Philippe de BEAUMANOIR, auteur cité dans le Littré

BEAUMANOIR (1250?-1296)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BEAUMANOIR a été choisie.

juriste

1870 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les coutumes du Beauvoisis 1283 1863 citations

Quelques citations de Philippe de BEAUMANOIR

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1870 citations dans le Littré.

  1. Li communs pueples vit plus en pais, quant li prevos et li sergans ne leur ozent riens meffere à tort.
    I, 9 (tort)
  2. Et si dist on un proverbe, que cil qui à une lois escorche, deus ne trois ne tont.
    XLV, 37 (écorcher)
  3. Et selonc ce que noz avons dit des ventes et des reventes.
    LII, 26 (revente)
  4. Et s'on voit qu'il [le bois] vaille mains [moins] par malvès teroir ou par malvese revenue.
    XXVII, 12 (revenue)
  5. Si que par le bannissement il se chastient de lor meffet.
    XXIV, 16 (bannissement)
  6. Et tantost s'assanbla une grande tourbe de gens entor eus.
    XXXIX, 12 (tourbe [2])
  7. Il y a bien un autre cas que de droit apel.
  8. Li arpens de bois, selon droits pris, est prisiés dix sous l'arpent, mais on doit regarder le siege du bois et le [la] valor qu'il vaut.
    XXVII, 12 (siége)
  9. Le [la] deboneretés du bailli ne se doit pas estendre vers les malvès.
    LXVII, 19 (débonnaireté)
  10. Ne porquant li segneur les voloient metre en defaute par le [la] reson de l'ajornement.
  11. Et comme se [sa] feme li eust donné en son testament se [sa] partie à tenir se [sa] vie [durant], et l'en pooit tel don fere par le [la] coustume de Biavoisis…
    XII, 10 (tenir)
  12. Une feme fu trouvée noiée en un puis.
    LXIX, 11 (noyer [2])
  13. Et convient que li trouveres [le trouveur] l'en responde [de la trouvaille], et que li rende le [la] coze ou le [la] valeur s'il ne pot le coze ravoir.
    XXV, 22 (valeur)
  14. Il est au quois de le [la] feme, quant ses barons est mors, de laissier tous les muebles et toutes les dettes as hoirs.
    XIII, 9 (choix)
  15. Et s'il ne le trueve d'aventure, il doivent aler fere lor semonce à lor ostel où il est couquans et levans.
  16. Et quiconques le fet à escient, s'il l'en mesavient, c'est à bon droit.
    XXXVII, 8 (mésavenir)
  17. Cil qui pert par le [la] negligence de son compagnon ne s'en doit penre qu'à sa folie.
    XXI, 32 (prendre)
  18. Et s'il n'en font ce qu'il doivent et qui appartient au resort, quant il en sont sommé soufisamment, on en pot aler au roy.
    XI, 12 (sommer [1])
  19. J'entent de bonnes [bornes] qui ont fet devises de lonc tans.
    XXX, 27 (devise)
  20. Noz [nous] li demandasmes où il avoit esté cele matinée que cil avoit esté tués, entre le point du jor et soleil levant.
    XL, 20 (point [1])