Edme BOURSAULT, auteur cité dans le Littré

BOURSAULT (1638-1701)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURSAULT a été choisie.

258 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ésope à la cour 1701 57 citations
Fables d'Ésope 1683 78 citations
Le Mercure galant ou la Comédie sans titre 1685 28 citations
Les mots à la mode : petite comédie augmentée de quantité de vers qui n'ont pas été dits sur le théâtre 1694 34 citations
Lettres nouvelles de Monsieur Boursault : Accompagnées de fables, de remarques, de bons mots et d'autres particularitez aussi agréables qu'utiles, avec sept lettres amoureuses d'une dame à un cavalier 1697 40 citations

Quelques citations de Edme BOURSAULT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 258 citations dans le Littré.

  1. … Peut-être Que mon cœur combattu par la peur du non-être.
    Ésope à la cour, III, 3 (être [2])
  2. Parlez-moi d'élever et non pas de détruire ; Je n'ai pas de pouvoir quand il s'agit de nuire.
    Ésope à la cour, IV, 2 (nuire)
  3. L'homme le plus grossier et l'esprit le plus lourd Sait qu'un laisse-tout-faire est un tablier court.
    Mots a la mode, sc. 15 (laisse-tout-faire)
  4. Un avis d'importance qui doit enjoliver votre Mercure.
    Merc. gal. II, 7 (enjoliver)
  5. être aujourd'hui grandeur et demain petitesse, C'est le commun destin des grands par cas fortuit.
    Ésope, dans RICHELET (petitesse)
  6. Étant tombé malade, un médecin lui fit, vaille que vaille, appliquer les sangsues.
    Lett. nouv. t. III, p. 386, dans POUGENS (sangsue)
  7. Je ne saurais vous voir et m'empêcher de rire ; Je n'ai vu de ma vie un plus drôle de corps.
    Ésope, II, 6 (drôle)
  8. Elle aimerait mieux que son enfant mourût sans baptême que d'être parpaillot.
    Lett. nouv. t. III, p. 498, dans POUGENS (parpaillot, ote)
  9. Le marquis : Et comme c'est un air à demi goguenard, Je l'ai pris sur un ton entre doux et hagard.
    Merc. gal. V, 4 (goguenard, arde)
  10. Phébus, de tous les dieux le plus entripaillé, En pèse pour le moins une demi-douzaine.
    Phaéton, v, 4 (entripaillé, ée)
  11. Souvenez-vous que vous avez promis de me l'apprendre sur la foi du secret.
    Lett. nouv. t. II, p. 329, dans POUGENS (secret [2])
  12. Quand il vint s'établir dans son gouvernement, Il avait pour cortége un laquais seulement.
    Fabl. d'És. II, 5 (gouvernement)
  13. Un héron glorieux de voir que de ses plumes On faisait pour les rois des aigrettes de prix.
    Ésope à la cour, I, 4 (glorieux, euse)
  14. Mettez-vous dans la tête Que frauder la gabelle est un mot plus honnête.
    Merc. gal. II, 4 (frauder)
  15. L'autre prend un lambel, en cadet important, Dont on a vu l'aïeul gentilhomme exploitant.
    Fables d'Ésope, III, 4 (lambel)
  16. Sa gorge, que je ne vis que par les yeux de la foi.
    Lett. nouv. t. III, p. 32, dans POUGENS (œil)
  17. Tu me dis des injures exprès pour voir si je me mettrai en colère ; mais tu ne tiens rien.
    Lett. nouv. t. III, p. 169, dans POUGENS (tenir)
  18. Pour des ambassadeurs torchez-en votre bec.
    le Mort vivant, II, 6 (torcher [1])
  19. …Je suis garçon ; le ciel m'a fait la grâce, De même qu'au phénix, d'être seul de ma race.
    Ésope à la cour, IV, 5 (garçon)
  20. Les yeux vifs, le teint frais, la face rubiconde, Vous ferez, j'en suis sûr, l'épitaphe du monde.
    Ésope à la cour, IV, 2 (épitaphe)