Olivier BASSELIN, auteur cité dans le Littré

BASSELIN (1403-1470)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BASSELIN a été choisie.

poète et chansonnier

247 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les vaudevires, poésies du XVe siècle par Olivier Basselin, Vire, 1811 247 citations

Quelques citations de Olivier BASSELIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 247 citations dans le Littré.

  1. Le sang espais il [le vin] subtilise.
  2. Bon vin, qui nous fais rire et hanter nos amis, Je te tiendrai toujour ce que je t'ai promis.
    XIX. (hanter)
  3. Sur la mer je ne veulx mie En hazart mettre ma vie.
    LXI (hasard)
  4. Hardy comme un Cesar je suys à cette guerre Où l'on combat armé d'ung grand pot et d'ung verre.
    V. de Vire, 19 (césar)
  5. Je suis beaucoup irrité Contre toi, vin desloyal.
  6. Il faut de ce bon vin laver sa conscience.
  7. J'aime la compaignie Où sont mes bons amis ; Mais le festin m'ennuie Où n'y a point de ris.
    XXVI (festin)
  8. Pourquoi est-ce un pater noster Que pas un ores ne lui donne ? Pource qu'ayant vin en chantier, Il n'en faisoit boire à personne.
  9. Se ce meschant [son médecin] j'eusse cru ; Las ! je seroy mort tout roide ; Se seulement j'eusse beu Sa tisanne et son eau froide.
  10. Et pourtant, lorsque je m'approche Du lieu où repaistre je veux, Je vai regardant curieux Plustost au buffet qu'à la broche.
    III (buffet)
  11. Mais tost mon esprit se desgelle Lorsque je mouille le gosier, Et je me remets en cervelle Pots et verres à manier.
    LVIII (dégeler)
  12. Helas ! que fait un pauvre ivrongne ? Il se couche et n'occit personne.
    XXXVIII (ivrogne)
  13. Le verre est le pinceau duquel on t'enlumine [le nez].
  14. Bon cidre oste le soussy D'un procès qui me tempeste.
    XXVII (souci [2])
  15. [Eau] Breuvaige de penitent, Qui te prent N'a pas bien cause de rire.
  16. Detestant merencolie Et chiquanerie, Qui puisse estre forbannie De nos maisons.
    XXXIII (chicanerie)
  17. Liqueur, chere amie, Pour la calomnie, Ne crains point qu'aucunement à jamais ; je t'oublie.
  18. Ne soyons point si vilains et hagards, Que de laisser ce bon vin auz souldards Qui nous font tant d'outrage.
  19. Le verre est le pinceau duquel on t'enlumine [le nez] ; Le vin est la couleur Dont on t'a peint ainsi plus rouge qu'une guigne En beuvant du meilleur.
    Vau de Vire, 6 (guigne)
  20. Voulez-vous rien mander Là bas à la riviere ?
    XLII (là)