Alebrand de Florence, ou Aldebrandin de Sienne, auteur cité dans le Littré

ALEBRAND (12..-1287?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ALEBRAND a été choisie.

médecin du XIIIe siècle

157 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le régime du corps, manuscrits français, n° 7929, Bibliothèque nationale 1257? 156 citations

Quelques citations de Alebrand de Florence, ou Aldebrandin de Sienne

Voici un tirage aléatoire parmi ses 157 citations dans le Littré.

  1. Chars de cok.
  2. Ki vieut le [la] melancolie purgier, si convient user le [la] diete ke nous vous avons dite.
    f° 18 (diète [1])
  3. Et quant li decoctions sera faite et coulée.
    f° 18 (décoction)
  4. Il afoiblist le [la] vertu du cuer, et fait devenir l'oume paralitike.
    f° 10 (paralytique)
  5. Gyngembre, poivre, canele et autres espesses.
    f° 63 (épice)
  6. Si que li cors ne penge de nule part.
    f. 29 (pencher)
  7. Ki fait cuire genoivre en lessive et en leve [lave] sen chief, si escaufe le [la] teste.
    f° 57 (genièvre)
  8. Li ails vaut contre morsure de beste venimeuse, et por chou [cela] l'apele on triacle de vilains.
    f. 58 (ail)
  9. Et li pous li batera plus tost qu'il ne sieut [n'a coutume].
    f° 10 (pouls)
  10. Si convient faire une clistere d'ewe.
    f° 19 (clystère)
  11. Oile [huile] violat mellé à aubun d'uef.
    Régime du corps, ms. n° 7929, f. 34, verso. (albumine)
  12. Ele porroit faire l'oume devenir etike et tesike.
  13. Phisique [la médecine] est faite por conduire l'ome jusque la mort naturel ; et sachiés que mors natureus si est en LXX ans.
  14. Li ails destruit le [la] ventosité, et estance le [la] soef, et fait l'ome luxurieus.
  15. Li sanguins qui est caus [chaud] et moistes.
  16. Et vaut [vin de pomme] especiaument à ciaus [ceux] qui ont le pis [la poitrine] aspre et sec, et qui ne puent legierement rachier.
    f° 43 (cracher)
  17. Qui prent ewe où lupin sont cuit, et le [la] giete deseur punaises, si les tue.
    f° 51 (punaise)
  18. Li baigniers d'ewe caude, pour longement demorer, escaufe le cors et deseke.
  19. Fleurs de paot broiies en oile d'olive.
    f° 33 (pavot)
  20. Ces choses estoupent les voies par le [la] grant atration que li foies en fait.
    f° 40 (attraction)