Olivier BASSELIN, auteur cité dans le Littré

BASSELIN (1403-1470)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BASSELIN a été choisie.

poète et chansonnier

247 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les vaudevires, poésies du XVe siècle par Olivier Basselin, Vire, 1811 247 citations

Quelques citations de Olivier BASSELIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 247 citations dans le Littré.

  1. Cinq sous font aultant Quant on est content Et qu'on jette les ennuys Derriere l'huys.
    Vau de Vire, 39 (huis)
  2. Nostre appetit le vin aguise, Et aide à la digestion.
  3. Et bref le vin pris sobrement Est toujours une bonne chose.
  4. Se ce meschant [son médecin] j'eusse cru ; Las ! je seroy mort tout roide ; Se seulement j'eusse beu Sa tisanne et son eau froide.
  5. Ô quintessence de pommier [le cidre] ! Se toujours j'en buvoy de telle !
  6. Elle [l'eau] rend l'homme etique et pale et morfondu ; Mais toi [vin], tu rends gaillarde et saine la personne.
  7. Toujours dans le vin vermeil On voit un petit soleil Qui fretille et rayonne.
  8. [Breuvage] Quand j'ay plus que jamais besoing de ton secours, Ung sourdault medecin me deffent ton uzaige.
    Vau de Vire, 4 (sourdaud, aude)
  9. Car pour mon vieil ami trouver [il] Faudroit le froc quitter et vendre.
    LIII (froc)
  10. Les buveurs d'eau ne font point bonne fin.
  11. De nous se rit le François, Mais vrayement, quoi qu'il en die, Le sildre de Normandie Vault bien son vin quelquesfois.
    Vau de Vire, 15 (cidre)
  12. Au barbier qui la barbe oste, Qui ma barbe osta, Et à la mode qui trotte, Qui me la coupa…
  13. Car c'est une chose excellente Qu'un venerable biberon.
  14. C'est sans fifre un tabourin.
    LVI (fifre)
  15. Bon vin et verre bien raincé, Boire d'autant ; c'est ma devise.
    LIII (rincer)
  16. Il est vrai que je suis friant De vin, quand c'est vin qui merite.
  17. Mon voisin, je tiendroy un an Sur le vin, lorsque du grant chan Ou du souldan Je lui conte quelque fable Qu'il croit veritable.
    XXXIII (soudan)
  18. Je suis beaucoup irrité Contre toi, vin desloyal.
  19. Les miens [écus] ne moisissent guere, Pourvu que je treuve à boire ; Je sai qu'après le trespas Plus ne servent les ducats.
    XXXII (moisir)
  20. J'ay grant paour d'une maladie ; Dejà ma face en est blesmie.