Jean Le Rond D'ALEMBERT, auteur cité dans le Littré

D'ALEMBERT (1717-1783)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'ALEMBERT a été choisie.

1552 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Correspondance avec Frédéric le Grand 256 citations
Éloges lus dans les séances publiques de l’Académie française 1779 479 citations
Lettres à Voltaire 295 citations
Œuvres philosophiques, historiques et littéraires, Paris, an XIII (1805), édit. citée par POUGENS 117 citations

Quelques citations de Jean Le Rond D'ALEMBERT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1552 citations dans le Littré.

  1. Il [Segrais] avait préludé à l'une et à l'autre de ces versions poétiques par des églogues publiées avant son Énéide.
    Éloges, Segrais. (préluder)
  2. Il lut le livre, aima l'auteur, et apprit à mieux placer sa confiance.
    Éloges, Montesquieu. (placer [1])
  3. Le seul avantage que donnent les lumières, si c'en est un, est de n'envier l'état de personne, sans en être plus content du sien.
    Apol. le l'étude, Œuvres, t. IV, p. 206, dans POUGENS. (état)
  4. Par où cette philosophie avait-elle pu déplaire au courtisan misanthrope ? c'est ce qu'il est difficile de deviner, et très peu important de savoir.
    Éloges, Huet. (où)
  5. La littérature est dans la plus déplorable situation où elle ait jamais été.
    Lett. à Voltaire, 6 avr. 1773 (littérature)
  6. Les controverses théologiques qui troublent souvent l'Église et l'État.
    Éloges, Abbé de St-Pierre. (controverse)
  7. On sait combien l'abbé Suger, aussi grand homme d'État que l'abbé de Clairvaux était grand orateur, s'opposa à cette croisade malheureuse que Louis le Jeune entreprit par le conseil de saint Bernard.
    Abus de la crit. Œuvres, t. X, p. 276, dans POUGENS. (croisade)
  8. Quand on voit combien les querelles si souvent excitées dans le sein du christianisme ont enfoui de talents utiles.
    Destr. des jésuites, Œuvres, t. v, p. 61, dans POUGENS. (enfouir)
  9. Si Marivaux, comme l'a très bien dit un écrivain célèbre, connaissait tous les sentiers du cœur, il en ignorait les grandes routes.
    Éloges, Mariv. (sentier)
  10. Si vous voulez qu'on vous traduise un jour, commencez par traduire vous-même.
    Élog. Saci. (traduire)
  11. Le Misanthrope pensa être sifflé dans la critique du sonnet, parce que le parterre avait eu la bêtise d'en applaudir les vers, et l'auteur l'imprudence de ne pas le prévenir que les vers étaient mauvais.
    Éloges, Mariv. note 11 (sonnet)
  12. On dit que les Sirven ont été déclarés innocents au parlement de Toulouse ; on ajoute que la tragédie des Guèbres a été ou doit être représentée sur le théâtre de cette ville ; c'est ici le cas des poltrons révoltés.
    Lett. à Voltaire, 22 févr. 1770 (poltron, onne)
  13. On dit que ses lettres lui ont valu quelques pourboires du cardinal de la Roche-Aymon, un des plus dignes prélats qui soient dans l'Église de Dieu, et à qui il ne manque rien que de savoir lire et écrire.
    Lett. à Voltaire, 5 nov. 1776 (pourboire)
  14. On a fait sur notre désunion beaucoup d'histoires qui ne sont pas vraies.
    Lettre à Voltaire, 25 févr. 1758 (désunion)
  15. Athalie fut peu goûtée lorsqu'elle parut imprimée pour la première fois ; Racine crut de bonne foi qu'il avait manqué son sujet, et il l'avouait sincèrement à Despréaux, qui lui soutenait au contraire qu'il n'avait rien fait de mieux qu'Athalie.
    Éloges, Despréaux. (manquer)
  16. Vous avez bien raison, mon cher maître ; on veut toujours dire mieux qu'on ne doit dire ; c'est le défaut de presque tous nos écrivains.
    Lettre à Volt. 26 janv. 1767 (dire)
  17. Les différents contrastes qu'offre votre caractère de naturel sans simplicité, de réserve et d'imprudence, contrastes qui viennent en vous du combat de l'art et de la nature.
    Portrait de Mlle de l'Espinasse (contraste)
  18. Il en conclura que les lois de la statique et de la mécanique, telles que l'expérience les donne, sont de vérité contingente, puisqu'elles seront la suite d'une volonté particulière et expresse de l'être suprême.
    Dynamique, Œuvres, t. IV, p. 228, dans POUGENS (contingent, ente)
  19. Je me félicite, sire, de penser comme Votre Majesté sur la vanité et la futilité de la métaphysique.
    Lett. au roi de Pr. 17 sept. 1764 (vanité)
  20. Les calculs analytiques des mouvements de la lune ont sans doute été portés à un assez grand degré de précision pour nous convaincre que l'attraction newtonienne est en effet la vraie cause des inégalités qu'on observe dans le mouvement de cette planète.
    Disc. prélim. Syst. monde, Œuvr. t. XIV, p. 137, dans POUGENS. (newtonien, ienne)