Jacques-Bénigne BOSSUET, auteur cité dans le Littré

BOSSUET (1627-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOSSUET a été choisie.

12625 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cinquième avertissement aux protestans sur les lettres du ministre Jurieu contre l'histoire des variations. Le fondement des empires renversé par ce ministre 1690 101 citations
Discours sur l'histoire universelle 1681 2177 citations
Élévation à Dieu sur tous les mystères de la religion chrétienne 1727 103 citations
Histoire des variations des Églises protestantes 1688 741 citations
Instructions sur les états d'oraison 1697 154 citations
Lettres à Mme Albert de Luynes, religieuse de l'abbaye de Jouarre 626 citations
Méditations sur l'Évangile 1695 69 citations
Oraisons funèbres 1656-1687 4318 citations
Panégyrique 1652 161 citations
Pensées, Chrétiennes et morales 85 citations
Politique tirée des propres paroles de l'Écriture sainte 1709 222 citations
Sermons 1659-1673 995 citations
Sixième et dernier avertissement ; Etat présent des controverses et de la religion protestante 1690 130 citations
Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même 315 citations

Quelques citations de Jacques-Bénigne BOSSUET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 12625 citations dans le Littré.

  1. Toutes ces trompeuses invitations à jouir du beau temps de la jeunesse, qui retentissent partout dans les poésies [de Quinault].
    Comédie, 3 (retentir)
  2. Les paroles consacrantes.
    Déf. trad. comm. I, 4 (consacrant)
  3. Ni la prudence, ni la piété, ni la bonne théologie ne permettraient pas de décrier un concile qui a été universellement reçu, aussitôt que la doctrine en a été bien entendue.
    Mém. sur la bibl. ecclés. de Dupin. (ni)
  4. Elles ne feront que concentrer la charité dans votre fond.
    Lettr. abb. 142 (concentrer)
  5. La Gaule Narbonnaise, réduite en province, reçut le nom de Province romaine.
    Hist. I, 9 (réduit, ite [1])
  6. J'en donnai [de la Conférence] un exemplaire à Mlle de Duras, qui le souhaita… cet exemplaire a passé en plusieurs mains.
    Confér. avec Claude, Avert. (main)
  7. J'espère donc encore un coup, que vous voudrez.
    Lett. 251 (coup)
  8. Il n'y a nul doute que l'opinion ne soit très saine.
    Lett. 149 (sain, aine)
  9. Dans ce grand décri de l'idolâtrie, que commençaient à causer dans toute l'Asie les prédications de saint Paul.
    Hist. univ. II, 12 (décri)
  10. On ne peut assez admirer cette prodigieuse quantité de muscles qui se voient dans le corps humain, ni un jeu si aisé et si commode, non plus que le tissu de la peau qui les enveloppe, si fort et si délicat tout ensemble.
    Conn. II, 2 (jeu)
  11. Que s'il est une telle justice, souveraine et par conséquent inévitable, divine et par conséquent infinie.
    Anne de Gonz. (infini, ie)
  12. Affligé d'un si grand mal [la discorde dans le protestantisme], il [Mélanchthon] suit sa pointe…il fit sa souscription [à l'assemblée de Smalkade], en réservant l'autorité du pape.
    Var. v, 27 (pointe)
  13. Qu'as-tu donc servi, ô philosophie !
    Hist. II, 11 (servir)
  14. On devient idolâtre [disent les protestants] en faisant paraître par quelque posture de respect le sentiment de vénération vraiment sainte qu'on a dans le cœur.
    Var. XIV, § 104 (idolâtre)
  15. Il n'y a rien sur la terre ni de si bien concerté par la prudence, ni de si bien affermi par le pouvoir, qui ne soit souvent troublé et embarrassé par des événements bizarres qui se jettent à la traverse.
    2<sup>e</sup> sermon, purific. 2 (jeter)
  16. Le discours des hérétiques gagne comme la gangrène.
    Var. 15 (gangrène)
  17. Pour contre-carrer la mollesse du monde.
    Bern. 1 (contrecarrer)
  18. Ce vainqueur, enflé de ses titres, tombera lui-même à son tour entre les mains de la mort.
    Duch. d'Orl. (enflé, ée)
  19. L'âme regarde ces honneurs que le monde vante : et aussitôt elle en voit le fond, elle voit l'orgueil qu'ils inspirent, et découvre, dans cet orgueil, et les disputes et les jalousies et tous les maux qu'il entraîne.
    la Vallière. (dispute)
  20. En même temps ils mirent à leur tête un Kelesiski, maître cordonnier, qui leur fit un corps de doctrine qu'on appela les formes de Kelesiski.
    Variat. XI, § 173 (cordonnier, ière)