Olivier BASSELIN, auteur cité dans le Littré

BASSELIN (1403-1470)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BASSELIN a été choisie.

poète et chansonnier

247 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les vaudevires, poésies du XVe siècle par Olivier Basselin, Vire, 1811 247 citations

Quelques citations de Olivier BASSELIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 247 citations dans le Littré.

  1. Verres, bouteilles, tonneaux Seroient mes meubles plus beaux.
    XXXII (meuble)
  2. L'amour je laisserai faire Et les dames courtiser, Il ne me faut plus qu'à boire D'autant et me reposer.
  3. L'eau, qui nourrit la grenouille, Me refroidit trop les dents ; J'aime mieux qu'elle me mouille Par dehors que par dedans.
  4. En rainçant nos gosiers, avalons nos miettes.
    XXII (rincer)
  5. Le cidre ne vaut plus Qu'un carolus.
    XXXIX. (carolus)
  6. Boirai-je simplement Ce que boit ma jument [de l'eau] ?
    XXIV (jument)
  7. Mon voisin je tiendrai un an Sur le vin, lorsque du grand chan Ou du soudan Je lui conte quelque fable.
    XXXIII (kan [1])
  8. Et plus causer et jargonner Qu'une vieille qui teille.
    LVIII (jargonner)
  9. Ô soulas des gosiers, ô très bon jus de pomme ! Prions pour le bon homme Qui planta les pommiers.
    XLIII (jus)
  10. Au surplus il faut vivre en joye ; Que servent les biens amassés, Au besoing qui ne les emploie ?
  11. Permettez-nous De n'espaigner ce pommé [cidre] Si bien aimé.
    XXXIX. (épargner)
  12. Quant [je] suis sans verre et breuvage, C'est sans coque un limaçon, Sans livrée c'est un page.
  13. Un coq d'Inde sa gorge à toi semblable porte ; Combien de riches gens N'ont pas si riche nez ! pour te peindre en la sorte, Il faut beaucoup de temps.
  14. Ô tintamarre plaizant Et doulcement rezonnant Des tonneaux que l'on relie.
  15. Au soir s'entre-visitant, sur le fromage, Les chastaignes ou le jambon, [ils] Buvoient du bon.
  16. Le vaisseau trop chargié Est beaucoup soulaigié ; La charge et l'équipage Sont presque dans le port.
    XIII (soulager)
  17. Helas ! que fait un pauvre ivrongne ? Il se couche et n'occit personne.
    XXXVIII (ivrogne)
  18. Qui estoit cestuy qui est gisant Sous ceste froide sepulture ? Un riche avare qui, vivant, ne buvoit que l'eau toute pure.
  19. L'homme songeart il [le vin] fait causer et rire.
    XXXVII (causer [2])
  20. Bon cidre oste le soussy D'un procès qui me tempeste.
    XXVII (souci [2])