Louis BOURDALOUE, auteur cité dans le Littré

BOURDALOUE (1632-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURDALOUE a été choisie.

1808 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dominicales 343 citations
Exhorations 146 citations
Pensées 481 citations
Sermons pour le Carême 96 citations

Quelques citations de Louis BOURDALOUE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1808 citations dans le Littré.

  1. Cet état porte avec soi des obligations, qu'il vous est d'une importance extrême de bien connaître.
    2<sup>e</sup> dim. après l'Épiphanie, Dominic. t. I, p. 63 (soi)
  2. On ne vous oblige pas à fuir le monde en général ; mais on vous oblige à fuir un monde particulier qui vous pervertit.
    Myst. conc. de la Vierge, t. II, p. 46 (fuir)
  3. C'est donc lui, mes chers auditeurs, qui, par sa sainte nativité et par toutes les circonstances qui l'accompagnent, nous procure aujourd'hui la paix avec Dieu.
    Nativité de Jésus-Christ, 1er avent, p. 239 (nativité)
  4. Et ce monde que je fuyais, je le recherche, je me rapproche de lui à toute occasion, ou je tâche de le rapprocher de moi, je ne me plais qu'avec lui.
    Pensées, t. II, p. 393 (rapprocher)
  5. Une partie essentielle de la pénitence est de mater sa chair et de la crucifier avec ses vices.
    Myst. Nativité de J. C. t. I, p. 22 (mater [1])
  6. Un homme… qui, sans se déclarer ouvertement, mais par la malheureuse possession où il s'est établi d'agir selon son gré et en libertin [esprit fort], est devenu, si j'ose m'exprimer ainsi, un déserteur, ou, si vous voulez, un apostat de la Providence de Dieu.
    Car. Sur la Providence. (déserteur)
  7. N'est-ce pas dans un père une témérité insoutenable de vouloir se rendre maître des vocations et des états de sa famille ?
    1er dim. après l'Épiph. dominic. t. I, p. 17 (insoutenable)
  8. Celui, dit l'Écriture, qui protége, qui sauve, qui vivifie, et d'où procède toute grâce.
    Purif. de la Vierge, Myst. t. II, p. 199 (procéder)
  9. Reprenez-vous vous-mêmes… et puis vous serez reçus à reprendre les autres.
    Carême, II, Zèle, 146 (recevoir [1])
  10. Chacune de ces victoires demandera de vous bien des combats, et chacun de ces combats bien des sacrifices plus agréables à Dieu que tous les sacrifices de l'ancienne loi.
    ib. p. 374 (agréable)
  11. Pour honorer saintement la mère de Dieu, il faut l'honorer judicieusement.
    Assompt. de la Vierge, Myst. (honorer)
  12. La mort à laquelle vous nous avez condamnés, n'est point une véritable mort ; ce n'est qu'une ombre de la mort dont vous nous avez couverts, pour nous faire porter des marques de votre justice.
    15<sup>e</sup> dim. après la Pentecôte, Dominic. t. III, p. 451 (ombre [1])
  13. David, parlant de la sorte, était parfaitement instruit des intentions de Dieu et de ses vues toutes miséricordieuses.
    13<sup>e</sup> dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 341 (miséricordieux, euse)
  14. Engager les uns à prier, et empêcher les autres de mal prier.
    5<sup>e</sup> dim. après Pâq. Dominic. t. II, p. 179 (prier)
  15. Je ne connais pas les voies secrètes que Dieu a tenues.
    Carême, I, Prédestin. 382 (voie)
  16. Pour peu de réflexion que vous fassiez sur la manière dont on se gouverne à la cour.
    Myst. Pass. de J. C. t. I, p. 177 (peu)
  17. Quand Dieu a voulu punir les hommes sur la terre, et les plus grands hommes, il n'y a point employé de plus terrible châtiment que de les livrer à leurs passions.
    Exhort. sur la trahis. de Judas, t. I, p. 431 (passion)
  18. Vous savez comment le Sauveur se tourna vers lui [Pierre], et le regarda.
    Exhort. sur le reniem. de St Pierre, t. I, p. 473 (tourner)
  19. J'étais pressé de la soif, et vous ne m'avez pas donné à boire.
    Exhort. Char. env. les pers. t. I, p. 88 (pressé, ée)
  20. Chrétiens qui, malgré leur relâchement, se piquent encore d'être spirituels et parfaits dans leur religion.
    Carême, II, Richesses, 32 (spirituel, elle)