Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX, auteur cité dans le Littré

BOILEAU (1636-1711)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOILEAU a été choisie.

4780 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours au roi 1665 78 citations
Epîtres 1669-1695 781 citations
L'art poétique 1674 962 citations
Le lutrin 1673-1683 612 citations
Réflexions critiques sur Longin 1694 95 citations
Satires 1660-1711 1788 citations

Quelques citations de Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4780 citations dans le Littré.

  1. Si dans les droits du roi sa funeste science, Par deux ou trois avis n'eût ravagé la France.
    Sat. I (ravager)
  2. Tel fut cet empereur… Qu'on n'alla jamais voir sans revenir heureux.
    Ép. I (revenir)
  3. En parlant d'un homme qui, pour s'agrandir, souffre sans peine, et même avec plaisir, des indignités, ces termes, boire des affronts, me semblent signifier beaucoup.
    Longin, Subl. 25 (signifier)
  4. Mais sans examiner si, vers les antres sourds, L'ours a peur du passant ou le passant de l'ours.
    Sat. VIII (sourd, sourde)
  5. La fable offre à l'esprit mille agréments divers.
    Art p. III (divers, erse)
  6. Un poëme excellent où tout marche et se suit… Jamais d'un écolier ne fut l'apprentissage.
    Art p. III (écolier, ière)
  7. En vain vous me frappez d'un son mélodieux, Si le terme est impropre ou le tour vicieux.
    Art p. I (impropre)
  8. Un ruisseau qui, sur la molle arène, Dans un pré plein de fleurs lentement se promène.
    Art p. I (pré [1])
  9. Ils ne savent jamais que se charger de chaînes… Et faire quereller les sens et la raison.
    Art p. II (quereller)
  10. Quand un faux Esculape, à cervelle ignorante, à la fin d'un long mal vainement pallié…
    Poésies div. VII (pallié, ée)
  11. Viendrai-je, en une églogue entouré de troupeaux, Au milieu de Paris enfler mes chalumeaux ?
    Sat. IX (enfler)
  12. Chez nos dévots aïeux le théâtre abhorré.
    Art poét. III (abhorré, ée)
  13. Halte-là donc, ma plume.
    Sat. XI (halte)
  14. Là [dans la tour de Montlhéri], depuis trente hivers un hibou retiré Trouvait contre le jour un refuge assuré.
    Lutr. III (refuge)
  15. Je ne sais pas pourquoi l'on vante l'Alexandre ; Ce n'est qu'un glorieux qui ne dit rien de tendre.
    Sat. III (glorieux, euse)
  16. Le son des flûtes imprimant dans l'oreille le mouvement de sa cadence.
    Longin, Sublime, 32 (imprimer)
  17. Qui marche en ses conseils à pas plus mesurés Qu'un doyen au palais ne monte les degrés.
    Sat. VIII (degré)
  18. On n'y peut plus souffrir ses vertus hors de mode.
    Sat. X (hors)
  19. Laissez-là ces mousquets trop pesants pour vos bras.
    Épître IV (pesant, ante)
  20. Gardez donc de donner, ainsi que dans Clélie, L'air ni l'esprit français à l'antique Italie, Et, sous des noms romains faisant notre portrait, Peindre Caton galant et Brutus dameret.
    Art p. III (galant, ante)