Jean Sylvain BAILLY, auteur cité dans le Littré

BAILLY (1736-1793)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BAILLY a été choisie.

astronome et premier maire de Paris

202 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'astronomie ancienne, Paris, 1775 39 citations
Histoire de l'astronomie moderne, Paris, 1785, 3 vol. 106 citations
Lettres sur l'Atlantide, 1779, édition citée par POUGENS 26 citations

Quelques citations de Jean Sylvain BAILLY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 202 citations dans le Littré.

  1. Le mouvement ne se perd dans un corps que parce qu'il se communique à un autre.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 500 (mouvement)
  2. Cette protubérance de la terre à l'équateur est comme une ceinture dont elle est enveloppée.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 519 (protubérance)
  3. Descartes a mérité de l'astronomie pour avoir découvert la force centrifuge.
    Hist. de l'astron. mod. IV, § 20 (mériter)
  4. Les tables appelées, de son nom, tables alphonsines, parurent le jour même qu'il monta sur le trône…
    Hist. astr. mod. t. I, p. 299 (table)
  5. La lumière, comme les corps élastiques, en tombant sur ces surfaces, se réfléchit sous un angle égal à celui de sa chute.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 451 (réfléchir)
  6. Cléomède remarqua que, lorsque le roi de Perse porta la guerre dans la Grèce, on avait placé des hommes de distance en distance qui pouvaient entendre leurs voix, et faisaient passer des nouvelles d'Athènes à Suze.
    Hist. astr. anc. p. 144 (voix)
  7. Huyghens se rappela que Galilée avait employé le pendule à la mesure du temps ; mais le pendule ne servait alors que pour de petits intervalles.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 258 (pendule [1])
  8. Dominique Cassini fixa les révolutions de ces satellites, la durée de leurs éclipses, la grandeur de leurs cercles, la position de leurs nœuds.
    ib. t. III, p. 66 (satellite)
  9. Ce que nous appelons une seconde, la douze-cent-quatre-vingt-seize-millième partie de la circonférence d'un cercle, est un espace insensible dans le ciel.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 441 (seconde)
  10. Un silence profond a régné dans l'antiquité sur les causes qui lancent ou retiennent les corps célestes dans leurs orbites.
    Hist. astron. anc. p. 9 (orbite)
  11. Il [Pythagore] est le premier qui se soit fait appeler philosophe ; avant lui, les hommes qui se livraient à la contemplation de la nature portaient le nom de sages ; il prit celui de philosophe par modestie.
    Hist. astr. anc. p. 209 (philosophe)
  12. On s'occupa de construire un observatoire à Copenhague ; les fondements en furent jetés le 7 juillet 1632 ; il ne fut totalement achevé qu'en 1656, et il a été détruit par l'incendie de 1728 ; la tour avait cent onze pieds de haut, et quarante-sept de diamètre ; elle était meublée des instruments nécessaires.
    Hist. de l'astror, mod. t. II, p. 141 (observatoire)
  13. Les signes sont des espaces égaux, chacun de trente degrés, formant ensemble les 360 degrés du cercle de l'écliptique.
    Hist. astr. mod. t. III, p. 279 (signe)
  14. Les Égyptiens désignaient le temps, le siècle et sans doute toute espèce de révolution par l'emblème d'un serpent qui, en se mordant la queue, formait un cercle.
    Hist. astr. anc. p. 515 (serpent)
  15. Les empires les plus florissants ont commencé par l'usurpation.
    Atlantide, p. 138 (usurpation)
  16. Huyghens… pensa que, pour compter les vibrations, il suffisait d'adapter au pendule un rouage qui portât des aiguilles et qui marquât sur un cadran le nombre des vibrations accomplies.
    ib. t. II, p. 249 (pendule [1])
  17. On observe que les corps tombent plus lentement sous l'équateur ; Newton en conclut que la terre a la figure d'un sphéroïde aplati par ses pôles.
    ib. t. II, p. 528 (terre)
  18. Pour cette entreprise hardie de voir les choses d'un lieu où l'on n'est pas, il fallait déterminer la différence des phénomènes que l'on voit à ceux que l'on verrait au centre de la terre ; cette différence est la parallaxe.
    Hist. astron. mod. t. II, p. 301 (parallaxe)
  19. Les préjugés ne se retirent que comme les ombres, successivement et par degrés.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 423 (préjugé [2])
  20. En observant assidûment les solstices et les équinoxes, Hipparque s'aperçut aisément que ces points ne divisaient pas l'année en parties égales.
    Hist. astr. mod. t. I, p. 86 (solstice)