toile vernie préparée de manière à remplacer la peau dans beaucoup d'usages : reliure, tapisserie, etc. On en fait aussi des buvards.

ÉTYMOLOGIE

Angl. mole, taupe, et skin, peau, parce que ce tissu a une espèce de velouté qu'on a comparé au poil de la taupe.