Louis Petit de BACHAUMONT, auteur cité dans le Littré

BACHAUMONT (1690-1771)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BACHAUMONT a été choisie.

Publiée à titre posthume pendant 12 ans, cette chronique à grand succès n'a sans doute pas été écrite par l'auteur annoncé, même pour la période où il vivait encore.

92 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires secrets pour servir à l'histoire de la République des Lettres en France depuis 1762 jusqu'à nos jours 1777-1789 90 citations

Quelques citations de Louis Petit de BACHAUMONT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 92 citations dans le Littré.

  1. M. le duc de Nivernois, en courtisan délicat, s'est servi de son talent pour la fable ; à la faveur de ce travestissement, il a fait goûter au monarque [le roi de Danemark] ses louanges ingénieuses.
    Mém. secrets, t. IV, p. 160 (travestissement)
  2. Ils [les économistes] ont créé un mot pour désigner la science de cette partie de l'économie politique [les dénombrements], et l'appellent statistique.
    Mém. secrets, t. XXIX, p. 123 (statistique)
  3. Des huées soutenues ont empêché d'entendre cette lecture [Blanche et Guiscard de Saurin].
    Mém. secr. 25 août 1762 (soutenu, ue)
  4. Il m'a parlé de madame F***, qui déclare ignorer absolument ce tripotage.
    Mém. t. XXXIV, p. 252 (tripotage)
  5. L'arrêt… ordonne la rayure et biffure de la sentence…
    Mém. t. XXXV, p. 372 (biffure)
  6. Il fait le suffisant dans la ville et dans les endroits où il est chargé de fonctions.
    Mém. secr. t. XXXIV, p. 199 (suffisant, ante)
  7. Gorgé d'écus, Il n'aura plus L'attitude de pénurie Qu'il va laisser à la patrie.
    Mém. secrets, t. XXXIV, p. 335 (pénurie)
  8. Le juge les a prises [les pages], a cherché l'endroit croustilleux, a déchiré les feuillets et les a jetés au feu.
    Mém. secrets, t. XXXIV, p. 94, dans POUGENS (croustilleux, euse)
  9. Ce mémoire n'est point intéressant ; c'est un gâchis dont on se tirerait bien vite si la curiosité n'était excitée.
    Mém. secrets, t. XXXV, p. 189 (gâchis)
  10. Les comédiens italiens ont joué hier le Minutieux, comédie en un acte et en prose ; c'est une vraie minutie.
    Mém. secrets, t. XXXV, p. 183 (minutieux, euse)
  11. La finesse et la qualité du filé destiné aux gazes nous manquait.
    Mém. secrets, Londres, 1786, t. XXIX, p. 242 (filé [2])
  12. Enflammés d'un beau zèle, ils se sont cotisés et ont formé une somme de cinquante mille écus, qu'ils ont prié M. d'Erchigny d'accepter, en lui marquant qu'il ne s'en fît faute.
    Mém. secrets, t. XXVII, p. 196 (faute)
  13. Il [un livre] a pour titre Bayard ; c'est une macédoine littéraire.
    Mém. secr. t. XXXII, p. 251 (macédoine)
  14. L'arrêt [du parlement de Toulouse cassant la condamnation de Catherine Estierès]… ordonne la rayure et biffure de la sentence des officiers de la Rivière basse.
    Mém. t. XXV, p. 372 (rayure)
  15. Les puissances y sont peu respectées [dans le partage de la Pologne], et le roi y joue un piètre rôle.
    Mém. t. XXVII, p. 346 (piètre)
  16. Il est accusé d'avoir abusé du tribunal de la pénitence, pour maquignonner un mariage.
    Mém. t. XXXII, p. 277 (maquignonner)
  17. M. Blanchard… nous a d'abord amusés de diverses épreuves d'une machine qu'il appelle parachute.
    Mém. t. XXIX, p. 238 (parachute)
  18. Toujours souple et trembleur, il a vu avec peine…
    Mém. secr. t. XXXIII, p. 160 (trembleur, euse)
  19. Il est résulté de cette gêne que l'interlope s'est trouvé moins fort que du temps des lois prohibitives.
    Mém. secr. t. XXXV, p. 102 (interlope)
  20. On voit au Louvre une table volante merveilleuse par sa construction : elle s'élève du fond du parquet, couverte d'un service, avec quatre autres petites tables, appelées servantes, pour fournir aux convives les ustensiles dont ils ont besoin, et se passer d'officiers subalternes autour d'eux.
    Mém. secr. 31 juin 1769 (servante)