Pierre Augustin Caron de BEAUMARCHAIS, auteur cité dans le Littré

BEAUMARCHAIS (1732-1799)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BEAUMARCHAIS a été choisie.

509 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La mère coupable, ou L'autre Tartuffe 1792 71 citations
Le barbier de Séville, ou La précaution inutile 1775 213 citations
Le mariage de Figaro, ou La folle journée 1784 194 citations

Quelques citations de Pierre Augustin Caron de BEAUMARCHAIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 509 citations dans le Littré.

  1. Jeune si j'ai failli souvent, que ce jour acquitte ma vie.
    Mère coup. v, 8 (faillir)
  2. Suzanne : Tu vas exagérer : dis ta bonne vérité. - Figaro : Ma vérité la plus vraie ? - Suzanne : Fi donc, vilain ! en a-t-on plusieurs ?
    Mar. de Fig. IV, 1 (vérité)
  3. Ceci doit vous apprendre à ne jamais ouvrir de jalousies sur la rue.
    Barb. de Sév. I, 3 (sur [1])
  4. Insidieux valet ! vous entendez fort bien que ce n'est pas le danger qui m'inquiète, mais le motif.
    Mar. de Fig. III, 5 (insidieux, euse)
  5. Viens donc, malheureux ! tu me perds.
    Barb. de Sév. I, 2 (perdre)
  6. Grâce à l'Ariane Suzon, je tiens le fil du labyrinthe, et le Minotaure est cerné.
    Mère coupable, II, 7 (minotaure)
  7. La nuit est noire en diable.
    Mariage de Fig. V, 3 (diable)
  8. Vous le prenez bien haut, monsieur ! sachez que, quand je dispute avec un fat, je ne lui cède jamais.
    Barb. de Sév. III, 5 (haut, aute)
  9. Après quelques plaintes sur la fausseté des calomnies et l'indécence des outrages répandus dans un mémoire signé, dit-on, Beaumarchais Malbête [Me Malbeste était l'avocat de Beaumarchais], le gazetier de France entreprend de se justifier par un petit manifeste signé Marin, qui n'est pas Malbête.
    Supplém. au 1er mém. à cons. note 1 (mal, ale)
  10. Il est de notoriété que vous n'avez quitté l'Espagne que pour dénaturer vos biens, par la vente ou par des échanges.
    Mère coupable, IV, 13 (notoriété)
  11. Il faut souffrir ce qu'on ne peut empêcher.
    Mar. de Fig. IV, 8 (souffrir)
  12. Toujours des idées romanesques en tête.
    Barb. de Séville, III, 4 (tête)
  13. Il allait me donner le trousseau ; la clé de la jalousie n'y est-elle pas ?
    Barb. de Sév. III, 6 (trousseau [1])
  14. Des sels ! des sels ! Suzanne ! un million, si vous la sauvez.
    Mère coupable, IV, 15 (sel)
  15. Il a la physionomie toute renversée ; allez vous coucher.
    Barb. de Sév. III, 11 (renversé, ée)
  16. Ce matin, comptant partir, j'arrangeais la gourmette de mon cheval ; il a donné de la tête, et la bossette m'a effleuré le bras.
    Mar. de Fig. II, 6 (gourmette)
  17. Ô mon Dieu, tu permets qu'en partie je répare la faute involontaire qu'un insensé me fit commettre ; que j'aie, de mon côté, quelque chose à remettre à cet époux que j'offensai.
    Mère coup. III, 2 (remettre)
  18. L'invraisemblable du roman, l'énormité des faits, l'enflure des caractères, le gigantesque des idées et la bouffissure du langage.
    Barb. de Sév. Préface (gigantesque)
  19. J'avais quelque envie de t'emmener à Londres, courrier de dépêches.
    Mar. de Fig. III, 5 (dépêche)
  20. Figaro : De retour à Madrid, je voulus essayer de nouveau mes talents littéraires ; et le théâtre me parut un champ d'honneur. - Le comte : Ah miséricorde !
    Barb. de Sév. I, 2 (miséricorde)