Pierre BAYLE, auteur cité dans le Littré

BAYLE (1647-1706)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BAYLE a été choisie.

philosophe

142 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Pierre BAYLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 142 citations dans le Littré.

  1. M. Jaquelot réfutera plus amplement cet impie [Spinosa], sur ce qu'il réduit notre liberté à la simple ou illusoire spontanéité ou non-coaction qui accompagne ce que nous nommons actions libres.
    Lett. à l'abbé Dubois, 13 déc. 1696 (spontanéité)
  2. Séparer le peu d'avec le beaucoup, l'assez d'avec le trop.
    Dict. hist. Chrys. remarque O. (assez)
  3. Un discours de cette nature est fort malin, et Horace, dont j'emprunte cette pensée, remarque qu'il y a là de la noire envie et du maltalent.
    Lett. à Minutoli, 2 mai 1673 (maltalent)
  4. Le seul remède dont je me sers [dans un mal de poitrine] est de parler le moins que je peux… je renonce à toutes visites actives et passives, et j'ai fait goûter cela à mes meilleurs amis.
    Lett. à Mme Baricave, 20 oct. 1706 (passif, ive)
  5. Comme les auteurs semblent être de serment de ne jamais rapporter les choses les uns comme les autres.
    Dict. art. sur le second Pyrrhus, note h. (serment)
  6. M. Grevius a reçu ses patentes d'historiographe du roi d'Angleterre, et, ayant demandé une diminution de travail académique… on lui a donné un adjoint dans la profession des belles-lettres, qui fera la moitié des leçons de M. Grevius.
    Lett. à M. ***, 7 mars 1697 (profession)
  7. La rétorsion que j'ai prétendu qui se peut faire contre M. Cudworth.
    Lett. à Des Maizeaux, 16 oct. 1705 (rétorsion)
  8. Les premiers [aristotéliciens, stoïciens et épicuriens] étaient des gens fort décisifs ; ils fuyaient la neutralité et l'équilibre entre deux opinions probables, et ne manquaient jamais de prendre parti.
    Lett. à Minutoli, 31 janvier 1671 (neutralité)
  9. Ce n'est plus parmi vous un sentiment qui puisse souffrir partage, que celui de la supériorité des peuples sur les rois, et de la justiciabilité des rois devant le tribunal du peuple.
    Avis aux réfugiés. (justiciabilité)
  10. Mme Deshoulières déplora, dans une de ses poésies, le peu de respect que l'on porte aujourd'hui aux dames, et elle en attribua la cause à l'immodestie de leurs discours et de leurs actions.
    Lett. à l'abbé Duclos, 3 janv. 1697 (immodestie)
  11. Une longue préface où je marque en détail toutes les flétrissures et les plaies honteuses que le sieur Jurieu a reçues dans ce différend.
    Lett. à Minutoli, 27 août 1691 (flétrissure [2])
  12. Il n'y a que la populace réfugiée et les ministres du tiers état, dont le nombre est vingt fois plus grand que celui des bonnes têtes et des savants, qui jurent pour lui [Jurieu].
    Lett. à Minutoli, 27 août 1691 (jurer)
  13. Ce que vous m'apprenez touchant le luxe de Paris augmente jusques au comble depuis la guerre.
    Lett. à l'abbé Dubos, 3 janv. 1694 (luxe)
  14. Ils sont en si grand nombre, que ce serait un opéra que d'en vouloir dresser un mémoire.
    Lettres, p. 695, dans POUGENS (opéra)
  15. Il y a bien des mensonges de préface qui passent pour des péchés véniels non-seulement dans les barreaux de la république des lettres, mais aussi dans les barreaux de l'Église.
    art. d'Arnauld (le docteur), note 5 (barreau)
  16. On dit qu'il court des lampons fort spirituels et fort satiriques sur le prompt retour du roi.
    Lett. à Minutoli, 24 sept. 1693 (lampon)
  17. L'éloge que vous me faites de M. le Pelletier des Forts me donne beaucoup d'impatience d'avoir l'honneur de le saluer ; sa sagesse et sa modestie, dans un âge où tant d'autres sont à la fois fort insolents et fort polissons (je n'entends pas ce dernier mot, je rapporte vos paroles) sont d'autant plus estimables que…
    Lett. à M***, 2 mai 1697 (polisson)
  18. J'ai fait un voyage à Clèves, un autre à Aix, et, à mon retour ici, je me suis plongé, tout l'hiver, dans un quiétisme le plus grand du monde, ne lisant, ni n'écrivant pas une panse d'a.
    Lett. à l'Enfant, 20 juillet 1688 (quiétisme)
  19. Des pestes, des famines, des tempêtes et des tremble-terres.
    Pensées sur la comète, § 212 (tremble-terre)
  20. L'histoire de Marguerite de Valois… imprimée à Amsterdam… est une brodure de fictions et de chimères romanesques…
    Fin de l'article sur Marguerite, reine de Navarre (brodure)