Rémy BELLEAU, auteur cité dans le Littré

BELLEAU (1528-1577)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BELLEAU a été choisie.

poète de la Pléïade

80 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Rémy BELLEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 80 citations dans le Littré.

  1. Et bien où voulez-vous ailer, Mon miel, ma douceur, ma caresse ?
    Œuvres, p. 130, dans LACURNE (caresse)
  2. Une longue terrasse pratiquée sur les flancs d'un rocher… à petites tourelles tournées et massonnées à cul de lampe, avancées hors de la courtine de la terrasse.
    Bergeries, p. 1, dans LACURNE (courtine)
  3. Pesches, avantpesches, presses, persiques, pavis, perdigoines.
    Bergeries, t. I, p. 89, dans LACURNE (perdrigon)
  4. Se vend aussy cher comme creme.
    Œuvres, t. II, p. 119, dans LACURNE (crème)
  5. Ma dame est bien en sa colere, Je l'ay mise en son ver-coquin.
    Œuv. t. II, p. 115 (ver-coquin)
  6. Mais qu'en me façonnant comme un soldat pratique, J'eusse appris à cresper [brandir] le long bois d'une pique, à piquer un cheval, le manier en rond.
    Berger. t. I, p. 3, dans LACURNE (crêper)
  7. … Sans le mol esventail [action d'éventer] De ce doux vent…
    Berg. t. II, p. 162, dans LACURNE (éventail)
  8. Le garder [un troupeau de moutons] du pourry et de la clavelée, De charme, de venin et d'herbe ensorcelée.
    Bergeries, t. I, p. 109 (pourri, ie)
  9. Si tost que de te voir je n'ay plus le bonheur, Aussitost ce cruel me met à la tenaille D'un regret importun qui toujours me travaille Sans donner tant soit peu de treve à ma douleur.
    Berger.t. I, p. 58, dans LACURNE (tenaille)
  10. Des onces mouchettez d'estoiles sur le dos, Onces à l'œil subtil, au pié souple et dispos, Au mufle herissé de deux longues moustaches.
    Poésies, t. I, p. 18, dans POUGENS (once [2])
  11. Driller avait aussi le sens de briller : Comme le feu dans la fournaise, Enseveli dessous la braise, Drille et flamboye estincelant.
    Œuvres, t. I, p. 20, dans LACURNE (driller)
  12. …C'est l'avant-vendangeur [constellation] De lumiere pareille et pareille grandeur Que celle qui se voit par la noire carriere Sur la queue d'helice espandant sa lumiere ; Ceste estoille est ardante…
    Poésies, t. I, p. 179 (hélice)
  13. Sifflet [cabaret], gentil secours de nostre vie, Avale-soing, chasse-melancolie, Quant par ton bruit, sans bouchon, l'on entend Aussi soudain où le bon vin se vend.
    Berger. t. I, p. 162, dans LACURNE (sifflet)
  14. …Je te donne une coupe De fresne bien madré, faite dessus le tour, Si tu me peux guarir des charmes de l'amour.
    Berger. p. 110, dans LACURNE (madré, ée)
  15. …De rouges limaces Et d'autres dans les creux de leurs tendres cocasses [coquilles].
    Berger. t. I, p. 70, dans LACURNE (cocasse [1])
  16. Une [clochette] Pendant au col, mal assurée, D'un cheval de chasse-marée.
    Œuvres, t. II, p. 69, dans LACURNE (chasse-marée)
  17. J'ay senty par les champs la fleur de l'aubespine, Le thym, le pouliot…
    Bergeries, t, I, p. 19, dans LACURNE (pouliot [1])
  18. Nagueres en plein mi-nuit, Alors que lune reluit.
    t. II, p. 6, dans LACURNE (minuit)
  19. Et fay, quand il me plaist, par figures sorcieres Flots sur flots entassés les grands monts escumer.
    Bergeries, t. I, p. 131, dans LACURNE (sorcier, ière)
  20. C'est toy, courtois et gentil, Qui d'exil Retire ces passageres, Ces arondelles qui vont Et qui sont Du printemps les messageres.
    dans JAUBERT, Glossaire. (hirondelle)