Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, auteur cité dans le Littré

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (1737-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BERNARDIN DE SAINT-PIERRE a été choisie.

441 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Études de la nature 1784 42 citations
Harmonies de la nature 1796 99 citations
La chaumière indienne 1790 53 citations
La Mort de Socrate, drame, précédé d'un Essai sur les journaux, et suivi d'un Discours académique 1808 21 citations
Paul et Virginie 1787 171 citations

Quelques citations de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 441 citations dans le Littré.

  1. Les huîtres se choisissent des anfractuosités et y construisent leurs coquilles.
    Harmon. liv. v. (anfractuosité)
  2. Lorsque la mer flue de la zone torride vers notre pôle pendant notre hiver, non-seulement elle en adoucit la rigueur sur nos côtes, en attiédissant leur atmosphère par sa chaleur…
    Harm. l. V, Harm. anim. (attiédir)
  3. Les montagnes sablonneuses et les lapideuses.
    dans le Dict. de BESCHERELLE. (lapideux, euse)
  4. Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en sont agacées.
    Ch. Ind. préamb. (agacé, ée)
  5. Ses cheveux blonds, tressés à double tresse, accompagnaient admirablement sa tête virginale.
    P. et Virg. p. 142 (tressé, ée)
  6. Il est bien remarquable que le blé ne se ressème point de lui-même.
    Harm. liv. I, Tabl. génér. (ressemer)
  7. Nous devons sortir de cette vie comme d'un banquet… en remerciant la Divinité qui nous y invite gratuitement.
    Mort de Socr. (gratuitement)
  8. …Notre grand Frédéric passe une partie de son temps à jardiner et à cultiver des melons.
    Voy. en Silésie. (jardiner)
  9. Par la comparaison que je fais de leur sort au mien, ils me font jouir d'un bonheur négatif.
    Paul et Virginie. (négatif, ive)
  10. La femme qui s'hommasse n'a plus d'empire sur les hommes.
    dans le Dict. de BESCHERELLE. (hommasser (s'))
  11. Les animaux doivent à l'instinct le pressentiment ou la prévision de leurs fonctions intellectuelles, c'est-à-dire de leurs convenances naturelles ; c'est par pressentiment que l'araignée, sortant de son œuf et sans avoir vu aucun modèle de filet, tisse sa toile transparente, en croise les fils, les contracte pour en éprouver la force et les double où il est nécessaire, pressentant que les mouches qu'elle n'a pas encore vues viendront s'y prendre et qu'elles s'y débattront.
    Œuvr. posth. Paris, 1836, p. 264 (pressentiment)
  12. Je le tenais sans cesse en action, marchant avec lui au soleil et à la pluie.
    Paul et Virg. (action)
  13. Des touffes de scolopendre suspendues comme de longs rubans.
    Paul et Virg. (touffe)
  14. Quelque grande que soit la pluie, un petit oiseau n'en reçoit qu'une goutte à la fois.
    Chaum. indienne. (fois [1])
  15. J'ai vu en Russie des sapins auprès desquels ceux de nos climats ne sont que des avortons.
    Études, V (avorton)
  16. Le soleil s'élève, il faut gagner la forêt avant qu'il soit d'aplomb sur nos têtes.
    l'Arcadie, II (aplomb)
  17. Un éclair brille dans la nuée fendue par le tonnerre, et parcourt de ses rubans de feu les nuages épars dans la région de l'air.
    Prol. à l'Arcad. (ruban)
  18. Il est certain que le fer donne aux végétaux et aux animaux les couleurs rouge et bleue et toutes les harmonies qui en dépendent comme l'orangée, la pourprée, la violette.
    Harm. liv. V, Harm. anim. (orangé, ée)
  19. L'éclaircissement d'une difficulté dépend souvent de la solution d'une autre, et celle-ci d'une précédente.
    Chaumière ind. (difficulté)
  20. Mes longues digressions, pardonnables à mon âge et à mes dernières amitiés.
    P. et Virg. (digression)