« torpeur », définition dans le dictionnaire Littré

torpeur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

torpeur

(tor-peur) s. f.
  • 1Sentiment de pesanteur générale ou partielle avec une diminution également générale ou partielle de la sensibilité et du mouvement, allant parfois jusqu'à l'assoupissement. Il ne leur est pas venu dans l'esprit que les cailles se retirassent aux approches des froids dans des trous pour y passer l'hiver dans un état de torpeur et d'engourdissement, comme font les loirs, les hérissons, les marmottes…, [Buffon, Ois. t. IV, p. 251]

    Par extension. Le triste hiver, saison de mort, est le temps du sommeil, ou plutôt de la torpeur de la nature, [Buffon, Ois. t. IX, p. 168]

  • 2 Fig. État d'inaction de l'âme. Les esprits sont plongés dans la torpeur.

REMARQUE

Torpeur n'est dans le dictionnaire de l'Académie que depuis l'édition de 1835.

ÉTYMOLOGIE

Lat. torporem.