Jacques AMYOT, auteur cité dans le Littré

AMYOT (1513-1593)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme AMYOT a été choisie.

écrivain et traducteur de Plutarque

6264 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres morales et meslees, de Plutarque, Traduictes de Grec en François 1587 414 citations
Vies des hommes illustres, traduite de Plutarque 1559 5539 citations

Quelques citations de Jacques AMYOT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 6264 citations dans le Littré.

  1. De là vient que les responses laconienes estoient si aigues et subtiles.
  2. Il empescha tousjours, le plus qu'il peut, de parvenir les enfants de Cimon.
    Péric. 58 (parvenir)
  3. À la fin il leur advint de gouster du vin qui premier leur fut apporté d'Italie, dont ilz trouverent le breuvage si bon, que…
    Cam. 23 (breuvage)
  4. Aussi se monstra-il pareillement severe observateur et roide exacteur de la discipline militaire.
    P. Aem. 6 (exacteur)
  5. A raison de quoy il le fault tousjours addoner [l'entendement] à ce qui est le meilleur.
    Péricl. I (adonner (s'))
  6. À grands coups de leurs grosses lances, qu'ilz leur passoient de part en part à travers le corps fer et bois et tout.
    Crassus, 51 (tout, toute)
  7. Il confirma les Napolitains, qui estoient d'eulx mesmes bien affectionnez aux Romains, en la bonne devotion qu'ilz avoient.
    Marcel. 14 (confirmer)
  8. L'office du censeur, qui estoit à Rome la cyme de dignité, et le comble d'honneur le plus hault où pouvoit atteindre un citoyen.
    Caton, 32 (comble [3])
  9. Comme s'il n'eust eu d'autres bornes pour limiter son amitié ou inimitié, que le droit et la justice seulement.
    Brut. et Dion, 5 (amitié)
  10. Brennus entra en cholere, disant que c'estoit meschamment fait de contrevenir à l'accord qu'ilz avoient passé et juré.
    Cam. 51 (contrevenir)
  11. Il donna la maison d'un citoyen de Magnesie à un cuisinier, pour autant qu'il avoit bien appareillé un soupper.
  12. Ilz y demourerent presque tous, et n'en eschappa qu'un petit enfant orphelin de pere et de mere.
    Cimon, 1 (orphelin, ine)
  13. Il ne nioit point qu'il n'eust Cleopatre, mais aussi ne confessoit il point qu'il la tinst pour sa femme.
    Anton. 38 (nier)
  14. Banderoles, festons.
    Marius, 29 (banderole)
  15. Polemon, Alcetas et Docimus entrerent ambitieusement en contestation contre luy, touchant la superintendance de l'armée.
    Eum. 15 (contestation)
  16. Ce fut Icetes qui feit noyer dedans la mer la femme de Dion.
    ib. 44 (noyer [2])
  17. Il te fauldra necessairement negocier et traiter avec luy par personnes interposées.
    Thém. 49 (interposer)
  18. Il ne pouvoit reposer la nuit, ou, s'il s'endormoit, il luy venoit des songes turbulens en la fantaisie.
    Marius, 84 (turbulent, ente)
  19. Les peintres broyent des couleurs plaisantes et recreatives.
    Com. discern. le flatt. 19 (récréatif, ive)
  20. Notre armée a esté desconfitte et desfaitte tout à plat.
    Fab. 7 (déconfire)