Roger de RABUTIN, Comte de Bussy, dit BUSSY-RABUTIN, auteur cité dans le Littré

BUSSY-RABUTIN (1618-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BUSSY-RABUTIN a été choisie.

94 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire amoureuse des Gaules 1665 12 citations
>Roger de RABUTIN 51 citations

Quelques citations de Roger de RABUTIN, Comte de Bussy, dit BUSSY-RABUTIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 94 citations dans le Littré.

  1. Ne savez-vous pas qu'il faut prendre d'un méchant payeur ce que l'on peut ?
    Lett. t. III, p. 2, dans POUGENS (payeur, euse)
  2. Aussitôt que je fus débarrassé des affaires de la cour, j'allai trouver l'homme qui m'avait parlé du mariage de Mme de Miramion, lequel me parut dans les mêmes sentiments.
  3. L'amour étant un vrai recommenceur, l'on se redit les mêmes choses qu'auparavant en d'autres termes, et quelques-unes en mêmes mots.
    à Mme de Sévigné, 3 juill. 1655, dans SÉV. t. I, p. 390, édit. RÉGNIER (recommenceur, euse)
  4. Je me suis occupé, depuis que vous n'avez été ici, à de petits soins qui améliorissent la terre de Chaseu.
    Lett. à Mme de Sév. 19 décembre 1686 (améliorer)
  5. Vous voyez que notre aventure ne tomba pas à terre.
    Lett. t. III, p. 320, dans POUGENS (tomber)
  6. Sept ou huit ans de plus qu'il n'avait l'ont rendu plus sage, et le font marcher en tâtonnant.
    Lett. t. II, p. 149, dans POUGENS (tâtonner)
  7. J'étais tout près de vous faire une rabutinade, ma chère cousine, sur ce que je ne recevais pas la réponse que vous deviez à ma lettre du mois de janvier.
    à Mme de Sévigné, dans BESCHERELLE (rabutinade)
  8. Le parlement d'Angleterre nous hait fort ; mais le roi rabat les coups.
    Lett. t. III, p. 273, dans POUGENS (rabattre)
  9. On ne peut pas être moins capable de la triplique que je le suis, ma belle cousine ; pourquoi m'y voulez-vous obliger ?
    Lett. à Mme de Sévigné, 31 août 1668, dans SÉV. édit. RÉGNIER (triplique)
  10. On dépeint votre embarquement le plus bas et le plus abject où se soit jamais mise une personne de votre qualité ; et on dit que votre ami exerce sur vous un empire tyrannique.
    Hist. amour. des Gaules, p. 164 (embarquement)
  11. Recommençons notre commerce, je suis prêt à vous prêter le collet.
    Lett. t. IV, p. 90, dans POUGENS (prêter)
  12. Je ne comprends pas que vous parliez si bien d'un procédé ; pour moi, je crois que vous avez eu quelque affaire en Bretagne, qui vous a appris cette langue.
    à Mme de Sévigné, dans SÉV. 7 sept. 1668 (procédé [2])
  13. N'avez-vous point de honte de me mettre en état d'appréhender auprès de vous un misérable bourgeois ?
    dans RICHELET (misérable)
  14. Au lieu de la lettre monosyllabe que je reçus de vous l'an passé, dans laquelle il y avait : oui.
    dans SÉV. t. I, p. 356, éd. RÉGNIER (monosyllabe)
  15. Je suis très aise, madame, que vous approuviez mon quant-à-moi sur le sujet de M. de Guitaut ; et en effet, quand, avec le cordon bleu, il aurait encore l'ordre de la Toison et celui de la Jarretière, il n'y aurait pas de comparaison de lui à moi.
    Lett. à Mme de Sév. du 14 oct. 1678, dans SÉV. t. V, p. 494, éd. RÉGNIER (quant [2])
  16. On m'écrivit que vous étiez à Paris… pour moi, je n'irai pas cette campagne.
    Lett. à Mme de Sévigné, 23 mai, 1667 (y [2])
  17. Je vous assure que je serai si attentive à vos intérêts, que, s'il se présente une bonne occasion, vous me verrez bien trémousser, et peut-être vous être bonne à quelque chose.
    Lett. t. III, p. 100, dans POUGENS (trémousser)
  18. Le mérite de cette situation [le domaine de Chaseu] …augmente tous les jours par les propretés dont je l'embellis.
    à Mme de Sév. 19 déc. 1686 (propreté)
  19. On ne fait pas revenir les inconstants par des plaintes et des fracas.
    dans RICHELET (inconstant, ante)
  20. Il y avait encore un grand chapitre contre Mme de Brégy, qu'elle haïssait, parce qu'elle avait naturellement les traits du corps et de l'esprit que la duchesse [de Châtillon] n'avait que par artifice.
    Hist. amour. des Gaules, p. 172 (trait [1])