Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON, auteur cité dans le Littré

BUFFON (1707 - 1788)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUFFON a été choisie.

3493 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire des animaux 1749 73 citations
Histoire naturelle des minéraux 117 citations
Histoire naturelle générale et particulière 1749 389 citations
Minéralogie 470 citations
Oiseaux 765 citations
Quadrupèdes 607 citations
Théorie de la terre 1749 96 citations

Quelques citations de Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3493 citations dans le Littré.

  1. Étant accoutumés par notre courte existence à regarder cent ans comme une grosse somme de temps.
    1re ép. nat. Œuvr. t. XII, p. 97 (somme [1])
  2. L'une de ces filles, qui a servi à l'opération de M. Marantin, soutenait la chaleur du four dans lequel cuisaient des pommes et de la viande de boucherie pendant l'expérience.
    Suppl. à l'Hist. nat. Œuv. t. XI, p. 202 (soutenir)
  3. L'ours marin n'est pas le plus grand des phoques à oreilles, mais c'est celui dont l'espèce est la plus nombreuse et la plus répandue.
    Quadrup. t. XI, p. 182 (ours)
  4. Il naît environ un seizième d'enfants mâles de plus que de femelles.
    Hist. anim. ch. 4 (mâle)
  5. La nature, qui se joue des formules, échappe à toute méthode et ne peut être aperçue que par la vue immédiate de l'esprit, ni jamais saisie que par le coup d'œil du génie.
    Quadrup. t. VI, p. 46 (immédiat, ate)
  6. En général, les oiseaux se servent de leurs doigts beaucoup plus que les quadrupèdes, soit pour saisir, soit pour palper les corps.
    Nat. des oiseaux, dans LAVEAUX (palper)
  7. Si le fer est mou et, par conséquent, susceptible de recevoir plus promptement le magnétisme.
    Min. t. IX, p. 189 (recevoir [1])
  8. Le vol est son état naturel [de l'hirondelle], je dirais presque son état nécessaire : elle mange en volant, elle boit en volant, et quelquefois donne à manger à ses petits en volant.
    Ois. t. XII, p. 276 (vol [1])
  9. L'un des plus considérables [tremblements de terre] est celui qui se fit ressentir au Canada en 1663 ; il s'étendit sur plus de deux cents lieues de longueur sur cent lieues de largeur, c'est-à-dire sur plus de vingt mille lieues superficielles.
    Add. théor. terre, Œuv. t. XIII, p. 53 (superficiel, elle)
  10. La boussole horizontale indique la direction avec ses déclinaisons, et la boussole verticale démontre l'inclinaison de l'aiguille ; cette inclinaison change souvent plus que la déclinaison, suivant les lieux, mais elle est plus constante pour les temps.
    Min. t. IX, p. 237 (inclinaison)
  11. La marmotte mange debout comme l'écureuil.
    Marmotte. (debout)
  12. L'heure de traire les brebis est immédiatement avant qu'elles aillent aux champs, ou aussitôt après qu'elles en sont revenues ; on peut les traire deux fois par jour en été, et une fois en hiver.
    Quadrup. t. I, p. 238 (traire)
  13. Il serait aussi pénible de toujours représenter que de toujours méditer.
  14. Aristote est celui de tous les anciens qui a le plus écrit sur cette matière et qui l'a traitée le plus généralement,
    Animaux, Systèmes de la générat. (généralement)
  15. Le grand-père chien paraît avoir eu plus de part que la grand'mère louve à la formation de la tête du mâle et de la queue de la femelle de la première génération.
    Quadrup. t. XII, p. 263, dans POUGENS (formation)
  16. Je suis persuadé qu'il n'y a point de terrain, quelque mauvais, quelqu'ingrat qu'il paraisse, dont on ne pût tirer parti, même pour planter des bois.
    Hist. nat. introd. part. exp. Œuv. t. VIII, p. 388 (ingrat, ate)
  17. Cette action tumultueuse et forcée qui s'excite au dedans de nous-mêmes par les objets analogues ou contraires à nos appétits.
    Disc. nat. anim. Œuv. t. v, p. 335 (tumultueux, euse)
  18. Le chien est le seul animal dont la fidélité soit à l'épreuve ; le seul qui entende son nom et qui reconnaisse la voix domestique.
    Chien. (domestique)
  19. Le rat est carnassier et même omnivore.
    Quadrup. t. II, p. 279 (omnivore)
  20. L'habitude qu'a cet oiseau de se tenir et de nicher sur les palmiers où sans doute il trouve la nourriture qui lui convient, lui a fait donner le nom de palmiste.
    Ois. t. VI, p. 102 (palmiste)