Louis BOURDALOUE, auteur cité dans le Littré

BOURDALOUE (1632-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURDALOUE a été choisie.

1808 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dominicales 343 citations
Exhorations 146 citations
Pensées 481 citations
Sermons pour le Carême 96 citations

Quelques citations de Louis BOURDALOUE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1808 citations dans le Littré.

  1. Les Pharisiens se tenaient mortellement offensés de ce qu'il découvrait leur hypocrisie.
    Myst. Passion de J. C. t. I, p. 205 (mortellement)
  2. Mais d'ailleurs comment pourrions-nous accorder avec l'infinie bonté de Dieu, notre Créateur et notre père, de nous avoir appelés à un état où il ne nous fût pas possible d'obtenir la souveraine béatitude ?
    Pensées, t. I, p. 77 (accorder)
  3. Rédemption la plus universelle dans son étendue : tous les hommes y sont compris ; tous en général, chacun en particulier.
    Pensées, t. III, p. 193 (universel, elle)
  4. Mettre des bornes à son jeu, à ses dissipations, à ses vanités, à son attachement au monde.
    2<sup>e</sup> dim. après l'Épiph. Dominic. t. I, p. 73 (vanité)
  5. être de leurs adhérents, c'est le souverain mérite ; n'en être pas, c'est le souverain décri.
    Homél. sur l'aveugle-né, Domin. t. IV, p. 483 (décri)
  6. La prudence est un don de Dieu qui départ ses grâces à qui il lui plaît.
    Pensées, t. II, p. 477 (départir)
  7. Un païen même et un infidèle, examinant sans préoccupation toutes les circonstances de ce miracle, est forcé d'en reconnaître la vérité.
    Myst. résurr. de J. C. t. I, p. 328 (préoccupation)
  8. Nous sommes beaucoup plus enclins à rabaisser le prochain dans notre estime qu'à le relever.
    Pensées, t. III, p. 212 (rabaisser)
  9. A peine peuvent-ils souffrir que l'Église soit dans l'éclat où elle est maintenant ; ils voudraient qu'elle fût aussi dépendante des puissances temporelles, aussi pauvre et aussi abjecte qu'elle l'était du temps des premiers Césars.
    Sermons pour les dimanches, t. IV, p. 233 (abject, ecte)
  10. Il semble que nous nous croyions immortels et que nous devions au moins passer de plusieurs siècles cet aujourd'hui que le Fils de Dieu nous a toutefois marqué comme l'unique objet de nos soins et où il veut que nous les renfermions.
    Pensées, t. II, p. 59 (aujourd'hui)
  11. Il viendra pour venger les humbles, en glorifiant dans leurs personnes l'humilité.
    Jug. dern. 2<sup>e</sup> avent, p. 357 (glorifier)
  12. Ce n'est point par une abondance de paroles que l'on s'énonce ; souvent la bouche ne dit rien, et l'âme sent.
    Pens. t. III, p. 308 (abondance)
  13. On est bien aise de savoir que des proches sont dans la splendeur, parce qu'il doit en rejaillir sur nous quelque rayon.
    Pensées, t. II, p. 487 (rayon [1])
  14. Dans les maximes du salut, c'est un mal sans comparaison plus grand de tromper que d'être trompé.
    Sermons, 22<sup>e</sup> dim. après la Pent. Domin. t. IV, p. 311 (dans)
  15. Telle a été la foi des saints ; était-ce dans eux petitesse d'esprit ? était-ce superstition ?
    Serm. 19<sup>e</sup> dim. après la Pent. Dom t. IV, p. 182 (petitesse)
  16. Dieu, qui nous a créés indépendamment de nous et sans nous, ne peut-il pas, sans nous et indépendamment de nous, décider de notre sort ?
    Purif. de la Vierge, Myst. t. II, p. 278 (indépendamment)
  17. Les vrais fidèles qui, dans les hauts rangs où Dieu les a fait monter, ne se sont jamais regardés que comme des hosties vivantes, pour alléger tout, pour porter tout, pour se dévouer à tout.
    Carême, t. I, p. 542 (hostie)
  18. On admire en elle des qualités qui la rendent parfaite selon le monde.
    Concept. de la Vierge, Myst. t. II, p. 55 (monde [1])
  19. Dieu ne s'était pas contenté de l'appeler au christianisme et de l'agréger au corps de son Église.
    Pensées, t. II, p. 431 (agréger)
  20. Ils n'y vont que par nécessité, que par respect humain, que pour garder quelques dehors.
    Dim. oct. du St-Sacrement, Dominic. (dehors)