Louis BOURDALOUE, auteur cité dans le Littré

BOURDALOUE (1632-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURDALOUE a été choisie.

1808 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dominicales 343 citations
Exhorations 146 citations
Pensées 481 citations
Sermons pour le Carême 96 citations

Quelques citations de Louis BOURDALOUE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1808 citations dans le Littré.

  1. C'est par le mépris des indulgences qu'a commencé le schisme de l'hérésie.
    Ouvert. du jubilé, myst. t. II, p. 533 (indulgence)
  2. Les États qui composent le monde chrétien.
    Serm. 22<sup>e</sup> dim. après la Pentecôt. Domin. t. IV, p. 341 (monde [1])
  3. Saint Jérôme, en réfutant l'hérésie des adamistes, qui consistait à rejeter la prière comme superflue.
    5<sup>e</sup> dim. après Pâques, Dominic. t. II, p. 185 (prière)
  4. Il est essentiel à la foi de ne pas voir et de croire ce qu'on ne voit pas.
    Pens. t. I, p. 156 (foi)
  5. N'avons-nous pas bonne grâce alors de dire à Dieu : Seigneur, détournez de nous les tentations… et Dieu n'a-t-il pas droit de nous répondre : Pourquoi donc les recherchez-vous volontairement ?
    Pensées, t. II, p. 62 (rechercher)
  6. On peut bien nous reprocher, comme aux pharisiens, que nous sommes de grands observateurs de petites choses, tandis que nous négligeons les plus importantes.
    Sévérité évang. 2<sup>e</sup> avent, p. 458 (observateur, trice)
  7. En ressuscitant glorieux, il a élevé son humanité à un état de perfection, où nous ne pouvons nous défendre de l'aimer.
    Myst. Résurrect. de J. C. t. I, p. 370 (glorieux, euse)
  8. On parle du salut comme d'une affaire souverainement importante, et on a raison d'en parler de la sorte ; mais c'est trop peu dire : il faut ajouter que c'est une affaire absolument nécessaire.
    Pensées, t. I, p. 9 (affaire)
  9. Ennemies de tout soin et de toute peine, elles n'entrent presque en rien, elles ne s'informent de rien.
    Pensées, t. I, p. 468 (entrer)
  10. Concevons la dévotion la plus vigilante et tout ensemble la plus agissante…
    ib. p. 402 (agissant, ante)
  11. La figure de ce monde passe, poursuivait le docteur des gentils.
    2<sup>e</sup> dim. après l'Épiphanie, Dominic. t. I, p. 106 (gentil [1])
  12. L'évangéliste ne nous fait pas entendre que l'ange le consola [Jésus-Christ], mais seulement qu'il le fortifia.
    Exhort. sur la prière de J. C. t. I, p. 390 (fortifier)
  13. Un solitaire paresseux et sans emploi se trouvait souvent, comme ce misérable de l'Évangile, possédé d'une légion entière.
    Dim. de la Septuag. dominic. t. I, p. 369 (légion)
  14. C'est Dieu qui, depuis la création du monde, renouvelle à chaque moment l'activité de ce feu [le feu d'enfer], et qui, sans terme, sans fin, le fera subsister au-delà des siècles.
    Pensées, t. III, p. 67 (activité)
  15. Je vous parle de ses erreurs aussi bien que de ses lumières ; de ses faiblesses aussi bien que de ses ferveurs.
    Panég. de St Pierre, 1 (ferveur)
  16. Si l'on regardait la parole de Dieu comme parole de Dieu, on y apporterait tout un autre esprit et tout un autre cœur.
    Dim. de la Sexagésime, Dominicales, t. I, p. 404 (parole)
  17. Quoique, dans la doctrine des Pères, la justification d'un pécheur soit le plus grand de tous les ouvrages de Dieu.
    13<sup>e</sup> dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 363 (doctrine)
  18. Pour un saint à qui Dieu, par des vues spéciales, peut avoir inspiré de rendre ses communions moins fréquentes, nous en trouvons mille autres à qui il inspire le contraire.
    Dim. oct. du saint sacrem. Dominic. t. II, p. 328 (pour [1])
  19. Qu'est-ce qu'une dignité, j'entends surtout dans les principes du christianisme, smon une spécieuse servitude, dit saint Basile de Séleucie ?
    Dim. de la Septuagés. Dominic. t. I, p. 368 (dignité)
  20. C'est pour la sainteté chrétienne que les rois sont les images de Dieu.
    Sainteté, 2<sup>e</sup> avent, p. 328 (image)