Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, auteur cité dans le Littré

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (1737-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BERNARDIN DE SAINT-PIERRE a été choisie.

441 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Études de la nature 1784 42 citations
Harmonies de la nature 1796 99 citations
La chaumière indienne 1790 53 citations
La Mort de Socrate, drame, précédé d'un Essai sur les journaux, et suivi d'un Discours académique 1808 21 citations
Paul et Virginie 1787 171 citations

Quelques citations de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 441 citations dans le Littré.

  1. Il est bien remarquable que le blé ne se ressème point de lui-même.
    Harm. liv. I, Tabl. génér. (ressemer)
  2. Le chou que la cime de cet arbre renferme au milieu de ses feuilles est un fort bon manger.
    Paul et Virg. (manger [2])
  3. Il trouve sa vie dans des fleurs rouges, semblables à celles de la digitale, dont il lèche les glandes nectarées.
  4. L'orbe de la lune tout rouge se levait, dans un horizon embrumé, d'une grandeur démesurée.
    Paul et Virg. (embrumé, ée)
  5. De là, Fidèle toujours quêtant, m'a mené sur le morne de la rivière noire.
    Paul et Virg. (quêter)
  6. Nos idéologistes modernes sont tombés dans l'athéisme.
    Harm. V, 6 (idéologiste)
  7. Notre ame est dérivée de celle de Dieu.
    Mort de Socrate. (dérivé, ée)
  8. Je te ferai avec les feuilles [d'un palmiste] un ajoupa pour te mettre à l'abri.
    Paul et Virg. p. 72 (ajoupa)
  9. Des lianes semblables à des draperies flottantes qui formaient sur les flancs des rochers de grandes courtines de verdure.
    Paul et Virg. (liane)
  10. Majestueuses forêts, paisibles solitudes, qui plus d'une fois avez calmé mes passions, puissent les cris de la guerre ne troubler jamais vos résonnantes clairières !
    Harmonies, II (résonnant, ante)
  11. Il [Dieu] fait intervenir tour à tour les harmonies élémentaires, filiales, végétales, animales, fraternelles, conjugales, maternelles, tributives, nationales, et jusqu'à celles de tout le genre humain pour former un seul homme.
    Chaumière indienne, préambule, p. 49, Paris, 1822 (tributif, ive)
  12. Du haut de la montagne pendaient des lianes qui formaient sur les flancs des rochers de grandes courtines de verdure.
    Paul et Virg. (courtine)
  13. La mort, mon fils, est un bien pour tous les hommes, elle est la nuit de ce jour inquiet qu'on appelle la vie.
    Paul et Virg. (mort [3])
  14. Paul, charmé de la popularité du gouverneur, lui dit : je désire être votre ami, car vous êtes un honnête homme.
    Paul et Virg. (popularité)
  15. Comme on roule un moulinet pour faire mousser le chocolat.
    Paul et Virgin. (moulinet)
  16. Ces chaleurs excessives élevèrent de l'océan des vapeurs qui couvrirent l'île comme un vaste parasol.
    Paul et Virg. (parasol)
  17. Ils croyaient que le monde finissait où finissait leur île.
    Paul et Virg. (finir)
  18. Nous restâmes là jusqu'au petit point du jour,
    Paul et Virg. (point [1])
  19. Cependant le bruit s'était répandu dans l'île que la fortune avait visité ces rochers ; on y vit grimper des marchands de toute espèce.
    P. et Virg. (grimper)
  20. Qu'il est doux alors de quitter les cités qui ne retentissent que du bruit des carrosses qui menacent l'homme de pied !
    Étude V (pied)