Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD, auteur cité dans le Littré

CH. DE BERNARD (1804-1850)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CH. DE BERNARD a été choisie.

Romancier français.

251 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
la Chasse aux amants 1841 1 citations
la Cinquantaine 1839 20 citations
la Femme de 40 ans 1838 in Nœud gordien 30 citations
la Peau du lion 1841 22 citations
le Gendre 0 citations
le Gentilhomme campagnard 24 citations
Un acte de vertu 1838, in Nœud gordien 31 citations
Un homme sérieux 1843 51 citations

Quelques citations de Pierre-Marie-Charles de Bernard Du Grail de la Villette, dit Charles de BERNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 251 citations dans le Littré.

  1. Je n'ai qu'une chose à faire, c'est d'entonner là [près d'une femme peu contente de son mari] la cantilène consolatrice que gazouille depuis un an ce beau Ténébreux.
    Un acte de vertu, § VI (ténébreux, euse)
  2. Le conseiller d'Etat ne comprit pas d'abord la portée d'une pareille tactique… il se crut sérieusement le maître, et tomba presque immédiatement dans les fautes par où périssent les gouvernements faibles qui osent essayer du despotisme ; au lieu de gouverner, il trôna.
    Les ailes d'Icare, XVIII (trôner)
  3. Chevasse est un bon homme que je mène par le nez, et qui, la chose faite, ne soufflera mot.
    Un homme sérieux, XX (souffler)
  4. Elle se demanda par quelle indigne lâcheté de son cœur elle avait pu aimer cette manière de tambour-major.
    la Femme de 40 ans, § 8 (tambour)
  5. Annoncez-moi un peu de bonheur, dit-il avec un accent élégiaque, j'en ai besoin.
    un Homme sérieux, § XVIII (élégiaque)
  6. Réflexion faite, lui dit-il, ce n'est pas un soufflet, c'est un coup de poing que vous m'avez donné.
    la Peau du lion, XI (soufflet)
  7. Figurez-vous l'infortuné La Berthonie [un homme gros et court sur un cheval fougueux] roulant sur sa selle comme se balance un poussah.
    la Chasse aux amants, § 9 (poussa ou poussah)
  8. Ah ! ah ! c'est le tapageur qui s'est fait arrêter à l'émeute de vendredi.
    Un homme sérieux, XVI (tapageur)
  9. À la vue de Prosper râpé, mais glorieux comme un mendiant espagnol.
    Un homme sérieux, § V (mendiant, ante)
  10. Pour venir dîner au Marais, cette terre classique des bottes à semelle de liége et des socques articulés, il avait mis des souliers vernis et des bas à jour.
    le Gendre, § X (socque)
  11. Un canapé et des fauteuils de velours jaune d'Utrecht complétaient un ameublement vétuste et fané.
    Une aventure de magistrat, II (vétuste)
  12. Je comprends maintenant que ce pauvre Édouard se soit laissé emmaillotter.
    la Femme de 40 ans, § X (emmaillotter)
  13. Apparut soudain un être brusque, négligé, professant autant de mépris pour l'euphuïsme que pour l'étiquette.
    Un homme sérieux, § VIII (euphuïsme)
  14. Dès ce moment, M. Chevassu visa à la députation, cet indispensable viatique de tout homme qui tient à faire son chemin.
    Un homme sérieux, IV (viatique)
  15. L'ogre [un mari jaloux et duelliste] est bâti de telle sorte qu'il lui faut absolument de la chair fraîche [des gens qu'il soupçonne de courtiser sa femme et qu'il puisse appeler en duel].
    le Paratonnerre. (ogre)
  16. Je n'ai pas besoin de connaître votre grief contre Laboissière pour savoir que c'est un vrai chevalier d'industrie.
    le Gendre, § 10 (chevalier)
  17. Cela vous amuse donc ? - Prodigieusement ; vous ne sauriez croire combien je trouve de piquant à cette petite guerre.
    la Chasse aux amants, § 2 (prodigieusement)
  18. Dornier, qui paraît tenir les ficelles de ces mannequins, s'est chargé de tout raccommoder.
    un Homme sérieux, § XX (ficelle)
  19. Je ne peux pas m'habituer à voir un bourgeois, un pékin, disons le mot, affublé de moustaches comme un grognard de la vieille garde.
    la Peau du lion, § III (péquin)
  20. Le sexagénaire se renversa sur son siége comme pour rire plus à son aise ; puis il regarda son neveu en affectant l'ébahissement qu'eût pu lui faire éprouver la vue de quelque mammouth antédiluvien.
    la Femme de quarante ans, § V (mammouth)