Roger de RABUTIN, Comte de Bussy, dit BUSSY-RABUTIN, auteur cité dans le Littré

BUSSY-RABUTIN (1618-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUSSY-RABUTIN a été choisie.

94 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire amoureuse des Gaules 1665 12 citations
>Roger de RABUTIN 51 citations

Quelques citations de Roger de RABUTIN, Comte de Bussy, dit BUSSY-RABUTIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 94 citations dans le Littré.

  1. Elle ne cherchait qu'à faire diversion à sa douleur.
    dans RICHELET (diversion)
  2. Nous ne sommes pas de votre opinion, Mme de Coligny et moi, sur la critique que vous faites de la maxime qui dit que la bonne grâce est au corps ce que le bon sens est à l'esprit ; nous croyons que M. de la Rochefoucauld veut dire que le corps sans la bonne grâce est aussi désagréable que l'esprit sans le bon sens ; et nous trouvons cela vrai ; nous croyons encore qu'il y a de la différence entre la bonne grâce et le bon air, que la bonne grâce est naturelle, et le bon air acquis ; que la bonne grâce est jolie, et le bon air beau ; que la bonne grâce attire l'amitié, et le bon air l'estime.
    Lett. à Corbinelli, 31 déc. 1678, t. v, p. 512, de SÉV. édit. RÉGNIER. (grâce)
  3. Sans l'espérance… qu'au sac de Paris… vous ne passerez que par mes mains, je crois que je déserterais.
    à Mme de Sévigné, 15 février 1649 (passer)
  4. Le parlement d'Angleterre nous hait fort ; mais le roi rabat les coups.
    Lett. t. III, p. 273, dans POUGENS (rabattre)
  5. La dernière lettre que vous m'avez écrite avant celle que je reçus hier de vous, ma belle cousine, était du 20 mai de l'année passée, à quoi je répondis sur-le-champ, du 23 mai… et je réponds aujourd'hui à votre lettre du 6 de ce mois.
    Lett. à Mme de Sévigné, 9 juin 1668, dans SÉV. t. I, p. 501, édit. RÉGNIER (répondre)
  6. Il y avait encore un grand chapitre contre Mme de Brégy, qu'elle haïssait, parce qu'elle avait naturellement les traits du corps et de l'esprit que la duchesse [de Châtillon] n'avait que par artifice.
    Hist. amour. des Gaules, p. 172 (trait [1])
  7. Il y a des erreurs agréables qui valent mieux que ce qu'on appellerait le désabusement.
    dans RICHELET (désabusement)
  8. Cette recherche marque en lui une furieuse nécessité à vous aimer.
    Hist. amour. t. I, p. 73 (nécessité [1])
  9. Tant que j'ai fait le mutin contre la persécution, j'ai souffert comme un damné, et j'ai tellement agrandi mes maux par l'impatience…
    dans SÉVIGNÉ, t. V, p. 403, édit. RÉGNIER. (mutin, ine)
  10. Voyant de plus près la différence qu'il y a de vous à elle, je vous aimerai toute ma vie.
    dans RICHELET (différence)
  11. L'oisiveté, qui est, dit-on, la mère de tous les vices, l'est aujourd'hui d'une bonne action, puisqu'elle m'engage à vous écrire.
    Lett. t. IV, p. 292, dans POUGENS (oisiveté)
  12. … Ne recevant aucune réponse j'étais tout prêt à me plaindre de vous, quand j'ai appris que vous aviez failli à mourir ; sur cela j'ai bien changé de ton, et, au lieu des reproches que je vous préparais, je n'ai eu que de la tendresse et de la joie de vous savoir hors d'intrigue.
    Lett. à Mme de Sév. 9 mars 1676 (intrigue)
  13. On ne peut pas être moins capable de la triplique que je le suis, ma belle cousine ; pourquoi m'y voulez-vous obliger ?
    Lett. à Mme de Sévigné, 31 août 1668, dans SÉV. édit. RÉGNIER (triplique)
  14. Je ne romps jamais en visière aux gens pour le bien, non plus que pour le mal que j'en veux dire.
    Lett. t. IV, p. 221, dans POUGENS (rompre)
  15. Le mérite de cette situation [le domaine de Chaseu] …augmente tous les jours par les propretés dont je l'embellis.
    à Mme de Sév. 19 déc. 1686 (propreté)
  16. Au nom de Dieu, monsieur, aidez-moi de vos lumières, vous l'avez connu [M. de Lamoignon qui venait de mourir] et vous l'avez compris.
    Lettre au P. Rapin, 12 déc. 1677, citée par M. Regnier, SÉV., t. V, p. 405 (comprendre)
  17. Quand on pense aussi agréablement que vous, il est doux d'avoir quelqu'un à qui parler, qui vous entende.
    Lett. t. III, p. 92, dans POUGENS (parler [1])
  18. Ne vous souvenez-vous pas, madame, de la physionomie funeste de ce grand homme [Turenne] ? du temps que je ne l'aimais pas, je disais que c'était une physionomie patibulaire.
    Lett. à Mme de Sév. 11 août 1675 (patibulaire)
  19. Quand on lui offre son petit savoir-faire, son bien et sa vie.
    Lett. t. III. p. 142, dans POUGENS (petit, ite)
  20. C'est la raison de le défendre contre l'injustice et le sort qu'on lui fait.
    Hist. amour. des Gaules, Préf. (raison)