Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX, auteur cité dans le Littré

BOILEAU (1636-1711)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BOILEAU a été choisie.

4780 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours au roi 1665 78 citations
Epîtres 1669-1695 781 citations
L'art poétique 1674 962 citations
Le lutrin 1673-1683 612 citations
Réflexions critiques sur Longin 1694 95 citations
Satires 1660-1711 1788 citations

Quelques citations de Nicolas BOILEAU-DESPRÉAUX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4780 citations dans le Littré.

  1. Un as mal à propos jeté.
    Sat. X (mal, ale)
  2. Condé même, Condé, ce héros formidable, Et, non moins qu'aux Flamands, aux flatteurs redoutable.
    Épître IX (redoutable)
  3. Non que tu sois pourtant de ces rudes esprits Qui regimbent toujours, quelque main qui les flatte.
    à Seignelay, Ép. IX (regimber)
  4. …Fais mine un peu d'en être mécontent, Pour la voir aussitôt, sur ses deux pieds haussée, Déplorer sa vertu si mal récompensée.
    Sat. X (mine [1])
  5. Je ne puis, en esclave à la suite des grands, à des dieux sans vertus prodiguer mon encens.
    ib. (encens)
  6. Laissant de Galien la science suspecte.
    Art p. IV (suspect, ecte)
  7. Quand mon esprit, poussé d'un courroux légitime, Vint devant la raison plaider contre la rime.
    Épitre IX (poussé, ée)
  8. Moi donc qui suis peu fait à ce genre d'escrime, Je le laisse tout seul verser rime sur rime.
    Ép. II (verser)
  9. Couraient chercher le ciel au travers des épines.
    Lutr. VI (épine [1])
  10. Pour moi, je lis la Bible autant que l'Alcoran.
    Lutr. IV (alcoran)
  11. L'homme de la nature est le chef et le roi.
    Sat. VIII (roi [1])
  12. Mais qui vient sur ses pas ? c'est une précieuse, Reste de ces esprits longtemps si renommés, Que d'un coup de son art Molière a diffamés.
    Sat. x. (précieuse)
  13. Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
    A. P. I (ajouter)
  14. Je vous ai vus cent fois sous sa main bénissante Courber servilement une épaule tremblante.
    Lutr. IV (servilement)
  15. Tantôt comme une abeille ardente à son ouvrage.
    Art p. II (ardent, ente)
  16. Je hais ces vains auteurs dont la muse forcée M'entretient de ses feux, toujours froide et glacée.
    Art p. II (glacé, ée)
  17. Des harangueurs du temps l'ennuyeuse éloquence.
    Sat. VIII (harangueur)
  18. Mêlez-vous de boire, je vous prie, A l'auteur sur le champ aigrement reparti.
    Sat. III (repartir [1])
  19. Il faut sur des sujets plus grands, plus curieux, Attacher de ce pas ton esprit et tes yeux.
  20. Mais bientôt la raison arrivant au secours.
    Disc. au roi. (secours)