Pierre Jean de BÉRANGER, auteur cité dans le Littré

BÉRANGER (1780-1857)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BÉRANGER a été choisie.

poète lyrique

1950 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chansons 1812 1944 citations

Quelques citations de Pierre Jean de BÉRANGER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1950 citations dans le Littré.

  1. L'Amour alors près de nos mères, Faisant chorus, battait des mains, Rapprochait les cœurs et les verres, Enivrait avec tous les vins.
    Trinquons. (enivrer)
  2. Le vin s'aigrit dans mon gosier Chez un traiteur maussade.
    Él. de la rich. (maussade)
  3. Non, pour les cours Dieu ne m'a pas fait naître ; Oiseau craintif, je fuis la glu des rois.
    à mes amis. (glu)
  4. Chez Vénus j'entre en maraudeur ; C'est tout fruit vert que j'en rapporte.
    Ange gardien. (maraudeur [1])
  5. Le vois-tu bien, là-bas, là-bas, Là-bas, là-bas ? dit l'espérance ; Bourgeois, manants, rois et prélats Lui font de loin la révérence.
    le Bonheur. (bas, basse [1])
  6. Mes bons amis, et bien boire et bien rire N'est rien encor sans les amours.
    Mes chev. (rien)
  7. Arrose donc, fade piquette, Les fleurs peintes sur mon assiette.
    Les car. (piquette)
  8. Il [l'homme] prend nos amours pour modèles ; Mais nos guenons nous sont fidèles.
    Orangs-out. (guenon)
  9. Gageons que son brodequin Nous cache un pied de bouquin [diable].
    Gott. (brodequin)
  10. La jeunesse est dans notre nasse, Et les hausse-cols font place aux rabats.
    Messe du St-Es. (rabat [1])
  11. Malgré messieurs de la police, Le vaudeville est si frondeur.
    Désaug. (police [1])
  12. Ils nous feront une France à leur taille ; Pour ces laquais comptons trois mille francs.
    10 000 francs (taille)
  13. Rose en douillette, en fourrure, Ici contre la froidure, Vient m'offrir un doux soutien.
    Hiver. (fourrure)
  14. Partout la Providence Veut en nous protégeant Niveler l'abondance, Éparpiller l'argent.
    Contreb. (éparpiller)
  15. Adieu, chansons ! mon front chauve est ridé ; L'oiseau se tait ; l'aquilon a grondé.
    Adieu chansons (gronder)
  16. Hennis d'orgueil, ô mon coursier fidèle, Et foule aux pieds les peuples et les rois.
    Ch. du cosaque. (hennir)
  17. Vous ne trouvez le laurier bon Que pour la sauce et le jambon.
    Gourm. (sauce)
  18. Gourmands, cessez de nous donner La carte de votre dîner ; Tant de gens qui sont au régime Ont droit de vous en faire un crime.
    Gourmands. (régime)
  19. Jeté sur cette boule, Pauvre, laid et souffrant, Étouffé dans la foule, Faute d'être assez grand.
  20. Vois-le [ce roi] d'un masque enjoliver sa haine, Pour étouffer notre gloire et nos lois.
    Octavie. (enjoliver)