AUDEFROI LE BASTARD, auteur cité dans le Littré

AUDEFROI LE BASTARD

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme AUDEFROI LE BASTARD a été choisie.

trouvère du XIIIe siècle

114 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chansons, in Romancero françois, histoire de quelques trouvères, Paris, 1833 104 citations

Quelques citations de AUDEFROI LE BASTARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 114 citations dans le Littré.

  1. Por l'amor la pucelle [il] s'esvertue et esforce, Les escus froisse et fent com s'il fussent d'escorce.
    dans Romancero, p. 19 (efforcer (s'))
  2. Bele Emmelos es prés, desous l'arbroie, Pleure Guion, sur l'erbe qui verdoie.
    Romancero, p. 28 (verdoyer)
  3. Elle aura, dist li rois, bateüre prochaine, Puis la ferai serrer ens en la tour hautaine.
    Romancero, le bast. p. 14 (serrer)
  4. Il la [sa fille] fait enserrer en la tour et remaindre, Ainsi la cuide bien chastoier et destraindre.
    Romancero, p. 15 (châtier)
  5. Il furent chevalier de haute renommée.
    ib. p. 25 (renommée)
  6. Amis, riens ne m'i vaut, sons, note ne estive [instrument de musique] ; Quant [je] ne vous puis veoir, [je] n'ai talent que plus vive.
    Romancero, p. 11 (son [3])
  7. Il la [sa fille] fait en la tour enserrer et remaindre, Ainsi la cuide bien chastier et destraindre.
    Romancero, p. 15 (enserrer [1])
  8. Quant ferme fut la pais et la guerre fenie.
    Romancero, p. 12 (ferme [1])
  9. Sire, pour Dieu mercis ; ci n'a mestier d'estrainte [de contrainte].
    Romancero, p. 17 (étreinte)
  10. Hé lasse ! que ferai ? tant sui en grant destrece.
    Romancero, p. 13 (détresse)
  11. Grains [attristé] et marriz, [il] fist tant par sa maistrise [adresse], Que à sa dame en un destour A fait sa plainte et sa clamour.
    Romancero, p. 6 (clameur)
  12. [Je] Ne puis sur piés ester, tant sui sosprise et vaine : à cest mot [elle] chet pasmée sans vois et sans halaine.
    Romanc. p. 16 (surprendre)
  13. L'espée trait [il tire], dont li aciers burnoie.
    Romancero, p. 30 (brunoyer)
  14. Quant voit Gerars, cui fine amours justise, Que sa dolors de neant n'apetise.
    Romanc. (apetisser)
  15. Amis, riens ne m'i vaut, sons, note ne estive [instrument de musique] ; Quant [je] ne vous puis veoir, [je] n'ai talent que plus vive.
    Romancero, p. 11 (note)
  16. À cest mot [elle] chet pasmée sans vois et sans aleine.
    Romancero, p. 16 (haleine)
  17. Mout doucement [ils] s'entr'aiment, loiaument, sans feintise.
    Romancero, p. 19 (entr'aimer (s'))
  18. Pour s'amour [les chevaliers] metteront mainte lance en astele.
    Romancero, p. 18 (attelle)
  19. Amis, vo grant beautés, vos sens, vostre prouesse M'ont si feru d'un dart d'amour qu'au cuer me blece…
    Romancero, p. 13 (blesser)
  20. Bele Emmelos, fit-il, Diex vous porvoie !
    Romancero, p. 30 (pourvoir)