Rémy BELLEAU, auteur cité dans le Littré

BELLEAU (1528-1577)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BELLEAU a été choisie.

poète de la Pléïade

80 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Rémy BELLEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 80 citations dans le Littré.

  1. Ce vieux reveur, ce mitouin A contrefait le patelin ; Il l'a si bien mitouinée Et si bien empatelinée, Qu'il a fait ce qu'il a voulu.
    la Reconnue, III, 5 (miton [2])
  2. Elle arme la faible jeunesse, Pendue au col, de hardiesse Contre les souleurs de la nuict.
    ib. p. 69 (souleur)
  3. Comme un large sentier entre deux montagnettes… De neige revestu, que le traquant berger N'a point foulée encor de son pié passager.
    Berger. t. I, p. 17 (traquer)
  4. Une longue terrasse pratiquée sur les flancs d'un rocher… à petites tourelles tournées et massonnées à cul de lampe, avancées hors de la courtine de la terrasse.
    Bergeries, p. 1, dans LACURNE (courtine)
  5. Le suc fort bigarré fait l'agathe et l'opalle.
    Poésies, t. I, p. 11, dans LACURNE (opale)
  6. Le verger de m'amie est de plantes exquises ; C'est un vrai paradis de pommes, de cerises, En tout temps florissant de tous arbres fruitiers, D'orangers, grenadiers, de canfres, de figuiers.
    Poésies, t. I, p. 103, dans LACURNE (camphre)
  7. … J'ay de mes propres mains Planté un beau verger de si bonne aventure, Que le ciel tout benin et la douce nature Ont tant favorisé qu'on ne voit rien de beau Qu'aisement on ne trouve en ce complant nouveau.
    Bergeries, t. I, p. 32, dans LACURNE (complant)
  8. Sur les tresses blondelettes De madame et de son sein Toujours plein De mille et mille fleurettes.
    dans H. EST. Précellence, p. 69 (blondelet, ette)
  9. Des onces mouchettez d'estoiles sur le dos, Onces à l'œil subtil, au pié souple et dispos, Au mufle herissé de deux longues moustaches.
    Poésies, t. I, p. 18, dans POUGENS (once [2])
  10. Pesches, avantpesches, presses, persiques, pavis, perdigoines.
    Bergeries, t. I, p. 89, dans LACURNE (perdrigon)
  11. Montagnes calfatées de mousses, de fleurs, d'herbes, d'arbrisseaux.
    Bergeries, t. I, p. 67, verso, dans LACURNE (calfater)
  12. Je te garde un trochet de cent noisilles branches, Et des raisins muscats attachés à leurs branches, Une moissine belle et un petit oiseau.
    Bergeries, t. I, p. 18 (moissine)
  13. Si tost que de te voir je n'ay plus le bonheur, Aussitost ce cruel me met à la tenaille D'un regret importun qui toujours me travaille Sans donner tant soit peu de treve à ma douleur.
    Berger.t. I, p. 58, dans LACURNE (tenaille)
  14. …C'est l'avant-vendangeur [constellation] De lumiere pareille et pareille grandeur Que celle qui se voit par la noire carriere Sur la queue d'helice espandant sa lumiere ; Ceste estoille est ardante…
    Poésies, t. I, p. 179 (hélice)
  15. Allez, et n'ayez peur que les dents assassines Des vieux loups affamés n'abordent vos cassines.
    dans LE ROUX, Dict. comique. (cassine [1])
  16. Et bien où voulez-vous ailer, Mon miel, ma douceur, ma caresse ?
    Œuvres, p. 130, dans LACURNE (caresse)
  17. Ma pauvre cassine.
    Berger. t. I, p. 70, dans LACURNE (cassine [1])
  18. On la juge, au toucher quand on la sent rapeuse, Sans lustre, sans polly, sous le doigt grumeleuse.
    Poésies, t. I, p. 12, dans LACURNE (râpeux, euse)
  19. Et comme on voit les espics tronçonnez, Cassez, froissez en brindelles menues.
    Bergeries, t. I, p. 104, verso, dans LACURNE SAINTE-PALAYE (brindille)
  20. …il y a trois nuicts Que, sans me reposer, je suis à faire l'extrait d'un procez, En droit et matiere d'excez, D'un gentilhomme de Poitou ; S'il vient, j'en aurai fer ou clou, Quand il seroit ferré à glace.
    Œuvres, t. II, p. 120, dans LACURNE (fer [1])