Jean-Louis GUEZ de BALZAC, auteur cité dans le Littré

GUEZ DE BALZAC (1597-1654)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUEZ DE BALZAC a été choisie.

écrivain épistolier et satirique

1127 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariste, ou De la cour 1658 229 citations
Correspondance 1624,1636 563 citations
Discours à la Régente 26 citations
Le Barbon 46 citations
Le Prince 1631 72 citations
Socrate chrétien 1652 70 citations

Quelques citations de Jean-Louis GUEZ de BALZAC

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1127 citations dans le Littré.

  1. Mes amis me peuvent hasarder sans me perdre, me peuvent fâcher, me pourraient offenser impunément.
    Lett. à Conrart, 21 juillet 1653 (hasarder)
  2. En ne désirant qu'entretenir mes amis, ils veulent que je traite avec tout le peuple.
    Liv. v, Lett. 1 (traiter)
  3. Le bruit qui a couru de ma mort ne m'a point tué.
    liv. IX, lett. 34 (tuer)
  4. C'étaient des gueux adorés des souverains et des peuples, que les consuls et les dictateurs de ce temps-là.
    De la gloire. (gueux, euse)
  5. Vous ne devez pas pourtant recevoir de petits contentements d'être aujourd'hui loué de vos propres ennemis.
    liv. I, lett. 3 (contentement)
  6. Ils cherchèrent la source du mal, qui d'un côté, qui d'un autre, et pas un ne la trouva.
    3<sup>e</sup> disc. s. la cour. (qui)
  7. Celui-là qui devenait maigre de la prospérité d'autrui.
    liv. I, lett. 10 (maigre [1])
  8. Ce grand esprit à qui Dieu n'a point donné de bornes.
    Liv. I, lett. 2 (borne)
  9. Nous disons que l'âme de l'homme est un feu inextinguible et perpétuel.
    Socrate, Disc. 1 (inextinguible)
  10. Ma santé n'ayant pas encore été telle qu'elle me puisse laisser la libre disposition de moi-même.
    liv. I, lett. 5 (disposition)
  11. Je ne désespère pas de sa conversion que tous les gens de bien demandent au ciel à chaudes larmes.
    liv. II, lett. 5 (chaud, chaude)
  12. Ainsi la cruauté [chez le courtisan calomniateur] fait la douce, et paraît officieuse et bienfaisante.
    De la cour, 5<sup>e</sup> disc. (officieux, euse)
  13. Je fus si heureux que de faire d'abord amitié avec lui.
    à la reine de Suède. (que [2])
  14. Soit que je dise vrai de votre héros, soit que je blasphème contre sa mémoire, n'admirez-vous point aussi bien que moi cette belle extemporanéité ?
    Lettres inédites, LXXVI (éd. Tamizey-Larroque) (extemporanéité)
  15. Il disait à tout le monde par forme d'exclamation…
    liv. VI, lett. 3 (forme)
  16. Mon barbon serait heureux d'être de sa suite, et de grossir le train que vous lui dressez.
    à Ménage. (dresser)
  17. Je ne puis m'imaginer qu'il y ait encore quelqu'un qui n'acquiesce à la fin à votre grand jugement.
    Liv. I, Lett. II (acquiescer)
  18. Il avait certaines fougues d'esprit qui n'étaient pas mal plaisantes.
    liv. VIII, lett. 41 (fougue [1])
  19. Ensuite du roman que j'avais vu dans la bibliothèque Vaticane, il y a encore un commentaire d'un auteur grec.
    le Barbon. (ensuite)
  20. Mais parce que vos gens de Limousin se pourraient ici équivoquer, vous les avertirez.
    liv. VII, lett. 34 (équivoquer)