Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX, auteur cité dans le Littré

BOILEAU (1636-1711)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOILEAU a été choisie.

4780 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours au roi 1665 78 citations
Epîtres 1669-1695 781 citations
L'art poétique 1674 962 citations
Le lutrin 1673-1683 612 citations
Réflexions critiques sur Longin 1694 95 citations
Satires 1660-1711 1788 citations

Quelques citations de Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4780 citations dans le Littré.

  1. Je voyais près d'Iris couler mes heureux jours.
    Poésies div. 6 (couler)
  2. Et malheur à tout nom qui, propre à la censure, Put entrer dans un vers sans rompre la mesure.
    Art p. II (mesure)
  3. Oui, mais avec tout cela, diriez-vous bien pourquoi Cyrus a tant conquis de provinces ?
    Héros de romans. (dire)
  4. Seul à magnificat je me vois encensé.
    Lutr. I (magnificat)
  5. Et nos voisins frustrés de ces tributs serviles Que payait à leur art le luxe de nos villes [il s'agit de l'établissement des manufactures sous Louis XIV].
    Épît. I (tribut)
  6. Seulement pour l'argent un peu trop de faiblesse De ces vertus en lui ravalait la noblesse.
    Sat. X (ravaler)
  7. Car tu ne seras point de ces jaloux affreux Qui, tandis qu'une épouse à leurs yeux se désole, Pensent toujours qu'un autre en secret la console.
    Sat. X (secret [2])
  8. Mais des heureux regards de mon astre étonnant Marquez bien cet effet…
    Ép. X (marquer)
  9. L'ambition, l'amour, l'avarice, la haine, Tiennent comme un forçat son esprit à la chaîne.
    Sat. VIII (forçat)
  10. Tous les hommes sont fous, et, malgré tous leurs soins, Ne diffèrent entre eux que du plus ou du moins.
    Sat. IV (moins)
  11. Si pour me consumer Un destin envieux ne m'avait fait rimer.
    Sat. II (consumer)
  12. De là vient que Paris voit chez lui [le libraire] de tous temps Les auteurs à grands flots déborder tous les ans.
    Sat. IX (déborder)
  13. La jeunesse en sa fleur brille sur son visage.
    Lutr. I (visage)
  14. Je me fais un plaisir, à ne vous rien céler, De pouvoir, moi vivant, dans peu les désoler [mes héritiers].
    Sat. X (plaisir)
  15. Inventa tous ces noms de cimier et d'écart.
    Sat. v. (écart [2])
  16. Sitôt que sur un vice ils pensent me confondre, C'est en me corrigeant que je sais leur répondre.
    Épît. VII (sitôt)
  17. L'ardeur de se montrer, et non pas de médire, Arma la vérité du vers de la satire… Vengea l'humble vertu de la richesse altière.
    Art p. III (richesse)
  18. Ainsi de la vertu la fortune se joue : Tel aujourd'hui triomphe au plus haut de la roue…
    Sat. I (roue)
  19. Ce n'est pas qu'aisément, comme un autre, à ton char Je ne puisse attacher Alexandre et César.
    Ép. I (char)
  20. Un ver, une fourmi, Un insecte rampant qui ne vit qu'à demi, Un taureau qui rumine, une chèvre qui broute, Ont l'esprit mieux tourné que n'a l'homme ? oui sans doute.
    Sat. VIII (chèvre)