Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON, auteur cité dans le Littré

BUFFON (1707 - 1788)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUFFON a été choisie.

3495 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire des animaux 1749 73 citations
Histoire naturelle des minéraux 117 citations
Histoire naturelle générale et particulière 1749 389 citations
Minéralogie 471 citations
Oiseaux 765 citations
Quadrupèdes 607 citations
Théorie de la terre 1749 97 citations

Quelques citations de Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3495 citations dans le Littré.

  1. Les attentions, les respects, les offrandes les flattent sans les corrompre [les éléphants] ; ils n'ont donc pas une âme humaine ; cela seul devrait suffire pour le démontrer aux Indiens.
    Quadrup. t. IV, p. 198 (humain, aine)
  2. L'animal réunit toutes les puissances de la nature, les forces qui l'animent lui sont propres et particulières, il veut, il agit, il se détermine, il opère.
    Hist. anim. ch. I (opérer)
  3. Des bézoards que l'on appelle occidentaux, qui sont encore plus solides et peut-être aussi qualifiés que les orientaux.
    Quadrup. t. VI, p. 69 (qualifié, ée)
  4. Aussi a-t-il [l'âne] la jambe plus sèche et plus nette que le cheval.
    Quadrup. t. I, p. 151 (net, ette,)
  5. Les missions ont formé plus d'hommes dans ces nations barbares que les armées victorieuses des princes qui les ont subjuguées.
    Hist. nat. hom. Œuvr. t. V, p. 202 (mission)
  6. Jusqu'à ce que le poulet casse sa coquille, après avoir pipé ; ce qui arrive ordinairement le vingt-unième jour.
    Ois. t. III, p. 125 (piper)
  7. Le gerfaut, tant par sa figure que par le naturel, doit être regardé comme le premier de tous les oiseaux de la fauconnerie.
    Ois. t. I, p. 339, dans POUGENS (gerfaut)
  8. Les races singulières, telles que la poule naine, la poule frisée, la poule nègre, la poule sans croupion, viennent toutes originairement des pays étrangers.
    ib. t. III, p. 181 (poule)
  9. Dans les temps de l'incandescence du globe.
    Min. t. III, p. 204 (incandescence)
  10. À cinquante cinq ans la fortune est établie, la réputation faite, les prétentions évanouies ou remplies.
    Probabilités de la vie. (prétention)
  11. Il [le vautour] niche dans les forêts épaisses et désertes sur les arbres les plus élevés.
    Ois. t. I, p. 224 (nicher)
  12. Avec ses grandes puissances pour le vol et son instinct voyageur, la grue…
    Ois. t. XIII, p. 440 (puissance)
  13. Elle [l'hirondelle de rivage] a toute la partie supérieure gris-de-souris.
    Ois. t. XII, p. 394 (gris, ise)
  14. La chair la plus infecte ne les dégoûte pas [les chacals].
    Quadrup. t. VI, p. 203 (infect, ecte)
  15. D'où peut venir cette uniformité dans tous les ouvrages des animaux ? pourquoi chaque espèce ne fait-elle jamais que la même chose de la même façon ?
    Hist. anim. X (uniformité)
  16. Quand la douce haleine du printemps a tapissé les forêts de verdure.
    Morceaux choisis, p. 293 (haleine)
  17. Semblable au tintement réitéré d'écus qui tomberaient successivement l'un sur l'autre.
    Ois. t. x, p. 38 (tintement)
  18. S'il y a quelque différence tant soit peu remarquable dans la durée de la vie, il semble qu'on doit l'attribuer à la qualité de l'air.
    De la vieill. et de la mort. (remarquable)
  19. La nature brute du roc vif et quartzeux.
    Min. t. I, p. 152 (quartzeux, euse)
  20. Le bon lait n'est ni trop épais ni trop clair ; la consistance doit être telle que, lorsqu'on en prend une petite goutte, elle conserve sa rondeur sans couler.
    Quadrup. t. I, p. 214 (lait)