Pierre Jean de BÉRANGER, auteur cité dans le Littré

BÉRANGER (1780-1857)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BÉRANGER a été choisie.

poète lyrique

1950 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chansons 1812 1944 citations

Quelques citations de Pierre Jean de BÉRANGER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1950 citations dans le Littré.

  1. Il [Béranger] grelottait dans sa coquille, Quand d'un luth je lui fis l'octroi.
    Épitaphe. (grelotter)
  2. Relève la gaîté française à la barbe de l'étranger.
    Désaugiers. (barbe [1])
  3. Des distances l'amour peut rire, L'amitié n'en supporte point.
    Cons. de Lise. (distance)
  4. J'ai fait plus que maint duc et pair Pour mon pays que j'aime.
    Vivand. (pair, aire)
  5. Avec son habit un peu mince, Avec son chapeau goudronné, Comme l'honneur de la province Ce bourguignon [vin de Bourgogne] nous est donné.
    Agent prov. (goudronné, ée)
  6. Nous, peuple épris en politique Du tapage et des galons d'or, Pour présider la république, Faisons choix d'un tambour-major.
    les Tambours. (tambour)
  7. La nuit a ralenti les heures ; Le sommeil s'étend sur Paris.
    Rossignols. (nuit)
  8. Je suis un sou de bon aloi ; Mais en secret argentez-moi, Et me voilà fausse monnaie.
    Refus. (monnaie)
  9. Du romantisme jeune appui, Descends de tes nuages.
    Troubad. (romantisme)
  10. Jamais leurs nobles cimeterres [de mes aïeux] Dans les bois n'ont fait peur aux gens.
    Vilain. (cimeterre)
  11. Et chantait au son d'une vielle Vive Henri quatre et Gabrielle !
    H. rouge. (vielle)
  12. Du coin d'où le soir je ne bouge, J'ai vu le petit homme rouge.
    H. rouge. (bouger [1])
  13. C'est l'air natal qui séchera tes larmes.
    Nostalg. (air [1])
  14. Que de mal nous nous donnons Pour tromper des infidèles !
    Chapons. (mal, ale)
  15. Dans nos discords j'ai fait plus d'un naufrage, Sans jamais fuir la France et son doux ciel.
    le Bon vieillard. (naufrage)
  16. Privés de son jus tout-puissant [le jus de la treille], Nous avons vaincu pour en boire.
    Brennus. (jus)
  17. J'ai vu que le fils de Pépin, Redoutant son apothéose [la mort], Disait à l'évêque Turpin,
    Mort de Charlemagne (apothéose)
  18. On rajeunit aux souvenirs d'enfance, Comme on renaît au souffle du printemps.
    Souvenirs d'enfance. (souvenir [2])
  19. [Hiver !] Ton aquilon qui murmure Ne peut troubler nos chansons.
    Hiver. (aquilon)
  20. Mangeons gaîment l'argent de mon tombeau.
    Mon tomb. (manger [1])