Rémy BELLEAU, auteur cité dans le Littré

BELLEAU (1528-1577)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BELLEAU a été choisie.

poète de la Pléïade

80 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Rémy BELLEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 80 citations dans le Littré.

  1. Pesches, avant-pesches, presses, pavis, perdigoines.
    Bergeries, t. I, p. 89 (pavie)
  2. Près de cette eau s'élevoit un rocher ridé, caverneux et calfeutré de mousse espaisse et delicatte, comme s'il eust esté tapissé de quelque fin coton.
    Bergeries, t. I, p. 29, dans LACURNE (calfeutrer)
  3. Le blé meurdri de la froidure Et blesme des jarçans frimas, Maintenant n'a plus le chef bas, Mais touffu reprend sa verdure.
    Bergerie, t. I, p. 106, dans LACURNE (gercer)
  4. Se vend aussy cher comme creme.
    Œuvres, t. II, p. 119, dans LACURNE (crème)
  5. [Des colonnes] pour soutenir le plinthe de ce bastiment [une sépulture].
    Bergeries, t. I, p. 20, dans LACURNE (plinthe)
  6. Piquer bien un cheval en foule ou en carriere.
    ib. t. II, p. 22 (foule)
  7. … Nous voulons en foule ou en carriere, À cheval ou à pié, ou joints à la barriere, Maintenir que l'amour est plus vif et plus fort.
    Œuv. t. II, p. 92, dans LACURNE (foule)
  8. Les frayeurs, les souleurs des sinistres oiseaux.
    Poésies, t. I, p. 13, dans LACURNE (souleur)
  9. Comme un oyseau plongeon dans les flots escumeux, Messager de l'orage…
    Berger. t. I, p. 168 (plongeon)
  10. Nagueres en plein mi-nuit, Alors que lune reluit.
    t. II, p. 6, dans LACURNE (minuit)
  11. De la terre au large sein Tire de soigneuse main Cent sortes de minerailles.
    Poésies, t. I, p. 46, dans LACURNE (minéral)
  12. Je te garde un trochet de cent noisilles branches, Et des raisins muscats attachés à leurs branches, Une moissine belle et un petit oiseau.
    Bergeries, t. I, p. 18 (moissine)
  13. Va te plonger trois fois dans le fleuve d'Argire, Et te lave le corps, puis moitte le retire, Et l'essarde à la lune, afin que la vigueur Et le charme de l'eau penetre jusqu'au cœur.
    Berger. t. 1, p. 111, dans LACURNE (essarder)
  14. Ce vieux reveur, ce mitouin A contrefait le patelin ; Il l'a si bien mitouinée Et si bien empatelinée, Qu'il a fait ce qu'il a voulu.
    la Reconnue, III, 5 (empateliner)
  15. N'as-tu pas veu, Bellot, machotter ces brebis L'herbe demi brulée au milieu des herbis ?
    Bergeries, t. I, p. 2, dans LACURNE (mâchonner)
  16. Plus ne blanchissent de bruines, Ny paresseux en leurs cassines Plus ne chomment les laboureurs.
    ib. p. 107 (cassine [1])
  17. Ma dame est bien en sa colere, Je l'ay mise en son ver-coquin.
    Œuv. t. II, p. 115 (ver-coquin)
  18. Qui souslevoient sur le bat de leurs ailes.
    Bergeries, t. I, p. 101 (bat [1])
  19. Donques, siffleurs [buveurs] compagnons de cet ordre, Vivez unis, en paix et sans desordre, Vivez heureux, et buvez à longs traits.
    Berger. t. I, p. 163, dans LACURNE (siffleur, euse)
  20. Allez, et n'ayez peur que les dents assassines Des vieux loups affamés n'abordent vos cassines.
    dans LE ROUX, Dict. comique. (cassine [1])