Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON, auteur cité dans le Littré

BUFFON (1707 - 1788)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUFFON a été choisie.

3493 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire des animaux 1749 73 citations
Histoire naturelle des minéraux 117 citations
Histoire naturelle générale et particulière 1749 389 citations
Minéralogie 470 citations
Oiseaux 765 citations
Quadrupèdes 607 citations
Théorie de la terre 1749 96 citations

Quelques citations de Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3493 citations dans le Littré.

  1. Dans la Thébaïde, du côté de l'est, on trouve une montagne appelée Gebel el Moel ou montagne de l'huile, à cause qu'elle fournit beaucoup d'huile de pétrole.
    Min. t. III, p. 30 (huile)
  2. On sait que les mulets ont souvent produit dans les pays chauds, l'on en a même quelques exemples dans nos climats tempérés.
    Quadrup. t. IX, p. 228 (mulet [1])
  3. La précision avec laquelle il [un mémoire] est écrit ne permet pas qu'on en fasse un extrait.
    Hist. anim. V (précision)
  4. L'autre [pierre serpentine] se trouve en Suède, et ne présente pas de fibres, mais des grains dans sa cassure.
    Min. t. VII, p. 62, dans POUGENS (fibre)
  5. Les orbites des yeux ont beaucoup de saillie ; ce qui fait paraître l'œil enfoncé.
    Quadrup. t. XII, p. 106 (saillie)
  6. Leurs vitres [des Groënlandais] sont de boyaux transparents de poissons de mer.
    Suppl. à l'Hist. nat. Œuv. t. XI, p. 252 (vitre)
  7. Dans l'état de nature, l'agami habite les grandes forêts des climats chauds de l'Amérique, et ne s'approche pas des endroits découverts, et encore moins des lieux habités.
    Ois. t. VIII, p. 272, dans POUGENS (forêt)
  8. La base [de l'Etna], de près de cinquante lieues, ne s'est élevée que par la force des foudres souterraines.
    Min. t. IX, p. 32 (souterrain, aine)
  9. Sa tête [de l'homme] regarde le ciel et présente une face auguste sur laquelle est imprimé le caractère de sa dignité.
    Hist. nat. homme, Œuv. t. IV, p. 280 (imprimer)
  10. De toutes les pierres chatoyantes l'opale est la plus belle ; cependant elle n'a ni la dureté ni l'éclat des vraies pierres précieuses.
    Min. t. VI, p. 180 (opale)
  11. Ses petits vols courts et rasants [du macareux].
    Ois. t. XVIII, p. 33 (rasant, ante)
  12. Ce qui prouve que le développement ne peut pas se faire par la seule addition aux surfaces, et qu'au contraire il s'opère par une susception intime.
    Animaux, Nutrition. (susception)
  13. Presque tous conviennent qu'elles [les cailles] s'en vont à la première gelée d'automne, dont l'effet est d'altérer la qualité des herbes et de faire disparaître les insectes.
    Ois. t. IV, p. 249 (gelée)
  14. Un mémoire excellent de M. Daniel Bernoulli sur la mesure du sort.
    Ess. arith. mor. Œuv. t. X, p. 113 (sort)
  15. Chaque climat, par ses influences et par celles de la nourriture, donne une certaine conformation qui pèche par quelque excès ou par quelque défaut.
    Quadrup. t. I, p. 76 (pécher)
  16. Une ruche est une république où chaque individu ne travaille que pour la société.
    Nature des anim. (ruche)
  17. Cette percussion du marteau purifie la fonte en faisant sortir au dehors les matières étrangères dont elle était encore mêlée.
    Min. t. IV, p. 155 (percussion)
  18. Cette odeur vient de deux follicules ou vésicules que ces animaux ont auprès de l'anus, et qui filtrent et contiennent une matière onctueuse dont l'odeur est très désagréable dans le putois, le furet, la belette, le blaireau.
    Quadrup. t. II, p. 250. dans POUGENS (filtrer)
  19. La nature est le système des lois établies par le créateur pour l'existence des choses et pour la succession des êtres ; la nature n'est point une chose, car cette chose serait tout ; la nature n'est point un être, car cet être serait Dieu ; mais on peut la considérer comme une puissance vive, immense, qui embrasse tout, qui anime tout, et qui, subordonnée à celle du premier être, n'a commencé d'agir que par son ordre.
    Quadrup. t. IV, p. 1 (nature)
  20. Cette manière d'hiverner sous la neige ressemble fort à celle de la perdrix blanche, dont nous avons donné l'histoire sous le nom de lagopède.
    Ois. t. IV, p. 171 (hiverner)