Jacques AMYOT, auteur cité dans le Littré

AMYOT (1513-1593)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme AMYOT a été choisie.

écrivain et traducteur de Plutarque

6263 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres morales et meslees, de Plutarque, Traduictes de Grec en François 1587 414 citations
Vies des hommes illustres, traduite de Plutarque 1559 5538 citations

Quelques citations de Jacques AMYOT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 6263 citations dans le Littré.

  1. Sans mot dire, ny curieusement enquerir ny chercher que c'estoit.
    Crassus, 7 (curieusement)
  2. Et n'y eut homme en Syracuse si aimant sa personne, ny tant craignant la mort, qui ne monstrast estre pour lors en plus grand esmoy du salut de Dion tout seul, que de tous les autres ensemble.
    Dion, 57 (émoi [1])
  3. [Chagrin] Si fut incontinent tout le camp adverty du deuil qu'en menoit Aemulius, et de la destresse en laquelle il en estoit.
    P. Aem. 36 (détresse)
  4. Et issoit de toute sa personne une odeur fort souëfve tellement que les habillemens qui touchoient à sa chair en estoient comme tous perfumez.
    Alex. 6 (chair [1])
  5. Il devint bon ouvrier à besongner du tour et de menuiserie.
    P. Aem. 59 (tour [2])
  6. C'estoient hommes belliqueux et hardiz, qui joignoient de près leur ennemy en bataille.
    Thésée, 5 (joindre)
  7. S'estans tous deux enamourez d'une amour, affection et charité divine, qui estoit de servir leur païs.
    Pélop. 8 (amour)
  8. L'inegalité et malaisance des lieux.
    Flam. 13 (inégalité)
  9. Il ne vouloit pas que l'on parlast aucunement des meschans, se donnant bien garde d'en entamer jamais le propos.
    Caton, 52 (entamer)
  10. Les tribuns du peuple, qui estoient presens à ceste consultation du senat.
    Cor. 23 (consultation)
  11. Ilz se ruerent sur eulx, et tascherent à leur oster leur argent.
    Rom. 36 (tâcher)
  12. Sylla non seulement preveit sa mort, mais aussi en escrivit aucunement.
    Sylla, 75 (aucunement)
  13. Ilz passerent en la Sicile si seurement et en bonace si grande, qu'ilz tiroient leurs chevaulx après eulx par les renes, nageans au long de leurs bateaulx.
    Timol. 28 (bonace)
  14. Moyenant les plus grands juremens et sermens du monde qu'il presta.
    Dion, 62 (jurement)
  15. Un corps bien complexionné n'a que faire, ny de nourriture, ny de vesture curieuse et superflue.
    Arist. et Caton comp. 8 (curieux, euse)
  16. Epaminondas tira toute son armée en biaisant sur le costé gauche.
    Pélop. 40 (biaiser)
  17. Il ne se contenta pas de la resjouir et honorer seulement, ains à son instance et priere il prit femme, sans toutefois se despartir d'avec sa mere.
    Cor. 5 (contenter)
  18. ès compositions des parfums.
    Péric. 1 (composition)
  19. Enquiers toy là où descend le soleil, de là où il monte ; cherche comment est-ce que la lune a perdu une si grande lumiere, d'où est-ce qu'elle l'a depuis recouvrée.
    De la curiosité, 9 (comment)
  20. Si n'y en eut-il pas un à qui les paroles de Marcellus ne cuisissent plus que ses propres bleceures.
    Marcel. 43 (cuire)