Alebrand de Florence, ou Aldebrandin de Sienne, auteur cité dans le Littré

ALEBRAND (12..-1287?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ALEBRAND a été choisie.

médecin du XIIIe siècle

157 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le régime du corps, manuscrits français, n° 7929, Bibliothèque nationale 1257? 156 citations

Quelques citations de Alebrand de Florence, ou Aldebrandin de Sienne

Voici un tirage aléatoire parmi ses 157 citations dans le Littré.

  1. Qu'il ne menguce mie viande faite de miel ne nul douc fruit vert.
    f° 22 (doux, douce)
  2. La chievre est plus saine du bouc ; et se li bouz est de grant eage…
    f° 46 (bouc)
  3. Et sera bien carnus et bruns.
    f° 10 (charnu, ue)
  4. Totes ewes salées et soufrées et de mer valent à maladies froides et moistes.
    f° 9 (soufrer)
  5. Cocombres sont froides et moistes u [au] secont degré.
    f° 57 (concombre)
  6. Et pains de soile est mult boins à mangier en l'eve froide.
    f° 33 (seigle)
  7. L'apparillement c'on fait, si com de saler, de mangier rostis, fris, en ewe…
  8. Pumes grenates valent à le [la] sekereche de le [la] gorge.
    f° 53 (sécheresse)
  9. Comment on doit son cors garder en chascun aige.
    Régime, f° 2, verso. (âge)
  10. Manger coins, poires et autres pesans fruis.
    f° 4 (coing)
  11. Cooins sont de diverses manieres : si com douc et aigre ; li douc sont froit et sec.
    f° 53 (doux, douce)
  12. Oile [huile] violat mellé à aubun d'uef.
    Régime du corps, ms. n° 7929, f. 34, verso. (albumine)
  13. Et que li malles [mâle] l'ait caukie [la poule].
    f° 64 (côcher)
  14. Ele aide à espurgier les superfluités et les fumées qui se puent [peuvent] engerrer [engendrer] entour le cuer [cœur].
  15. Cil qui sera colorikes [bilieux], caus [chaud] et ses et magres…
    f° 17 (cholérique)
  16. Vous devés savoir qu'il i a une maniere de sansues qui sont venimeuses.
    f° 14 (sangsue)
  17. Boire caniele et warance en vin.
    f° 28 (garance)
  18. Li ails vaut contre morsure de beste venimeuse, et por chou [cela] l'apele on triacle de vilains.
    f. 58 (ail)
  19. De tant li cos est plus viex, de tant vaut il miex.
    f° 47 (coq [1])
  20. Sour tous leuns [légumes], lentilles sont plus malvaises.