Roger de RABUTIN, Comte de Bussy, dit BUSSY-RABUTIN, auteur cité dans le Littré

BUSSY-RABUTIN (1618-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUSSY-RABUTIN a été choisie.

94 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire amoureuse des Gaules 1665 12 citations
>Roger de RABUTIN 51 citations

Quelques citations de Roger de RABUTIN, Comte de Bussy, dit BUSSY-RABUTIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 94 citations dans le Littré.

  1. Nous badinâmes quelque temps ; et ce fut là où nous commençâmes à vous trouver à redire.
    à Mme de Sévigné, 1er sept. 1677 (redire)
  2. Les femmes dont on ne parle point, c'est qu'elles font leurs affaires plus secrètement, et avec quelque malhonnête homme sans conséquence.
    Hist. amour. des Gaules, t. II, p. 52 (malhonnête)
  3. Sans l'espérance… qu'au sac de Paris… vous ne passerez que par mes mains, je crois que je déserterais.
    à Mme de Sévigné, 15 février 1649 (passer)
  4. Je vous assure que je serai si attentive à vos intérêts, que, s'il se présente une bonne occasion, vous me verrez bien trémousser, et peut-être vous être bonne à quelque chose.
    Lett. t. III, p. 100, dans POUGENS (trémousser)
  5. Au nom de Dieu, monsieur, aidez-moi de vos lumières, vous l'avez connu [M. de Lamoignon qui venait de mourir] et vous l'avez compris.
    Lettre au P. Rapin, 12 déc. 1677, citée par M. Regnier, SÉV., t. V, p. 405 (comprendre)
  6. Ce que vous me mandez que nous sommes des taupes, et que la paix est quelquefois bonne et quelquefois la guerre, cela, dis-je, est du meilleur sens du monde.
    Lett. à Mme de Sév. 22 mars 1673 (taupe)
  7. L'honnête homme est un homme poli et qui sait vivre.
    Lett. à Corbinelli, 6 mars 1679, dans SÉV. t. V, p. 529, édit. RÉGNIER (honnête)
  8. Pour Estrées… lui faire compliment sur sa maréchaussée.
    dans SÉV. t. VII, p. 157, éd. RÉGNIER (maréchaussée)
  9. … Ne recevant aucune réponse j'étais tout prêt à me plaindre de vous, quand j'ai appris que vous aviez failli à mourir ; sur cela j'ai bien changé de ton, et, au lieu des reproches que je vous préparais, je n'ai eu que de la tendresse et de la joie de vous savoir hors d'intrigue.
    Lett. à Mme de Sév. 9 mars 1676 (intrigue)
  10. Je vous ai trouvée bien à redire depuis quinze jours.
    15 sept. 1677 (redire)
  11. On ne peut pas être moins capable de la triplique que je le suis, ma belle cousine ; pourquoi m'y voulez-vous obliger ?
    Lett. à Mme de Sévigné, 31 août 1668, dans SÉV. édit. RÉGNIER (triplique)
  12. Comme c'est une personne extraordinaire, il est à propos d'en faire la description.
    dans RICHELET (description)
  13. Pour moi, j'aimerais mieux traiter un valet de vous que de tutoyer un prince.
    dans Dict. de Trévoux, tu. (tutoyer)
  14. Quand on pense aussi agréablement que vous, il est doux d'avoir quelqu'un à qui parler, qui vous entende.
    Lett. t. III, p. 92, dans POUGENS (parler [1])
  15. La dévotion de la M…, mêlée avec toutes ses autres manières, font un bon tripotage.
    Lett. t. II, p. 66, dans POUGENS (tripotage)
  16. J'y étais allé en famille, qui fut aussi satisfaite de cette maison que moi.
    Lett. du 21 nov. 1666 (famille)
  17. Quoiqu'il est superflu de dire.
    Hist. amour. des Gaules, t. I, p. 50 (éd. in-12). (quoique)
  18. Cette recherche marque en lui une furieuse nécessité à vous aimer.
    Hist. amour. t. I, p. 73 (nécessité [1])
  19. Elle s'efforça de parler pour cacher son désordre.
    dans RICHELET (désordre)
  20. Je considère qu'il ne se faut pas faire tenir à quatre, quand les gens reviennent de bonne grâce.
    dans SÉV. 20 janv. 1678, édit. RÉGNIER (quatre)