Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX, auteur cité dans le Littré

BOILEAU (1636-1711)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOILEAU a été choisie.

4780 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours au roi 1665 78 citations
Epîtres 1669-1695 781 citations
L'art poétique 1674 962 citations
Le lutrin 1673-1683 612 citations
Réflexions critiques sur Longin 1694 95 citations
Satires 1660-1711 1788 citations

Quelques citations de Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4780 citations dans le Littré.

  1. Viendrai-je, en une églogue entouré de troupeaux, Au milieu de Paris enfler mes chalumeaux ?
    Sat. IX (enfler)
  2. Je veux que la valeur de ses aïeux antiques Ait fourni de matière aux plus vieilles chroniques.
    Sat. v. (antique)
  3. À peine ai-je senti cette liqueur traîtresse, Que de ces vins mêlés j'ai reconnu l'adresse.
    Sat. III (mêlé, ée)
  4. Je sais que c'est un texte où chacun fait sa glose.
    Sat. X (glose)
  5. Sentiez-vous, dites-moi, ces violents transports Qui d'un esprit divin font mouvoir les ressorts ?
    Sat. IX (mouvoir)
  6. J'occupe ma raison d'utiles rêveries.
    Épît. VI (rêverie)
  7. Cette bilieuse Qui follement outrée en sa sévérité…
  8. Mais un roi vraiment roi qui, sage en ses projets, Du bonheur du public ait cimenté sa gloire, Il faut, pour le trouver, courir toute l'histoire.
    Épître 1 (roi [1])
  9. Ou couvrir chez Thierry d'une feuille encor neuve Les Méditations de Buzée et d'Hayneuve.
    Ép. X (méditation)
  10. Des sottises du temps je compose mon fiel.
    Disc. au roi. (fiel)
  11. Il est un heureux choix de mots harmonieux ; Fuyez des mauvais sons le concours odieux.
  12. Il n'est point de degré du médiocre au pire.
    Art p. IV (degré)
  13. Le monde, à mon avis, est comme un grand théâtre, Où chacun en public, l'un par l'autre abusé, Souvent à ce qu'il est joue un rôle opposé.
    Sat. X (monde [1])
  14. Deux puissants ennemis… à nos sacrés autels font un profane insulte.
    ib. VI (insulte)
  15. Oui, Lamoignon, je fuis les chagrins de la ville ; Et contre eux la campagne est mon unique asile.
    Épît. VI (contre)
  16. Ce n'était pas jadis sur ce ton ridicule Qu'amour dictait les vers que soupirait Tibulle.
    Art p. II (soupirer)
  17. À ces discours trompeurs le monde ajoute foi.
    Sat. X (foi)
  18. Valet souple au logis, fier huissier à l'église.
    Lutr. IV (huissier [1])
  19. Mais, ô d'un déjeuner vaine et frivole attente !
    Lutr. IV (frivole)
  20. Point de glace, bon Dieu, dans le cœur de l'été, Au mois de juin ! pour moi, j'étais si transporté …
    Sat. III (juin)