Philippe de BEAUMANOIR, auteur cité dans le Littré

BEAUMANOIR (1250?-1296)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BEAUMANOIR a été choisie.

juriste

1870 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les coutumes du Beauvoisis 1283 1863 citations

Quelques citations de Philippe de BEAUMANOIR

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1870 citations dans le Littré.

  1. Si comme il avient que uns hons fiance une feme, qu'il le [la] prendra dedens quarante jors…
    XI, 3 (fiancer)
  2. Cil [les biens] qui sunt tenu en fief poent [peuvent] en tele maniere estre estrangié ou esbranquié, qu'il sunt forfait au signeur.
    LI, 19 (ébrancher)
  3. Comment on maintenroit le [la] larguece [largeur] des voies et des quemins.
    XXV, 1 (largesse)
  4. Et si baille on toz les erremens du plet [procès] ou copie du dit as temoins.
    VI, 14 (errements)
  5. Les demandes des douaires sont assez briés, car la feme doit dire…
  6. Il est contraires à li meismes quant il dist : je sai de certain, ce qu'il ne set que par oïr dire.
    XL, 12 (ouïr)
  7. Il est bon que nous esclairons quele contrariétés taut [tolt, supprime] le premier [testament], quant il n'est pas rapelés especialement.
    XII, 42 (éclairer)
  8. Procuration scelée d'arcevesque ou d'evesque ou de roi ou de prince ou d'aucun autre juge qui ait seel bien conneu et bien aprové.
    XXVII, 78 (approuver)
  9. Tex [telles] demandes sont mellées ; car eles sont personix [personnelles], porce que eles touquent le fet de le [la] persone, et si sont reeles, porce que le [la] fins de le [la] demande deschent sor l'eritage.
    VI, 32 (descendre)
  10. Et aussi ont li aucun laissié aucune fois à lor femes, ou les femes à barons [maris], par tele condition que cil qui sorvivroit ne se remariast pas.
    XII, 55 (survivre)
  11. Chimentiere.
    XLIII, 42 (cimetière)
  12. Autant vaut fours qui ne cuist, comme chartre qui n'est uzée.
    L, 1 (cuire)
  13. Aucun sont qui ont justice ez quemins qui vont parmi lor terre et parmi l'autrui, et ce sont cil qui ont lor voierie, le [la] quele il tiennent de segneur en fief et en homage.
    XXV, 5 (voirie)
  14. Tuit cil qui moerent avant qu'il soient condampné de vilain cas de crieme.
    VII, 8 (condamner)
  15. Et il me disoit : J'ai vendu vos vins et vos blés à paier à tel terme.
    XXXIV, 6 (payer)
  16. Li ples ne doit mie por ce demorer ne alongier, par le [la] coustume de le [la] cort laie.
  17. À tex manieres de gent [les méchants] doit [le bailli] monstrer semblant de cruauté et de felonie et de force de justice.
    I. 4 (semblant)
  18. Et aussi ne doi-je pas prester ne donner vin à home yvre, ne machue à fol.
    XXXVII, 8 (massue)
  19. Et s'on voit qu'il [le bois] vaille mains [moins] par malvès teroir ou par malvese revenue.
    XXVII, 12 (revenue)
  20. Messires Pierre de Thierni proposa contre le [la] vile des Haies, que le [la] dite vile, à tort et sans reson, envoioient lor bestes pasturer en ses prés.
    XXIV, 6 (pâturer)