Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON, auteur cité dans le Littré

BUFFON (1707 - 1788)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUFFON a été choisie.

3495 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire des animaux 1749 73 citations
Histoire naturelle des minéraux 117 citations
Histoire naturelle générale et particulière 1749 389 citations
Minéralogie 471 citations
Oiseaux 765 citations
Quadrupèdes 607 citations
Théorie de la terre 1749 97 citations

Quelques citations de Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3495 citations dans le Littré.

  1. Ils [les Arabes] sont flegmatiques, mais redoutables dans la colère.
    Suppl. à l'Hist. nat. Œuv. t. XI, p. 265, dans POUGENS. (flegmatique)
  2. Néanmoins [dans l'éclipse totale du soleil] on voit encore un limbe ou un grand cercle de vapeurs dont la lumière est assez vive pour nous éclairer à peu près autant que celle de la lune ; sans cela, le globe terrestre serait plongé dans l'obscurité la plus profonde pendant la durée de l'éclipse totale.
    1re époq. nat. Œuvres, t. XII, p. 83, dans POUGENS. (limbe)
  3. Si la société du chien, du cheval ou de l'éléphant est plus intéressante par le sentiment et par l'utilité, la société de l'oiseau parleur est quelquefois plus attachante par l'agrément.
    Ois. t. XI, p. 151 (parleur, euse)
  4. Que la terre qui se trouve sous le pied droit de celui qui entend le premier cri du coucou est un préservatif sûr contre les puces et autres vermines.
    Ois. t. XI, p. 434 (préservatif, ive)
  5. Chaque individu qui naît tombe de lui-même au bout d'un temps, ou lorsqu'il est prématurément détruit par les autres.
    Quadrup. t. II, p. 136 (prématurément)
  6. On prétend l'avoir entendue [la cigogne] claqueter en passant devant les portes.
    cigogne (claqueter)
  7. Toute fluidité a la chaleur pour cause, et toute dilatation dans les corps doit être regardée comme une fluidité commençante.
    Hist. min. Introd. part. exp. Œuv. t. VIII, p. 5, dans POUGENS. (fluidité)
  8. Ils [les phoques] ont une quantité de sang prodigieuse ; et, comme ils ont aussi une grande surcharge de graisse, ils sont par cette raison d'une nature lourde et pesante.
    Quadrup. t. VI, p. 294 (surcharge)
  9. Ce n'est pas au fer, du moins au fer seul, qu'on doit attribuer la fusibilité des laves, c'est au salin contenu dans les cendres rejetées par le volcan qu'elles ont dû leur première vitrification.
    Min. t. III, p. 146, dans POUGENS (fusibilité)
  10. Les premiers qui en aient donné une description détaillée sont Pison et Margrave ; ils l'ont appelé jaguara, au lieu de janou-ara, qui était son nom en langue brésilienne.
    ib. p. 293 (jaguar)
  11. Les hommes de l'état mitoyen, auxquels l'inanition et les excès sont également inconnus.
    Quadrup. t. I, p. 183 (mitoyen, enne)
  12. Le flux arrive toutes les fois que la lune est au-dessus ou au-dessous du méridien, et le reflux succède toutes les fois que la lune est dans son plus grand éloignement du méridien.
    Preuv. théor. terre, Œuvres, t. II p. 180, dans POUGENS. (flux)
  13. Ils [les anis] se tiennent sur les branches des arbres, tout le plus près qu'il leur est possible les uns des autres ; ils ramagent aussi tous ensemble et presque à toutes les heures du jour.
    Ois. t. XII, p. 92 (ramager)
  14. Dans tous les jeux, les paris, les risques, les hasards, dans tous les cas, en un mot, où la probabilité est plus petite que un dix-millième, elle doit être et elle est en effet pour nous absolument nulle.
    ib. t. X, p. 85 (probabilité)
  15. Nos vrais plaisirs consistent dans le libre usage de nous-mêmes.
    Quadr. t. II, p. 16 (plaisir)
  16. Dans l'oiseau, le thorax, avec toutes les parties qui en dépendent ou qu'il contient, est plus fort ou plus étendu à l'intérieur et à l'extérieur qu'il ne l'est dans les autres animaux.
    Ois. t. I, p. 22 (thorax)
  17. Le sublime ne peut se trouver que dans les grands sujets ; la poésie, l'histoire et la philosophie ont toutes même objet, et un très grand objet, l'homme et la nature.
    Disc. de récept. (objet)
  18. La plupart des jeunes gens, les plus vifs et les moins pensants, qui ne voient que par les yeux du corps, saisissent cependant merveilleusement le ridicule des figures.
    Disc. nat. anim. Œuv. t. V, p. 364 (saisir)
  19. La pintade est du nombre des oiseaux pulvérateurs, qui cherchent dans la poussière où ils se vautrent un remède contre l'incommodité des insectes.
    Ois. t. III, p. 260 (pulvérateur, trice)
  20. Les couvertures des ailes sont bordées de brun, et les grandes pennes vont toujours s'obscurcissant de plus en plus, de la base à la pointe où elles sont presque noires.
    Ois. t. VIII, p. 210 (obscurcir)