AUDEFROI LE BASTARD, auteur cité dans le Littré

AUDEFROI LE BASTARD

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme AUDEFROI LE BASTARD a été choisie.

trouvère du XIIIe siècle

114 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chansons, in Romancero françois, histoire de quelques trouvères, Paris, 1833 104 citations

Quelques citations de AUDEFROI LE BASTARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 114 citations dans le Littré.

  1. Tantost [il] fait la pucelle despouiller [deshabiller] et desçaindre, Et la batit d'un frein là où [il] la put ataindre.
    Romanc. p. 14 (atteindre)
  2. Amis, la vostre amors me livre tel entente, Qu'en larmes et en plors userai ma jouvente.
    Romancero, p. 12 (entente)
  3. En son païs porte li cuens [le comte] sa proie [la dame enlevée].
    Romancero, p. 31 (proie)
  4. Amis, riens ne m'i vaut, sons, note ne estive [instrument de musique] ; Quant [je] ne vous puis veoir, [je] n'ai talent que plus vive.
    Romancero, p. 11 (note)
  5. Sire, pour Dieu mercis ; ci n'a mestier d'estrainte [de contrainte].
    Romancero, p. 17 (étreinte)
  6. Dame, dit-il, que très bon jour Vous doint cil que j'aime et aour.
    Romanc. p. 9 (adorer)
  7. Amis, riens ne m'i vaut, sons, note ne estive [instrument de musique] ; Quant [je] ne vous puis veoir, [je] n'ai talent que plus vive.
    Romancero, p. 11 (son [3])
  8. Les larmes de son cuer corrent de tel ravine, Que ses mantaus en mouille et ses bliaus d'ermine.
    Romancero, p. 24 (courir)
  9. Il est venus à l'aire [place] où cele est qui ses bons Est preste d'asseuir [suivre sa volonté]…
    Romancero, p. 34 (aire)
  10. Bien fust ore la terre de mon pere escillie [ruinée], Se la guerre ne fust acordée et païe [appaisée].
    Rom. p. 12 (accorder)
  11. Dame, l'amour qu'ailleurs avez assise, [je] Deüsse avoir par loiauté conquise.
    ib. p. 7 (asseoir)
  12. Il pourquiert ainsi son atour [il fait ses préparatifs] Que il puist mouvoir [partir] à brief jour.
    Romancero, p. 8 (bref, brève [1])
  13. Grains [attristé] et marriz, [il] fist tant par sa maistrise [adresse], Que à sa dame en un destour A fait sa plainte et sa clamour.
    Romancero, p. 6 (clameur)
  14. Les escus [il] froisse et fent com s'il fussent d'escorce ; à chevalier n'assemble qu'à terre ne le porce.
    Romancero, p. 19 (porter [1])
  15. Lasse, fait-ele en bas [à voix basse], que pourrai devenir ?
    Romancero, p. 32 (bas, basse [1])
  16. Il la [sa fille] fait enserrer en la tour et remaindre, Ainsi la cuide bien chastoier et destraindre.
    Romancero, p. 15 (châtier)
  17. En cele amour la damoisiele ont prise Si parent, et doné seigneur [mari], Contre son gré, un vavasseur.
    Romancero, p. 6 (contre)
  18. Il furent chevalier de haute renommée.
    ib. p. 25 (renommée)
  19. Se vous ma volonté et mon bon voulez faire, N'a [il n'y a] home en mon pooir, s'il en vouloit retraire Vilain mot, cui les ieus [je] ne lui feïsse traire [arracher les yeux].
    Romancero, p. 22 (vilain, aine)
  20. Se vous ma volonté et mon bon voulez faire.
    Romancero, p. 22 (bon [2])