Pierre Jean de BÉRANGER, auteur cité dans le Littré

BÉRANGER (1780-1857)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BÉRANGER a été choisie.

poète lyrique

1950 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chansons 1812 1944 citations

Quelques citations de Pierre Jean de BÉRANGER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1950 citations dans le Littré.

  1. Devant ma tonne on ne viendra point dire : Pour qui tiens-tu, toi qui ne tiens à rien ?
    Nouv. Diog. (tenir)
  2. Je passe encor, grâce à Bridoie, Un carnaval sous les verrous.
    Mes jours gras. (verrou)
  3. Dans une conque de saphir De huit papillons attelée.
    Pet. fée. (attelé, ée)
  4. D'un trait méchant se montra-t-il capable ?
    Bonne vieille. (trait [1])
  5. Que ma gloire s'étende Du Louvre aux boulevards.
  6. On siffle le patriotisme ; Ce qu'on sait le mieux c'est compter.
    Poëte de cour. (patriotisme)
  7. Tandis que le punch s'allume, Chauffons-nous, chauffons-nous bien.
    Hiver. (punch)
  8. Elle m'a dit : tu me dois un beau cierge, Car sans mon souffle au néant tu restais.
    Métempsyc. (cierge)
  9. Grâce à ce vin de saveur goudronnée, Je crois voguer vers ces anciens autels Où…
    Vin de Chypre. (goudronné, ée)
  10. La gaîté qu'il savait répandre Eût déridé le front d'un roi.
    Violon brisé. (dérider)
  11. Il [l'homme] prend nos amours pour modèles ; Mais nos guenons nous sont fidèles.
    Orangs-out. (guenon)
  12. Dans mon réduit, où l'on voit l'indigence, Sans m'éveiller assise à mon chevet.
    Dieu des bonnes gens. (réduit [2])
  13. Ta muse en masque Est lourde et flasque.
    Troubad. (flasque [1])
  14. Qu'on ait craint son franc parler [de la presse] Dans la chambre et l'antichambre ; Riez-en avec moi.
  15. Berger, sur cet azur tranquille De lire on te croit le secret.
    Étoiles qui filent. (lire)
  16. Un ministre veut m'enrichir Sans qu'au Moniteur on m'affiche.
    Refus. (afficher)
  17. Comme aux bons temps féodaux Que les rois soient nos bedeaux.
    Mission. (féodal, ale)
  18. N'ayant pas encor d'équipage, Je pars à pied modestement.
    Habit de cour. (équipage)
  19. Bras dessus et bras dessous, S'en vont Colin et Colette.
    Bon ménage. (bras)
  20. Sur nos fers qu'il rouille Le temps écrit l'âge d'un vin si doux.
    Escl. gaul. (rouiller [1])