Louis BOURDALOUE, auteur cité dans le Littré

BOURDALOUE (1632-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURDALOUE a été choisie.

1808 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dominicales 343 citations
Exhorations 146 citations
Pensées 481 citations
Sermons pour le Carême 96 citations

Quelques citations de Louis BOURDALOUE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1808 citations dans le Littré.

  1. En interprétant selon ma passion, en imaginant, en publiant le faux pour le vrai.
    Domin. 11<sup>e</sup> Dim. après la Pent. Sur la médisance, t. III, p. 264 (vrai, aie [1])
  2. Ce n'est pas la fin qui sert au moyen, mais le moyen qui sert à la fin.
    5<sup>e</sup> dim. après la Pentec. t. II, p. 461 (fin [1])
  3. Ah ! chrétiens, les grandes vérités ! malheur à qui ne les croit pas ; malheur à qui les croit et qui vit comme s'il ne les croyait pas !
    Myst. Résurrect. de J. C. t. I, p. 350 (malheur)
  4. On me fait les offres les plus engageantes ; et, si je les rejette, me voilà dans le dernier abandonnement et dans la dernière misère.
    ib. t. I, p. 19 (abandonnement)
  5. On ne peut presque leur parler sans s'exposer à une réponse désagréable ; et l'on a beau prendre toutes les précautions possibles, il y a toujours de leur part quelque rebut à essuyer.
    Retraite spirit. 6<sup>e</sup> jour. (rebut)
  6. Qu'est-ce après tout que ce retour ? et, si j'ose le dire, doit-il être d'un grand mérite devant Dieu, lorsqu'on le lui a fait acheter si cher ?
    ib. p. 283 (acheter)
  7. La religion ne consiste ni dans les inclinations du corps, ni dans la modestie des yeux.
    5<sup>e</sup> dim. après la Pentec. Dominic. t. II, p. 478 (inclination)
  8. Il avait, en livrant des combats, en remportant des victoires, en domptant de fières nations, étendu les limites de son empire.
    2<sup>e</sup> dim. après Pâq. Dominic. t. II, p. 36 (limite)
  9. Ce n'est là qu'une fausse résolution, ou du moins ce ne sera qu'une résolution inefficace.
    14<sup>e</sup> dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 423 (inefficace)
  10. Pourquoi railler de la conversion de cet homme ? ce qu'il fait, c'est ce qu'il faudra que vous fassiez vous-même un jour.
    Pensées, t. I, p. 385 (railler)
  11. Dieu, en vous donnant ces biens, n'a jamais eu intention de déroger à ses droits.
    Dim. de la septuagés. Dominic. t. I, p. 351 (déroger)
  12. Jamais monarque eut-il de plus grandes entreprises à conduire que l'incomparable saint Louis, et néanmoins jamais homme fut-il plus appliqué et plus fidèle aux exercices de la religion ?
    14<sup>e</sup> disc. après la Pentecôte, Domin. t. III, p. 408 (exercice)
  13. Il est de la foi, que ce que vous donnez aux pauvres, vous le donnez à Jésus-Christ.
    Nativ. de J. C. 2<sup>e</sup> avent, p. 540 (de)
  14. S'il s'agit de vous faire une remontrance… vous croyez avoir droit d'exiger qu'on prenne votre temps, qu'on entre dans votre esprit.
    Car. II, Zèle, 169 (temps)
  15. Ces âmes artificieuses, qui, sous le voile d'une dévotion apparente, cachent, ou le venin d'une doctrine corrompue, ou le déréglement d'une conduite criminelle.
    Domin. 7° dim. après la Pentec. Sur l'hypocrisie, p. 51 (voile [1])
  16. Il est bien terrible de tomber dans les mains de Dieu, puisqu'il est si terrible de tomber dans les mains des hommes.
    Exhort. Char. env. les prisonn. t. I, p. 92 (terrible)
  17. Un amour ennemi de tout vice, un amour agissant et servant dans la pratique de toutes les vertus.
    Pensées, t. II, p. 89 (agissant, ante)
  18. Un solitaire paresseux et sans emploi se trouvait souvent, comme ce misérable de l'Évangile, possédé d'une légion entière.
    Dim. de la Septuag. dominic. t. I, p. 369 (légion)
  19. Notre sacrifice n'est point un simple sacrifice, mais c'est un holocauste où toute la victime doit être consommée.
    Pensées, t. II, p. 427 (holocauste)
  20. D'où il s'ensuit que la malice n'en doit pas être seulement attribuée au médisant, mais qu'elle doit rejaillir sur tous ceux qui contribuent à la médisance.
    Exhort. Faux témoignages rendus contre J. C. t. II, p. 28 (rejaillir)