Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, auteur cité dans le Littré

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (1737-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BERNARDIN DE SAINT-PIERRE a été choisie.

441 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Études de la nature 1784 42 citations
Harmonies de la nature 1796 99 citations
La chaumière indienne 1790 53 citations
La Mort de Socrate, drame, précédé d'un Essai sur les journaux, et suivi d'un Discours académique 1808 21 citations
Paul et Virginie 1787 171 citations

Quelques citations de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 441 citations dans le Littré.

  1. Je n'entends pas de fois les airs ravissants et mélancoliques d'un rossignol caché sous un feuillage que je ne sois tenté de croire…
    Étude 1 (fois [1])
  2. Nous venions de temps en temps dans la belle saison, ma femme et moi, manger le soir une côtelette.
    Arcad. (côtelette)
  3. Je le tenais sans cesse en action, marchant avec lui au soleil et à la pluie.
    Paul et Virg. (action)
  4. J'admirais les tours, les maisons et les arbres à la fois argentés et couverts de crêpes qui se reflétaient au loin dans les eaux.
    Chaum. ind. (refléter)
  5. Les ailes des papillons sont patronnées sur une infinité de formes.
    Harm. liv. II, Anim. (patronné, ée [2])
  6. Quand je trouvais les semences de quelque végétal utile, je les ressemais.
    Chaum. ind. (ressemer)
  7. L'ambre ne répand pas un parfum si doux que les objets touchés par l'objet que l'on aime.
    Paul et Virginie. (touché, ée)
  8. Toutes les espèces d'insectes offriraient des observations curieuses et utiles par la configuration de leurs ailes.
    Harm. liv. II, Anim. (configuration)
  9. Je rencontrais toujours quelque plante comestible qui avait survécu à la ruine des cultivateurs.
    Ch. Ind. (comestible)
  10. On ne peut rien de plus précis, pour prouver l'innocence naturelle de l'homme.
    Chaum. ind. Préamb. (pouvoir [1])
  11. Un enfant languit sans air comme la plante qui en est privée ; il pâlit et s'étiole comme elle dans une chambre fermée.
    Harm. liv. II (étioler)
  12. Des lianes, chargées de fleurs blanches ou écarlates… pendaient çà et là le long des escarpements de la montagne.
    Paul et Virg. (escarpement)
  13. Les ravins bordés de vieux arbres inclinés sur leurs bords formaient des souterrains voûtés, inaccessibles à la chaleur.
    Paul et Virg. (ravin)
  14. Chaque animal a la science incommunicable de ce qui lui est propre.
    Harm. l. V (incommunicable)
  15. J'ai bonne envie de voir… Je me trouvais avec un bon nombre de voyageurs de différentes nations.
    Voy. en Silésie. (bon, bonne)
  16. Ils croyaient que le monde finissait où finissait leur île.
    Paul et Virg. (finir)
  17. L'aspect de la terre présente des collines… qui se profilent avec majesté sur la voûte des cieux.
    Étude V (profiler)
  18. Les portes de beaucoup de maisons ne fermaient point à la clef.
    Paul et Virg. (clef ou clé)
  19. Nous retirâmes des flots le malheureux Paul sans connaissance, rendant le sang par la bouche et par les oreilles.
    Paul et Virg. (rendre)
  20. Elle [la nature] est encore venue au secours des animaux en les couvrant de robes à poil ras.
    Étude V (ras, rase [1])