Théophile Thoré-Burger, dit William BÜRGER, auteur cité dans le Littré

BÜRGER (1807-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BÜRGER a été choisie.

Journaliste et critique de peinture

95 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le Salon de 1844 à 1847 1844-1847 83 citations

Quelques citations de Théophile Thoré-Burger, dit William BÜRGER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 95 citations dans le Littré.

  1. MM. Eugène Isabey, Paul Huet, Cabat, Corot, appartiennent à cette génération de restituteurs du paysage, et leurs tableaux viennent toujours en première ligne au Salon.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 222 (restituteur)
  2. M. Alma Tadema persiste dans ses fantaisies archéographiques, et, après nous avoir montré comment les Égyptiens s'amusaient… il nous montre, cette année, comment on faisait la sieste en Grèce.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 511 (archéographique)
  3. Les portraits de deux demoiselles, dont l'une, en robe bleue, a le visage doucement pénombré.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 315 (pénombré, ée)
  4. [La mode] blanchit la peau, noircit les cheveux, à moins qu'elle ne les blondisse ou ne les poudre d'or et d'argent, garrotte les épaules, serre la taille…
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 139 (blondir)
  5. N'est-ce pas l'étude et l'amour de la nature qui, de nos jours, ont restitué le paysage ?
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 222 (restituer)
  6. Le dieu des Muses, Apollon lui-même, pastoralisait en son temps.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 33 (pastoraliser)
  7. Une fois à son tribunal… tout judicateur prend à la fois du solennel et du burlesque.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 130 (judicateur)
  8. L'école classique ou, si l'on veut, résurrectioniste, qu'on prit pour une renaissance.
    ib. t. I, p. 286 (résurrectionniste)
  9. On devrait envoyer ce Blue-Boy de Glainsborough et la Nelly O'Brien de la galerie de lord Hertford propagander par le monde en faveur de l'école anglaise.
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 257 (propagander)
  10. Les tapoteurs, papilloteurs et tapageurs de la peinture devraient aller par là [en Hollande] se reposer le regard et apprendre à tranquilliser leurs effets.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 252 (tapoteur)
  11. Un verger, une forêt d'arbres tout enfleuris de blanc et de rose.
    Salons de 1861 à 1868, I, p. 280 (enfleuri, ie)
  12. Elle a quelque chose de vampiresque, et son regard vous magnétise.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 111 (vampirique)
  13. La robe, très décolletée, en velours violet, heurte désharmonieusement un fond de tenture jaunâtre.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 168 (désharmonieusement)
  14. J'imagine que Van Dyck s'y prenait autrement, qu'il posait ses cavaliers et ses ladies dans un fauteuil, qu'il manigançait leurs ajustements, redressait leurs collerettes.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 279 (manigancer)
  15. Le jeune, un peu émouvé sans doute par les ardeurs de l'été, par le parfum des herbes et le voisinage des fillettes occupées aux champs.
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 214 (émouver)
  16. Les peintres d'animaux peuvent, comme les marinistes, se rattacher à la catégorie des paysagistes.
    Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 58 (mariniste)
  17. Au milieu de l'atonie générale de la foule et de la critique, on aimerait à paradoxer un peu, à chercher des nouveautés, à pêcher en eau trouble.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 310 (paradoxer)
  18. Son pinceau [de Willems] est plus mince que celui de M. Alfred Stevens, et même un peu épinglé.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 381 (épinglé)
  19. Son idée [au peintre Bin], une idée de sculpteur, est de structurer des figures fermes comme acier, avec une fixité indélébile.
    Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 182 (structurer)
  20. Au coin d'un pré, à l'ombre d'un buisson tout enfleuri, ou près d'une touffe de dictames.
    ib. II, p. 30 (enfleuri, ie)