Philippe de BEAUMANOIR, auteur cité dans le Littré

BEAUMANOIR (1250?-1296)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BEAUMANOIR a été choisie.

juriste

1870 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les coutumes du Beauvoisis 1283 1863 citations

Quelques citations de Philippe de BEAUMANOIR

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1870 citations dans le Littré.

  1. Il avient bien que aucuns suefre ses voisins à aler par lonc tans à son puis qui est en se [sa] cort ou dedens son enclos, neporquant tex usages…
    XXIV, 15 (enclos [2])
  2. Plus disoit Jehans, que, quant ses peres se senti malades, il fist son testament crier en pleine paroisse.
    VIII, 11 (testament)
  3. Se un gentix hons et une gentix feme assanllent ensanlle par mariage et acatent un fief et il ont enfans.
    XIV, 21 (assembler)
  4. Et por ce est il bon à le [la] dame, se ele met les teres wides d'une part et les plaines d'autre, que ele face retenue que li oir ou li executeur prennent les terres plaines.
    XIII, 24 (vide)
  5. Et en cel delai blé enquierist si, que il vient en aussi grant quierté [cherté] ou en plus comme il estoit quant il me fu prestés.
    XXXVII, 5 (enchérir)
  6. Si comme li cas qui aviennent par mesqueance ou par mesaventure.
    VII, 12 (mésaventure)
  7. Nourrices poi curieuses [soigneuses] ont mis maint enfant à mort.
    LXIX, 5 (nourrice)
  8. Il disoient que, par nul droit, il n'en devoient estre debouté qu'il ne partissent [partageassent] comme cousin.
    XIV, 28 (débouter)
  9. Se clers est marceans, il ne pot pas afrancir se [sa] marceandise par le priviliege de se clergie.
    XI, 36 (marchandise)
  10. Et cix afirmemens doit estre provés par tesmoins ou par recort d'ommes.
    XXXIX, 48 (affirmation)
  11. On ne me porroit pas dire que je allasse contre le jugié.
    VII, 7 (aller [1])
  12. Et sans bien retenir et sans bien recorder, nul ne se doit entremettre de baillie garder.
  13. Et s'il y a beste liée et ele romt son lien et va en damace…
    XXX, 57 (lier)
  14. Se Jehans eust dit au vendre : je voz vent dix muis de blé conduis à Clermont.
    XXVI, 3 (conduire)
  15. Mesiel [lépreux] ne doivent pas estre oï en tesmoignage ; car coustume s'acorde qu'il soient debouté de la conversation d'autres gens.
    XXXIX, 33 (conversation)
  16. Et s'il n'ont tant de muebles, les despuelles de lor heritages, par desor lor estroite soustenance, y corroient.
  17. Quant li rois done, ou conferme, ou otroie aucunne coze, il est entendus, sauf le droit d'autrui.
    XLVI, 3 (sauf, auve)
  18. Quant il ont esté ensanble tant qu'il ont eu enfans, et sainte Eglise le set, ele depart [rompt] le mariage.
    XVIII, 7 (départir)
  19. Quant on doit à manouvriers par le [la] reson de lor jornées.
  20. Il est grans besoins que cascune juridictions mete s'ayde en fere tenir les testamens qui sont à droit fet.
    XII, 1 (aide)