Edme BOURSAULT, auteur cité dans le Littré

BOURSAULT (1638-1701)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURSAULT a été choisie.

258 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ésope à la cour 1701 57 citations
Fables d'Ésope 1683 78 citations
Le Mercure galant ou la Comédie sans titre 1685 28 citations
Les mots à la mode : petite comédie augmentée de quantité de vers qui n'ont pas été dits sur le théâtre 1694 34 citations
Lettres nouvelles de Monsieur Boursault : Accompagnées de fables, de remarques, de bons mots et d'autres particularitez aussi agréables qu'utiles, avec sept lettres amoureuses d'une dame à un cavalier 1697 40 citations

Quelques citations de Edme BOURSAULT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 258 citations dans le Littré.

  1. Quoi ! l'esprit le plus beau de tout notre hémisphère Voit de l'opacité parmi tant de lumière !
    Fables d'Ésope, I, 6 (opacité)
  2. Je compose le baume et le grand mithridate.
    Médecin volant, sc. 7 (mithridate)
  3. Pour mon appartement cinq chambres parquetées à force de miroirs semblaient être enchantées.
    Fabl. d'Ésope, IV, 3 (parqueté, ée)
  4. Parlez-moi d'élever et non pas de détruire ; Je n'ai pas de pouvoir quand il s'agit de nuire.
    Ésope à la cour, IV, 2 (nuire)
  5. Et même elle refuse, étant fort enrhumée, De prendre un lavement lorsqu'il sent la fumée.
    Merc. gal. I, 1 (lavement)
  6. Me voilà sans défense en proie à vos appas, Ma belle enfant ; mon cœur a beaucoup de faiblesse, Un coup d'œil m'assassine ou tout au moins me blesse.
    Fables d'Ésope, I, 3 (faiblesse)
  7. C'était au Châtelet que pendait cette affaire.
    Merc. gal. V, 7 (pendre)
  8. D'un village ici près je suis le fin premier.
    Fables d'Ésope, II, 6 (fin, fine [2])
  9. Étant tombé malade, un médecin lui fit, vaille que vaille, appliquer les sangsues.
    Lett. nouv. t. III, p. 386, dans POUGENS (sangsue)
  10. Suffit d'être enrôlé dans la gentilhommaille Pour être convaincu de n'avoir pas de maille [monnaie].
    Mots à la mode, sc. 12 (gentilhommaille)
  11. Je ne puis souffrir qu'au commencement d'une carrière où l'on ne marche encore qu'à tâtons, on prétende avoir atteint ceux qui sont au bout.
    Lett. nouv. t. II, p. 71, dans POUGENS (tâtons (à))
  12. Il faut donc en ce lieu que j'attende le jour, Et que dessus ce lit je fasse un petit somme.
    le Mort vivant, III, 2 (somme [3])
  13. Peut-être le matin prenez-vous quelque chose : Un bouillon ? du café ? que vous plaît-il des deux ?
    Fables d'Ésope, I, 2 (prendre)
  14. Phébus, de tous les dieux le plus entripaillé, En pèse pour le moins une demi-douzaine.
    Phaéton, v, 4 (entripaillé, ée)
  15. Elle aimerait mieux que son enfant mourût sans baptême que d'être parpaillot.
    Lett. nouv. t. III, p. 498, dans POUGENS (parpaillot, ote)
  16. J'entre sans dire gare et cherche à m'informer Où demeure un monsieur que je ne puis nommer.
    Merc. gal. IV, 6 (gare [1])
  17. [Il] Pensa dans un cachot te faire mettre au frais.
    Merc. gal. v, 7 (frais, fraîche [1])
  18. Crésus ne voit, n'entend, n'agit que par vous-même.
    Fabl. d'Ésope, v, 5 (entendre)
  19. On n'y voit point de vin que l'on ne falsifie.
    Fabl. d'Ésope, II, 6 (falsifier)
  20. D'un ruisseau qui peut nuire interrompez la course, Et, pour faire encor mieux, tarissez-en la source.
    És. à la cour, v, 6 (tarir)