Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, auteur cité dans le Littré

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (1737-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BERNARDIN DE SAINT-PIERRE a été choisie.

441 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Études de la nature 1784 42 citations
Harmonies de la nature 1796 99 citations
La chaumière indienne 1790 53 citations
La Mort de Socrate, drame, précédé d'un Essai sur les journaux, et suivi d'un Discours académique 1808 21 citations
Paul et Virginie 1787 171 citations

Quelques citations de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 441 citations dans le Littré.

  1. Vers le soir, comme elle était seule avec Virginie, il entra chez elle un grand homme vêtu d'une soutane bleue.
    Paul et Virginie. (comme)
  2. Il trouve sa vie dans des fleurs rouges, semblables à celles de la digitale, dont il lèche les glandes nectarées.
  3. Les saules argentés et les peupliers pyramidaux bordent les rivages des fleuves.
    Harm. liv. I, Tabl. génér. (pyramidal, ale)
  4. La paille, surchargée par son épi, s'incline, et la moisson verse.
    Harm. 1 (verser)
  5. Quoiqu'il fût toujours en mouvement, dès que sa sœur paraissait, il devenait tranquille.
    Paul et Virginie. (mouvement)
  6. J'avais fait quelques brouillons à ce sujet-là, mais j'y ai renoncé.
    De l'Arcadie. (brouillon [2])
  7. Il en résultait… un ensemble d'arts et de talents qui n'en formait qu'un peuple, propre à s'amalgamer avec le reste du genre humain.
    Arcad. prol. (amalgamer)
  8. Une écluse, par où sortaient pêle-mêle, avec les eaux mugissantes, les terres, les arbres et les rochers.
    Paul et Virginie, p. 84 (mugissant, ante)
  9. Je touche au port, je n'ai plus à craindre ni les vents tempêtueux, ni les écueils.
    Mort de Socr. (tempêtueux, euse)
  10. Les ailes des oiseaux… sont formées d'os poreux très légers et de nerfs très forts.
    Harmon. liv. II, Anim. (poreux, euse)
  11. L'instinct renferme les présensations de l'animal et le pressentiment de ses convenances ; c'est par des présensations que des animaux, encore dans le nid maternel, s'effrayent d'un bruit ou de la menace d'un coup dont ils n'ont encore aucune expérience ; c'est par des présensations qu'ils tettent, qu'ils marchent, qu'ils sautent, qu'ils appellent à leur secours ; ils leur doivent la conscience des organes et des membres dont ils font usage.
    Œuvr. posth. Paris, 1836, p. 264 (présensation)
  12. J'aimais à me rendre dans ce lieu-là, où l'on jouit à la fois d'une vue immense et d'une solitude profonde.
    Paul et Virg. (vue)
  13. Les damiers [sorte d'oiseau] aux ailes casées de noir et de blanc.
    Harm. II, Anim. (casé, ée)
  14. La nature, pendant la nuit, en dévoile [de secrètes beautés] à son amant.
    Chaumière ind. (dévoiler)
  15. Suivant les détours d'un chemin qui montait toujours en serpentant.
    l'Arcadie, II (serpenter)
  16. L'éclaircissement d'une difficulté dépend souvent de la solution d'une autre, et celle-ci d'une précédente.
    Chaumière ind. (difficulté)
  17. Votre tante, ajouta-t-il en s'en allant, ne peut pas traîner plus de deux ans.
    Paul et Virginie. (traîner)
  18. Malgré la circonspection de son aimable et indulgente fille, elle jugea qu'elle était fort malheureuse.
    Paul et Virg. (circonspection)
  19. On vieillit promptement dans les pays chauds, et encore plus vite dans le chagrin.
    Paul et Virgin. (vieillir)
  20. La mouche exécute toutes sortes de vols, et, quand il lui plaît, elle s'arrête en l'air et y devient stationnaire.
    Harm. liv. II, Anim. (stationnaire)