Théophile Thoré-Burger, dit William BÜRGER, auteur cité dans le Littré

BÜRGER (1807-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BÜRGER a été choisie.

Journaliste et critique de peinture

95 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le Salon de 1844 à 1847 1844-1847 83 citations

Quelques citations de Théophile Thoré-Burger, dit William BÜRGER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 95 citations dans le Littré.

  1. L'allégorie, la mythologie, la poésie sont essentielles à l'esprit humain, et c'est pourquoi précisément l'esprit qui mouve sans cesse doit renouveler sans cesse, par son éducation progressive, le langage de l'art.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 453 (mouver)
  2. Cette grande blonde… renverse sa tête arrière pour éparser sa chevelure sur ses reins cambrés,…
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 534 (éparser)
  3. Le garde lui dit quelque chose à l'oreille, d'un air qui n'est pas effrayant ; elle regarde sa serpe qu'elle balance distraitement entre ses doigts ; l'affaire peut s'arranger.
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 155 (distraitement)
  4. G. Planche… avait une théorie très juste qu'il dialectiquait dans tous ses articles.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 93 (dialectiquer)
  5. Le préraphaélisme a tourné au stéréoscope.
  6. J'imagine que Van Dyck s'y prenait autrement, qu'il posait ses cavaliers et ses ladies dans un fauteuil, qu'il manigançait leurs ajustements, redressait leurs collerettes.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 279 (manigancer)
  7. En peintres de fruits, nous avons M. Robin, avec ses Raisins, du musée de Belgique ; en marinistes, M. Clays, trois tableaux ; un architecturiste, M. Van Moer, dont les trois Vues de Venise sont remarquées…
    Salons de 1861 à 1868, t I, p. 217 (architecturiste)
  8. Maintenant, pas la moindre passion ; l'atonie universelle ; l'art est devenu anème ou anémique.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 476 (anème)
  9. Ce n'est guère peint ; il y a des contours noirs, comme les lignes d'un dessin au crayon, pour silhouetter les formes…
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 18 (silhouetter)
  10. En paysage, les maîtres français entraînent tout, sauf quelques retardataires à la suite de Calame et quelques pignocheurs des bords du Rhin.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 238 (pignocheur)
  11. Ce que Courbet représente dans l'école contemporaine, c'est un franc naturalisme, absolument antipodique aux manières prétentieuses et fausses des peintres récemment adoptés par un monde frivole.
    ib. t. II, p. 279 (antipodique)
  12. Par l'entrebâillure du rideau, l'on aperçoit Samson que les Philistins entraînent.
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 210 (entrebâillure)
  13. MM. Eugène Isabey, Paul Huet, Cabat, Corot, appartiennent à cette génération de restituteurs du paysage, et leurs tableaux viennent toujours en première ligne au Salon.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 222 (restituteur)
  14. Le jeune, un peu émouvé sans doute par les ardeurs de l'été, par le parfum des herbes et le voisinage des fillettes occupées aux champs.
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 214 (émouver)
  15. Il va sans dire que nous prenons seulement les types exagérés du paysagisme allemand et anglais…
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 292 (paysagisme)
  16. Cet art précieux qui fut baptisé préraphaélisme, sous prétexte que l'art devait chercher sa tradition avant l'époque de Raphaël, chez les maîtres du XVe siècle.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 410 (préraphaélisme ou préraphaélitisme)
  17. M. James Tissot, quoiqu'il n'ait d'anglais que le prénom, tente d'importer en France ce préraphaélitisme anglais, et l'accueil fait à ses quatre scènes de Faust n'est pas décourageant.
  18. Les tapoteurs, papilloteurs et tapageurs de la peinture devraient aller par là [en Hollande] se reposer le regard et apprendre à tranquilliser leurs effets.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 252 (tapoteur)
  19. Aart van der Neer, le grand peintre des effets de lune, si prestigieux dans ses éclats, parce qu'il les ménage, si transparent dans les parties pénombreuses.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 516 (pénombreux, euse)
  20. Comme parle la critique, ainsi perroquette le public.
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 94 (perroqueter)