Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD, auteur cité dans le Littré

CH. DE BERNARD (1804-1850)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CH. DE BERNARD a été choisie.

Romancier français.

251 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
la Chasse aux amants 1841 1 citations
la Cinquantaine 1839 20 citations
la Femme de 40 ans 1838 in Nœud gordien 30 citations
la Peau du lion 1841 22 citations
le Gendre 0 citations
le Gentilhomme campagnard 24 citations
Un acte de vertu 1838, in Nœud gordien 31 citations
Un homme sérieux 1843 51 citations

Quelques citations de Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 251 citations dans le Littré.

  1. Qu'aurais-tu fait à ma place, maître fou ? - Je l'aurais jeté par la fenêtre.
    un Homme sérieux, § XX (fenêtre)
  2. Plus la figure de l'un s'épanouissait [celle d'un amoureux content de lui], plus se rembrunissait le front de l'autre.
    la Chasse aux amants, § II (rembrunir)
  3. M. Gastoul dormait du sommeil du juste [dans un salon où un jeune amoureux faisait la cour à sa femme].
    la Cinquantaine, § XI (juste [1])
  4. Ce sapajou de juge de paix était toujours fourré au milieu de nous.
    le Gentilhomme campagnard, II, 20 (sapajou)
  5. Ma tante est orgueilleuse et susceptible comme tous les diables.
    Femme de 40 ans, II (susceptible)
  6. J'établis… que ma belle interlocutrice était la plus méconnue et la plus infortunée des femmes.
    un Acte de vertu, § 6 (interlocuteur, trice)
  7. Pour toi, les médailles n'ont pas de revers, les roses pas d'épines, les cieux pas de nuages, les femmes pas de caprices.
    Un acte de vertu, § V (médaille)
  8. L'abdomen embreloqué d'une demi-douzaine de cachets de montre, cliquetant à chaque pas comme les sonnettes d'une mule.
    la Peine du talion, § I (embreloqué, ée)
  9. Mme de Passerot se redressa aussitôt… et conserva pendant le reste de la représentation le maintien d'une impératrice de sous-préfecture.
    la Femme de 40 ans, § III (impératrice)
  10. Si j'avais l'honneur insigne d'être le chevalier d'une aussi charmante femme que madame Gastoul.
    la Cinquantaine, § 1 (chevalier)
  11. Un homme d'environ trente ans, d'un maintien roide et d'une physionomie gourmée.
    la Cinquantaine, § 1 (gourmé, ée)
  12. Le candidat à la députation lança dans l'espace par-dessus ses lunettes un de ces regards dominateurs dont il croyait l'effet irrésistible.
    la Cinquantaine, § 1 (dominateur, trice)
  13. Lorsque je descendis pour le déjeuner, mon parti était bien arrêté, la sous-préfète avait un soupirant de plus.
    Un acte de vertu, § v. (sous-préfet)
  14. Ces touristes porte-manteaux, qui font par inintelligence ce qu'Alfieri faisait par originalité.
    un Acte de vertu, § 1 (inintelligence)
  15. Il [un sous-préfet] mettait, dans sa manière de représenter le gouvernement aux yeux de ses administrés, une sorte de somptuosité vaniteuse.
    Un acte de vertu, § 3 (somptuosité)
  16. Il y a dans le talent une force motrice qui a horreur du terre à terre.
    Un homme sérieux, XVIII (terre)
  17. Il ne cesse de la rabrouer, et de lui dire des mots piquants.
    la Peau du lion, § 19 (rabrouer)
  18. Quelquefois les femmes, sans égard pour le dictionnaire, prennent le mot de coupable en meilleure part que celui d'innocent.
    la Chasse aux amants, § 1 (coupable)
  19. Appeler sur le terrain un adversaire dont on connaît les habitudes pacifiques, lorsqu'on a dix ans de salle et qu'à trente pas on fait mouche un coup sur deux, cela n'exige pas un héroïsme extraordinaire.
    le Gendre, § 8 (mouche)
  20. Cette classe estimable qui, au milieu du tourbillon parisien, conserve au fond du Marais les habitudes pacifiques et routinières de l'ancienne bourgeoisie.
    le Gendre, § 10 (routinier, ière)