Jacques-Bénigne BOSSUET, auteur cité dans le Littré

BOSSUET (1627-1704)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOSSUET a été choisie.

12626 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cinquième avertissement aux protestans sur les lettres du ministre Jurieu contre l'histoire des variations. Le fondement des empires renversé par ce ministre 1690 101 citations
Discours sur l'histoire universelle 1681 2177 citations
Élévation à Dieu sur tous les mystères de la religion chrétienne 1727 103 citations
Histoire des variations des Églises protestantes 1688 741 citations
Instructions sur les états d'oraison 1697 154 citations
Lettres à Mme Albert de Luynes, religieuse de l'abbaye de Jouarre 626 citations
Méditations sur l'Évangile 1695 69 citations
Oraisons funèbres 1656-1687 4318 citations
Panégyrique 1652 161 citations
Pensées, Chrétiennes et morales 85 citations
Politique tirée des propres paroles de l'Écriture sainte 1709 222 citations
Sermons 1659-1673 995 citations
Sixième et dernier avertissement ; Etat présent des controverses et de la religion protestante 1690 130 citations
Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même 315 citations

Quelques citations de Jacques-Bénigne BOSSUET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 12626 citations dans le Littré.

  1. La cause pour laquelle ces abuseurs défendaient…
    Var XI, 202 (abuseur)
  2. Que nous nous pardonnons aisément nos fautes quand la fortune nous les pardonne !
    Reine d'Anglet. (faute)
  3. Au lieu de l'histoire d'une belle vie, nous sommes réduits à faire l'histoire d'une admirable, mais triste mort.
    Duch. d'Orl. (vie [1])
  4. On peut recevoir l'absolution du prince.
    Lettr. abb. 124 (absolution)
  5. Celui qui règne dans les cieux… est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois, et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons.
    Reine d'Anglet. (terrible)
  6. Le premier [cantique] nous met devant les yeux le passage de la mer Rouge.
    Hist. II, 3 (œil)
  7. Les ennemis sont poussés partout ; Oudenarde est délivrée de leurs mains ; pour les tirer eux-mêmes de celles du prince, le ciel les couvre d'un brouillard épais.
    Louis de Bourbon. (tirer)
  8. Balthasar fait une fête solennelle.
    Hist. II, 4 (fête)
  9. Nous pouvons regarder le temps de deux manières différentes.
    Yolande de Monterby. (manière)
  10. Celui qui se ravilit par ses vices au-dessous des derniers esclaves.
    Sermons, Sur l'honneur, 1 (ravilir)
  11. De loin l'œil se confond avec l'objet.
    Char. frat. 2 (confondre)
  12. En ce temps l'ancienne agende fut changée.
    Var. 15 (agende)
  13. Le déiforme, le transformé, le dieu par grâce, l'homme initie par tous les progrès mystiques à l'heureuse vision de la face.
    Nouv. myst. X, 4 (déiforme)
  14. Ce n'est pas faire la cène que d'en recevoir les signes.
    Déf. comm. (cène)
  15. Le meurtre de Virginie, que son père aima mieux tuer de sa propre main que de la laisser abandonnée à la passion d'Appius.
    Hist. I, 8 (propre)
  16. Les éclairs, la trompette résonnante, le bruit effroyable qui parut au peuple sur le mont Sinaï.
    Hist. II, 3 (résonnant, ante)
  17. Au premier bruit d'un mal si étrange, on accourut à Saint-Cloud de toutes parts ; on trouve tout consterné, excepté le cœur de cette princesse.
    Duch. d'Orl. (consterné, ée)
  18. Cassien conserve toujours dans les plus parfaits contemplatifs ce qu'il appelle volutatio cordis, c'est-à-dire la succession et la volubilité des pensées et des mouvements du cœur.
    Ét. d'orais. VI, 43 (volubilité)
  19. La plus puissante de toutes [les monarchies formées de l'empire d'Alexandre], après avoir été ébranlée par la mollesse et le luxe de la nation, reçut enfin le coup mortel par la division de ses princes.
    Hist. III, 5 (mortel, elle)
  20. Une âme peinée par les terreurs de l'enfer.
    Ét. d'orais. IX, 8 (peiné, ée)