Louis BOURDALOUE, auteur cité dans le Littré

BOURDALOUE (1632-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURDALOUE a été choisie.

1808 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dominicales 343 citations
Exhorations 146 citations
Pensées 481 citations
Sermons pour le Carême 96 citations

Quelques citations de Louis BOURDALOUE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1808 citations dans le Littré.

  1. Ces âmes inflexibles qu'on ne peut plier, et qui n'ont de l'état religieux que la clôture et que l'habit.
    Exhort. sur l'obéiss. relig. t. I, p. 272 (plier)
  2. Elles étaient, de leur fond et par leurs penchants, douces, patientes, équitables, droites, régulières.
    2<sup>e</sup> dim. après l'Épiph. Dominic. t. I, p. 104 (de)
  3. Qu'est-ce que leur vie [des mondains] ? … un assujettissement servile à la créature, c'est-à-dire au caprice, à la vanité, à la légèreté, à l'infidélité même.
    Carême, Sur la paix chrétienne (créature)
  4. De là les entêtements en faveur des uns, de là les déchaînements bizarres contre les autres.
    Homél. sur l'aveugle-né, Domin. t. IV, p. 478 (entêtement)
  5. Je doute fort qu'une simplicité, accompagnée d'un tel aheurtement et de tant d'opiniâtreté, doive être traitée de bonne foi.
    Pensées, t. II, p. 353 (aheurtement)
  6. Mais, Seigneur, parce qu'en châtiant les hommes, vous ne cherchez point précisément à faire éclater votre grandeur toute puissante, et qu'il vous suffit de leur faire sentir les effets de votre grandeur souveraine…
    Carême, Sur la paix chrétienne (grandeur)
  7. Les orphelins qui de tous les pauvres sont les plus abandonnés.
    Exhort. char. env. les orphel. t. I, p. 100 (orphelin, ine)
  8. Plus ces membres croissent et se fortifient, plus le corps prend d'accroissement et acquiert de force.
    Pensées, t. II, p. 314 (accroissement)
  9. Nos corps, par la résolution qui s'en fait dans le tombeau.
    Car. I, Cendres, 61 (résolution)
  10. Le plus grand obstacle au dessein de l'incarnation divine fut l'impureté de notre nature.
    Exhort. dign. et dev. des prêtres, t. I, p. 355 (incarnation)
  11. Combien d'ancêtres de Jésus-Christ ont été réprouvés de Dieu, parce qu'avec cette qualité d'ancêtres de Jésus-Christ, ils n'ont pas laissé d'être des impies et des infidèles !
    Instruct. Octave de l'Assompt. Exhort. t. II, p. 309 (réprouver)
  12. Chercher un guide fidèle, un directeur éclairé et désintéressé.
    Serm. 18<sup>e</sup> dim. après la Pentecôte, Dominic. t. IV, p. 148 (directeur, trice)
  13. La passion dominante fut une damnable ambition.
    Myst. Épiph. t. I, p. 123 (damnable)
  14. Il y a eu, dans le paganisme, comme parmi nous, des juges intègres, déclarés, sans acception de personne, en faveur du bon droit.
    Pensées, t. I, p. 213 (déclaré, ée)
  15. Motif nécessaire et sans lequel il n'est pas possible d'accomplir tout le précepte de la charité chrétienne.
    ib. p. 239 (accomplir)
  16. Ils parlent, ils déclament, ils invectivent, ils calomnient.
    2<sup>e</sup> dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 237 (invectiver)
  17. Vous y verrez des saints qui ont tenu dans le monde les mêmes rangs que vous y tenez aujourd'hui.
    Avent, Sainteté, 302 (rang)
  18. Saint Augustin voulait qu'on jugeât des personnes par la foi, et non de la foi par les personnes.
    Exhort. char. env. les nouv. cath. t. I, p. 130 (juger)
  19. Les Juifs avaient au milieu d'eux le Messie, et ils ne le connaissaient pas.
    Myst. Épiph. t. I, p. 117 (milieu)
  20. Croire que nous pouvons partager ce cœur entre la créature et Dieu, entre notre passion et Dieu.
    Purification de la Vierge, Myst. t. II, p. 254, dans POUGENS. (entre)