Louis BOURDALOUE, auteur cité dans le Littré

BOURDALOUE (1632-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOURDALOUE a été choisie.

1808 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dominicales 343 citations
Exhorations 146 citations
Pensées 481 citations
Sermons pour le Carême 96 citations

Quelques citations de Louis BOURDALOUE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1808 citations dans le Littré.

  1. Le cœur, dès qu'il est touché, ne tarit point.
    Pensées, t. II, p. 90 (cœur)
  2. Faire partie intégrante de… Ce [les œuvres pénales] n'est pas, selon la pensée et le langage des théologiens, une partie essentielle du sacrement [de pénitence], mais intégrante, c'est-à-dire qu'elle n'en est que le complément et que le sacrement, sans cela, pourrait subsister.
    Pensées, t. I, p. 332 (intégrant, ante)
  3. Traîné par les rues de Jérusalem dans cet appareil ignominieux.
    Myst. Pass. de J. C. t. I, p. 297 (traîné, ée)
  4. Pourquoi se fait-on dans le monde des consciences erronées, sinon parce qu'on a dans le monde des intérêts à sauver ?
    Sur la fausse conscience, 1er avent (erroné, ée)
  5. L'indévotion que je remarque et que je déplore dans beaucoup de lâches chrétiens.
    5<sup>e</sup> dim. après Pâq. Dom. t. II, p. 196 (indévotion)
  6. Ce sont des occasions particulières lesquelles ne doivent point prévaloir à la maxime générale.
    Pensées, t. I, p. 337 (prévaloir)
  7. Une partie essentielle de la pénitence est de mater sa chair et de la crucifier avec ses vices.
    Myst. Nativité de J. C. t. I, p. 22 (mater [1])
  8. Chacune de ces victoires demandera de vous bien des combats, et chacun de ces combats bien des sacrifices plus agréables à Dieu que tous les sacrifices de l'ancienne loi.
    ib. p. 374 (agréable)
  9. Un équipage modeste, il est vrai, mais propre et surtout fort commode.
    Pensées, t. I, p. 347 (équipage)
  10. Une confiance encore judaïque, c'est-à-dire une confiance qui se proposait encore quelque chose de terrestre et de charnel.
    Myst. ascens. de J. C. t. I, p. 414 (judaïque)
  11. Il semble que nous nous croyions immortels et que nous devions au moins passer de plusieurs siècles cet aujourd'hui que le Fils de Dieu nous a toutefois marqué comme l'unique objet de nos soins et où il veut que nous les renfermions.
    Pensées, t. II, p. 59 (aujourd'hui)
  12. C'est une matière qui me fournirait mille réflexions très solides.
    Serm. 17<sup>e</sup> dim. après la Pentecôte, Dominic. t. IV, p. 69 (matière)
  13. La grâce qui est en nous n'est autre chose que la grâce de la pénitence, et par conséquent de l'humilité même.
    Purif. de la Vierge, Myst. t. II, p. 176 (grâce)
  14. Son esprit se trouble, son sens s'égare.
    Carême, II, Enfer, 54 (sens [1])
  15. Tant de pécheurs vendus au péché.
    Serm. 19<sup>e</sup> dim. après la Pentecôte, Domin. t. IV, p. 174 (vendu, ue)
  16. En me défendant de ces ennemis domestiques [les passions] qui sont nés avec moi et dans moi et qui conspirent à me détourner de la sainte résolution que j'ai formée.
    Pensées, t. I, p. 415 (domestique)
  17. Pour repousser une légère offense qu'il a reçue, il en fait une atroce dont il s'applaudit.
    Jug. dern. 2<sup>e</sup> avent, p. 345 (repousser)
  18. Il lui faut [à l'Église] des défenseurs, des propagateurs, et c'est ce qu'elle vous demande.
    Exhort. char. env. un sémin. t. I, p. 168 (propagateur, trice)
  19. Le dessein de Dieu a été de leur proposer, dans la personne de Marie, une image sensible et vivante dont ils étudiassent tous les traits pour les exprimer en eux et se les appliquer.
    Instr. pour l'oct. de l'Ascension, § III, 1 (exprimer)
  20. Malheur à moi d'être né si sensuel et si fragile !
    Pénit. 2<sup>e</sup> avent, p. 475 (fragile)