Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX, auteur cité dans le Littré

BOILEAU (1636-1711)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOILEAU a été choisie.

4780 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours au roi 1665 78 citations
Epîtres 1669-1695 781 citations
L'art poétique 1674 962 citations
Le lutrin 1673-1683 612 citations
Réflexions critiques sur Longin 1694 95 citations
Satires 1660-1711 1788 citations

Quelques citations de Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4780 citations dans le Littré.

  1. La Discorde… En tout lieu… déploya ses bannières.
    Sat. XI (bannière)
  2. Tout, hormis toi, chez toi rencontre un doux accueil ; L'un est payé d'un mot, et l'autre d'un coup d'œil.
    Sat. X (rencontrer)
  3. Sur l'ennemi commun [le lutrin] ils fondent en tumulte ; Ils sapent le pivot, qui se défend en vain.
    Lutr. IV (saper)
  4. J'aime mieux un ruisseau… Qu'un torrent débordé qui, d'un cours orageux, Roule plein de gravier sur un terrain fangeux.
    Art p. I (fangeux, euse)
  5. Il [Cotin, en lisant ses vers] met chez lui voisins, parents, amis en fuite.
    Sat. VIII (fuite)
  6. Muse, changeons de style, et quittons la satire ; C'est un méchant métier que celui de médire.
    Sat. VII (satire)
  7. Dans le crime il suffit qu'une fois on débute ; Une chute toujours attire une autre chute.
    Sat. X (suffire)
  8. En tous lieux les chagrins m'attendent au passage.
    Ép. VI (passage)
  9. Faites choix d'un censeur solide et salutaire.
    Art poét. IV (solide)
  10. Rien ne peut arrêter sa vigilante audace [de Louis XIV] : L'été n'a point de feux, l'hiver n'a point de glace.
    Lutr. II (vigilant, ante)
  11. N'est-ce pas l'homme… Dont la vaste science, embrassant toutes choses, A fouillé la nature, en a percé les causes ?
    Sat. VIII (fouiller)
  12. L'un peut tracer en vers une amoureuse flamme.
    Art p. I (tracer)
  13. Mais sachez de l'ami discerner le flatteur.
    Art p. I (flatteur, euse)
  14. Quand on parle de sauce, il faut qu'on y raffine.
    Sat. III (sauce)
  15. Contemplez dans la tempête Qui sort de ces boulevards…
  16. T'ai-je fait voir de joie une belle animée, Qui, souvent d'un repas sortant tout enfumée, Fait même à ses amants, trop faibles d'estomac, Redouter ses baisers pleins d'ail et de tabac ?
  17. Le faux est toujours fade, ennuyeux, languissant.
  18. Il ne sent plus le poids ni les glaces de l'âge.
    Lutr. V (glace)
  19. S'il ne sent point du ciel l'influence secrète, Si son astre en naissant ne l'a formé poëte.
    Art p. I (ciel)
  20. Du nom de fierté noble on orna l'impudence, Et la fourbe passa pour exquise prudence.
    Sat. XI (fourbe [2])