Jean Sylvain BAILLY, auteur cité dans le Littré

BAILLY (1736-1793)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BAILLY a été choisie.

astronome et premier maire de Paris

202 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'astronomie ancienne, Paris, 1775 39 citations
Histoire de l'astronomie moderne, Paris, 1785, 3 vol. 106 citations
Lettres sur l'Atlantide, 1779, édition citée par POUGENS 26 citations

Quelques citations de Jean Sylvain BAILLY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 202 citations dans le Littré.

  1. En 1664, Auzout s'était plaint à Louis XIV que les instruments manquaient en France ; ce défaut fut bientôt réparé ; dès 1667, l'Académie eut un quart de cercle de neuf pieds, et en 1769 elle eut un sextant de dix pieds pour la mesure de la terre.
    ib. t. II, p. 347 (sextant)
  2. La circulation de la matière et les êtres qui renaissent sous de nouvelles formes ont produit la métempsycose, que l'on a transportée de la matière aux esprits, quand on a voulu concilier ce dogme avec celui de l'immortalité de l'âme.
    Histoire d'astr. anc. disc. sur l'astrol. (métempsycose)
  3. Nous disons que Tycho est l'inventeur du sextant, du moins en Europe ; car il n'avait sûrement pas entendu parler de celui que les Arabes avaient fait construire cinq cents ans avant lui ; et il paraît être le premier des modernes qui s'en soit servi.
    Hist. astr. mod. t I, p. 401 (sextant)
  4. Quand on eut reconnu que la lune et les autres planètes ne sortaient jamais d'une zone assez étroite que les Grecs ont nommée le zodiaque.
    Hist. astr. anc. p. 475 (zone)
  5. Huyghens… pensa que, pour compter les vibrations, il suffisait d'adapter au pendule un rouage qui portât des aiguilles et qui marquât sur un cadran le nombre des vibrations accomplies.
    ib. t. II, p. 249 (pendule [1])
  6. Je vois bien que vous tendez vers le nord, que vous allez m'y conduire sans que je m'en aperçoive.
    Atlantide, p. 412 (tendre [2])
  7. Ce que nous appelons une seconde, la douze-cent-quatre-vingt-seize-millième partie de la circonférence d'un cercle, est un espace insensible dans le ciel.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 441 (seconde)
  8. Dans un siècle où l'on cherchait, où l'on commençait à voir, Descartes vit mal la nature, parce qu'il voulut la voir seul, parce qu'il voulut la voir tout entière.
    Hist. astr. mod. t. II, p. 201 (voir)
  9. On n'a pas fait attention que, dans certains exemplaires de Pline, le millénaire a été omis à l'endroit où il parle d'Épigène, de Bérose et de Critodème.
    Hist. astr. anc. Éclairc. p. 371 (millénaire)
  10. Parménidas divisa la terre en zones.
    Hist. astr. anc. p. 457 (zone)
  11. Il [Copernic] fit construire un quart de cercle, des règles parallactiques, enfin tous les instruments dont Ptolémée avait donné les principes et enseigné la construction.
    Hist. astr. mod. IX, 51 (règle)
  12. Si les esprits étaient semblables à une table rase, comme le demandait Locke.
    Hist. astr. mod. t. I, p. 163 (table)
  13. La difficulté était de faire une horloge qui pût marcher régulièrement sur un vaisseau sans cesse agité par les flots ; Sully, artiste anglais établi à Paris, construisit une montre marine en 1726 ; cette horloge n'était qu'un essai.
    Hist. de l'astr. mod. t. III, p. 111 (montre)
  14. La réputation de Kepler le fit appeler pour enseigner à Gratz en Styrie ; et son ouvrage des proportions des orbes célestes, qu'il envoya à Tycho, lui valut le suffrage de ce grand astronome.
    Hist. de l'astron. mod. t. II, p. 10 (orbe [1])
  15. Cléomède remarqua que, lorsque le roi de Perse porta la guerre dans la Grèce, on avait placé des hommes de distance en distance qui pouvaient entendre leurs voix, et faisaient passer des nouvelles d'Athènes à Suze.
    Hist. astr. anc. p. 144 (voix)
  16. Les points des équinoxes et des solstices étaient déterminés par le lever et le coucher des étoiles.
    Hist. astr. anc. p. 190 (solstice)
  17. Il [Huyghens] emprunta l'idée des palettes du balancier, lesquelles, en s'engrenant alternativement dans les dents d'une roue, servent à retarder la descente du poids moteur des horloges qu'Huvghens avait sous les yeux ; il appliqua ces palettes à l'extrémité supérieure du pendule, il les fit engrener de même dans les dents d'une roue.
    Astronom. moderne, t. II, p. 259 (palette [1])
  18. Les premiers hommes ont donné une vie et une âme à tout ce qui avait du mouvement.
    Hist. astr. anc. p. 187, dans POUGENS (mouvement)
  19. Les Grecs ont mis une urne dans les mains du Verseau.
    Hist. astr. anc. p. 497 (urne)
  20. Le Nord, qui, suivant Jornandès, fut nommé la pépinière du genre humain.
    Atlantide, lett. 19 (pépinière)