Philippe de BEAUMANOIR, auteur cité dans le Littré

BEAUMANOIR (1250?-1296)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BEAUMANOIR a été choisie.

juriste

1870 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les coutumes du Beauvoisis 1283 1863 citations

Quelques citations de Philippe de BEAUMANOIR

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1870 citations dans le Littré.

  1. Si comme s'il sunt trové vestant ou cauchant du lit où il estoient coucié.
    XXX, 103 (chausser)
  2. Por ce, s'il oent dur [s'ils ont l'oreille dure], sont il toutes voies de bon entendement quant on parole haut.
    LI, 11 (parler [1])
  3. Si comme je voil demander à Jehan une couture de terre ou toz les heritages qui furent Pierre…
    VI, 28 (culture)
  4. C'est bien de l'office au bailli qu'il vende les rentes et les issues de le [la] terre son segneur.
    I, 17 (rente)
  5. Et aussi s'il sont semons por l'ost le conte ou por l'ost le roi, es quix os [dans lesquelles troupes] lor segneur les poent mener.
    II, 10 (ost)
  6. Et par ce que ce seroit anuis de dire et de specifier les cas de crieme, il seront dit el capitre des meffés.
    XI, 31 (ennui)
  7. Et se je, el tans que le [la] coze me fust prestée, l'ai alouée ou perdue… je sui tenus à rendre la value que le [la] coze valoit.
    XXXIV, 18 (allouer)
  8. Bien se gart cil qui se reclaimme à tort, il quiet [choit, tombe] en l'amende.
    LV, 1 (réclamer)
  9. Et li rescoveres vient ains le tans qu'il fust poins de coillir.
    XLIV, 34 (cueillir)
  10. Porce que cil qui marqueandent ne se puissent pas legierement escuser par yvrece.
    VI, 24 (marchander)
  11. Li mariages fu après acusés, et fu depeciés [cassé], et fut tenu por malvès.
    XVIII, 18 (accuser)
  12. Dusqu'à tant que les paroles sont couquies en jugement.
    VI, 14 (coucher [1])
  13. Et quant toutes les parties sunt dites et somme fete, après doit estre fete la somme des despenses.
    XXIX, 14 (somme [1])
  14. Il avient à le [la] fois que cil qui font assiete por cous [coûts] de quemins ou d'eglise ou d'aucun commun porfit et sont aus [eux] meïsmes de l'assiete, se mettent à mains [moins] en lor persone que les autres.
    XXV, 16 (assiette)
  15. Li cuers avariscieus acquiert ne li caut comment, et ne pot estre assasiés d'avoir.
    LXIII, 21 (chaloir)
  16. Encore se li lai [laïques] ne les ozoient penre [prendre] ou mors ou vis…
    XI, 45 (mourir)
  17. Il m'est avis et as autres aussi, que tex coustumes sont bones et pourfitables à escrire et à registrer.
  18. Se je voi mon fil, me [ma] fille ou me [ma] mere, ou cele qui doit estre mes hoirs, mener si deshoneste vie, que ce soit escanlles à li et à son lignage.
    XII, 17 (déshonnête)
  19. Si comme se li officiax de Biavès [Beauvais] fet semonre aucun qui est de l'evesquié de Soissons.
    II, 28 (official)
  20. Et se li deteres [débiteur] se destorne, si que li creanciers ne pot demander se [sa] dete…
    LV, 35 (détourner)