Louis-Pierre ANQUETIL, auteur cité dans le Littré

ANQUETIL (1723-1808)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ANQUETIL a été choisie.

historien

52 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'Esprit de la Ligue, ou histoire politique des troubles de France, pendant les XVIe et XVIIe siècles 1767 46 citations

Quelques citations de Louis-Pierre ANQUETIL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 52 citations dans le Littré.

  1. Donnez-moi, ajoute-t-elle, congé de m'en retourner à Florence.
    Ligue, II, p. 25 (congé)
  2. Henri le grand borna la fortune de ce prince.
    Ligue, III, 319 (borner)
  3. Ce contraste se remarquait à la première vue des deux armées.
    Ligue, II, 320 (vue)
  4. Une petite flotte et des vaisseaux détachés qui firent la course.
    Ligue, I, 282 (course)
  5. Naturellement, le jeune prélat était plus ami de ses aises que jaloux de commander.
    Ligue, III, 167 (ami, ie)
  6. On donna une amnistie générale au duc de Rohan.
    Ligue, III, 365 (amnistie)
  7. Le traité de Munster ou la paix de Westphalie, qu'on a appelé le code des nations.
    Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. I, p. 13 (traité [1])
  8. Pour peu qu'on ait suivi la marche des opinions diplomatiques, on sourit en lisant à la tête des traités ces mots devenus sacramentaux : il y aura paix perpétuelle entre les puissances contractantes.
    Inst. Mém. scienc. mor. et pol. t. I, p. 12 (sacramental, ale ou sacramentel, elle)
  9. Ce qui se passait au Louvre ne démentait pas les fureurs de la ville.
    Ligue, II, p. 43 (démentir)
  10. Les Allemands que le fidèle Sancy avait levés sur son propre crédit.
    Ligue, III, 84 (crédit)
  11. Il publia cependant des relations fanfaronnes de cette expédition.
    Ligue, t. III, p. 81 (fanfaron, onne)
  12. Ces cours décrétèrent le nonce lui-même d'ajournement personnel et ensuite de prise de corps.
    Ligue, III, p. 178 (décréter)
  13. Appréhendant que les Français tranquilles chez eux ne portassent du secours aux rebelles des Pays-Bas, il saisit avidement cette occasion de brouiller.
    Ligue, II, 254 (brouiller)
  14. Les ministres du roi (Sully entre les autres) ne furent point d'avis qu'on brusquât ce jeune imprudent.
    Ligue, III, 170 (brusquer [1])
  15. Il les trouva butés à ce point que les Bourbons étant hérétiques ne pouvaient occuper le trône.
    Ligue, III, 238 (buté, ée)
  16. Grand orateur, surtout vif et heureux à la réplique.
    Ligue, I, p. 115 (heureux, euse)
  17. Gentilshommes, cavaliers, fantassins qui tous tenaient le chemin de la cour.
    Ligue, I, 246 (chemin)
  18. [Chez les protestants] une caisse commune, des citadelles indépendantes du roi, des assemblées politiques permises, et comme une république autorisée au milieu d'un État purement monarchique.
    Ligue, III, 349 (indépendant, ante)
  19. Bayard, véridique auprès des princes, hasardeux dans les combats, galant auprès des dames, protecteur de leur honneur, vrai parangon de bonne foi et de vaillance.
    Inst. Mém. scienc. mor. et polit. t. I, p. 27 (parangon)
  20. Pendant que la trêve se publiait d'un côté, elle se rompait de l'autre.
    Espr. de la Ligue, IV, année 1576 (trêve)