Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON, auteur cité dans le Littré

BUFFON (1707 - 1788)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUFFON a été choisie.

3493 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire des animaux 1749 73 citations
Histoire naturelle des minéraux 117 citations
Histoire naturelle générale et particulière 1749 389 citations
Minéralogie 470 citations
Oiseaux 765 citations
Quadrupèdes 607 citations
Théorie de la terre 1749 96 citations

Quelques citations de Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3493 citations dans le Littré.

  1. Le feu des volcans a quelquefois formé de ces régules de fer, et c'est ce que les minéralogistes ont appelé mal à propos fer natif.
    Min. t. IV, p. 142 (fer [1])
  2. Le père Castelli, qui a écrit fort sensément sur cette matière, remarque très bien que la hauteur des levées qu'on a faites pour contenir le Pô, va toujours en diminuant jusqu'à la mer.
    Hist. nat. Preuv. théor. terr. Œuv. t. II, p. 64, dans POUGENS. (levée)
  3. La marmotte prise jeune s'apprivoise plus qu'aucun animal sauvage et presque autant que nos animaux domestiques.
    Quadrup. t. III, p. 7 (marmotte [1])
  4. Le jade est un silicate d'alumine et de chaux, avec deux ou trois centièmes de soude ; on le portait autrefois en amulette contre les maladies des reins, et il était dit pour cela pierre néphrétique ; le jade n'est pas, comme les autres produits de la nature, universellement répandu ; je ne sache pas qu'il y en ait en Europe : le jade blanc vient de la Chine, le vert de l'Indostan, et l'olivâtre de l'Amérique méridionale.
    Min. t. VII, p. 53 (jade)
  5. L'enfant qui jase et le vieillard qui radote n'ont ni l'un ni l'autre le ton de la raison.
    Nature des animaux. (jaser)
  6. L'espèce humaine paraît agreste, contrefaite et rapetissée dans les climats glacés du nord.
    Quadrup. t. I, p. 334 (rapetissé, ée)
  7. La réduction des espèces [d'animaux] suppose beaucoup de connaissances, de réflexions et de comparaisons, au lieu qu'il n'y a rien de si aisé que d'en augmenter la quantité.
    Ois. t. I, p. 100 (réduction)
  8. Ils répètent que, pour avoir une futaie, il faut se garder de couper le sommet des jeunes plants, et qu'il faut conserver avec grand soin le montant, c'est-à-dire le jet principal.
    Expos. sur les végét. 2<sup>e</sup> mém. (montant [2])
  9. Le triste hiver, saison de mort, est le temps du sommeil, ou plutôt de la torpeur de la nature.
    Ois. t. IX, p. 168 (torpeur)
  10. Le soufre étant uni dans l'antimoine aux parties régulines de ce demi-métal.
    Min. t. IV, p. 282 (régulin, ine)
  11. …à moins qu'ils n'aient mis bas leurs têtes ; car alors les vieux cerfs se méjugent presque autant que les jeunes.
    Quadrup. t. II, p. 19 (méjuger)
  12. Le cheval partage aussi les plaisirs de l'homme ; à la chasse, aux tournois, à la course, il brille, il étincelle.
    Cheval. (étinceler)
  13. Ils font voir que le lynx d'Élien est le même animal que celui qu'ils ont décrit et disséqué sous le nom de loup-cervier.
    Quadrup. t. III, p. 304 (loup-cervier)
  14. Cette espèce d'animaux [les chevaux] manquait au nouveau monde.
    Quadrup. t. I, p. 16 (manquer)
  15. Les Abrolhos, où il y a des vigies, et où l'on voit quelques rochers à fleur d'eau.
    Hist. nat. Pr. th. terr. Œuv. t. II, p. 207 (vigie)
  16. Toutes les carrières plâtreuses.
    Min. t. II, p. 59 (plâtreux, euse)
  17. Ce prétendu granit veiné est composé de lits de gravier graniteux, stratifés près du lieu de l'origine.
    Minér. t. II, p. 115, note 11 (graniteux, euse)
  18. La comète ayant, par un seul coup, communiqué un mouvement de projectile à une quantité de matière…
    Hist. nat. Preuv. théor. terre, Œuv. t. I, p. 209 (projectile)
  19. Sa huppe [de l'oiseau-mouche huppé, ornismyia ornata, Lesson] est comme une émeraude du plus grand brillant ; c'est ce qui le distingue ; le reste de son plumage est assez obscur.
    Ois. t. XI, p. 30 (huppe)
  20. La nature toujours également vivante, la terre également peuplée, et toujours également resplendissante de la première gloire de celui qui l'a créée.