Jacques AMYOT, auteur cité dans le Littré

AMYOT (1513-1593)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme AMYOT a été choisie.

écrivain et traducteur de Plutarque

6263 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres morales et meslees, de Plutarque, Traduictes de Grec en François 1587 414 citations
Vies des hommes illustres, traduite de Plutarque 1559 5538 citations

Quelques citations de Jacques AMYOT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 6263 citations dans le Littré.

  1. Ainsi donques estoient les Grecs occupez à changer en diligence l'ordonnance de leur bataille.
    ib. 38 (changer)
  2. L'histoire est de tout poinct necessaire aux roys.
    Préf. XVI, 44 (point [1])
  3. Il ordonna que l'on baillast de l'orge au lieu de froment aux bandes qui avoient tourné le dos les premieres.
    Marcell. 43 (froment)
  4. Il n'estoit pas loisible de s'en venir par contenance tout saoul au lieu du convive [repas].
    Lyc. 16 (contenance)
  5. Les contraignant de partir, soubs grosses peines à qui desobeiroit.
    Cor. 18 (sous)
  6. Adonc Scipion, en se soubsriant tout doulcement, luy demanda., ..
    Flamin. 43 (sourire [1])
  7. Ciceron avoit ce jour-là attiltré des clercs qui avoient la main fort legere [pour écrire].
    C. d'Utiq. 35 (main)
  8. Ceux qui veulent recevoir aucune chose que l'on verse d'un vase en un autre, enclinent et tournent leurs vases la bouche devers ce que l'on y verse.
    Comment il faut ouïr, 5 (incliner)
  9. Ilz avoient expressement procuré et moyené que ceste grande cherté advinst.
    Cor. 16 (cherté)
  10. Il emplit la ville de Rome de meurtres sans fin et sans nombre.
    Sylla, 65 (sans)
  11. D'entre les vœus et offrandes qui sont pendues aux voultes du santuaire, il coula un bandeau, qui tumba droittement sur la teste de Timoleon.
    Timol. 10 (couler)
  12. Quelque temps après il se leva à Rome une peste si violente, que les hommes en mouroient tout subitement.
    Rom. 37 (lever [1])
  13. Marius à son de trompe offrit publiquement la liberté aux serfs et esclaves qui voudroient prendre les armes pour luy, mais il n'y en eut jamais que trois qui se presentassent.
    Marius, 73 (jamais)
  14. Il les rendit mariniers et gens de mer.
    Thém. 7 (marinier)
  15. Pour la closture entiere des Vies de Pyrrhus et Marius, il reste de les comparer ensemble.
    Marius et Pyrrh. 1 (clôture)
  16. Le charton feit tout ce qu'il peut trouver pour arrester les chevaux, en leur tirant la bride, et les caressant et assurant de la voix.
    Publ. 26 (assurer)
  17. Et se repentoit bien fort, que l'on n'avoit pas fait le procès à Alcibiades, sur des charges et informations si grandes, lorsque l'on le tenoit entre mains.
    Alcib. 36 (information)
  18. Perseus ne voulut pas, pour sauver sa propre personne, ses enfans et son royaume, despendre un peu de sa chevance.
    P. Aem. 19 (chevance)
  19. Seleucus tout effrayé se jetta incontinent en piedz et feit sonner l'allarme.
    Démétr. 70 (alarme)
  20. La grandeur de son courage faisoit qu'il s'obstinoit invinciblement en toutes choses, quand il les avoit une fois entreprises.
    Alex. 51 (invinciblement)