Auguste BARBIER, auteur cité dans le Littré

BARBIER (1805-1882)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BARBIER a été choisie.

poète anti-bonapartiste

53 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ïambes et poésies 1831 38 citations
La Curée 1830 5 citations

Quelques citations de Auguste BARBIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 53 citations dans le Littré.

  1. Toute la meute alors, comme une vague immense, Bondit…
    la Curée. (meute)
  2. Sans craindre le scandale et les cris indiscrets Des gratteurs de papier, des faiseurs de caquets.
    Rev. des Deux-Mondes, mai 1865, p. 499 (gratteur)
  3. Alors que de l'Etat le vaisseau séculaire, Fatigué trop longtemps du roulis populaire.
    ïambes, Quatre vingt treize (vaisseau)
  4. Et l'émeute paraît, l'émeute au pied rebelle, Poussant avec la main le peuple devant elle ; L'émeute aux mille fronts, aux cris tumultueux, à chaque bond grossit ses rangs impétueux.
    Iambes, l'Émeute. (émeute)
  5. Ah ! pour celui qui porte un cœur sous la mamelle Ce jour pèse comme un remords.
    l'Idole. (mamelle)
  6. Dans ce jour de tempête [juillet 1830] où le vent populaire Déracina la royauté.
    ïambes, la Curée. (populaire)
  7. Oh ! lorsqu'un lourd soleil chauffait les grandes dalles Des ponts et de nos quais déserts.
    la Curée. (quai)
  8. Voilà, voilà pourtant l'air fétide, empesté [l'immoralité de certaines pièces de théâtre], L'air malsain que Paris, comme une odeur divine, Vient humer chaque soir de toute sa poitrine !
    Iambes, Melpomène, 2 (humer)
  9. Fi du porto, du sherry, du madère !
    Iambes et poëmes, le Gin. (sherry)
  10. Phryné, riche du bien de plus de vingt amants, Et le cou ruisselant d'or et de diamants, S'irrite à tout propos du luxe des lorettes, Et demande un décret qui borne leurs toilettes.
    Rev. des Deux-Mondes, mai 1865, p. 499 (lorette [2])
  11. Ô Corse à cheveux plats ! que ta France était belle Au grand soleil de messidor !
    Iambes, l'Idole (corse)
  12. Aux longs roulements des tambours.
    la Curée (tambour)
  13. J'ai vu pendant trois jours, j'ai vu, plein de colère, Bondir et rebondir le lion populaire.
    Iambes, Le lion. (lion, onne)
  14. Cet homme était retiré à Auteuil ; le malade a emprunté une maison guinguette que Samuel Bernard a dans ce village.
    Journ. hist. du règne de Louis XV, p. 350 (guinguette [1])
  15. Nous avons tout perdu, tout, jusqu'à ce gros rire, Gonflé de gaîté franche et de bonne satire, Ce rire d'autrefois, ce rire des aïeux, Qui jaillissait du cœur comme un flot de vin vieux.
    Iambes, le Rire. (gonflé, ée)
  16. Tandis que tout Paris [dans les journées de juillet] se jonchait de merveilles, Ces messieurs tremblaient dans leur peau.
    Iambes, Curée. (monsieur)
  17. [Le gamin de Paris] et le long des grands murs, Crayonnant au charbon mille dessins impurs.
    Iambes. (charbon)
  18. Or donc je puis braver le regard pudibond ; Mon vers rude et grossier est honnête homme au fond.
    ïambes, prol. (honnête)
  19. C'était une cavale indomptable et rebelle, Sans frein d'acier ni rênes d'or.
    Iambes. (cavale)
  20. Oh ! n'est-ce pas assez de la pâle vieillesse, De tous les rongements de la vie en faiblesse ?…
    ïambes, l'Amour de la mort. (rongement)