Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY, auteur cité dans le Littré

BARTHÉLEMY (1796-1867)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BARTHÉLEMY a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'atlas du Voyage du jeune Anacharsis 581 citations

Quelques citations de Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Quelques-uns [des vainqueurs dans les jeux] font rejaillir les distinctions qu'ils reçoivent sur les chevaux qui les leur ont procurées ; ils leur ménagent une vieillesse heureuse ; ils leur accordent une sépulture honorable…
    Anach. ch. 38 (rejaillir)
  2. Ils courent sur un sable profond, lancent des javelots, sautent au delà d'un fossé ou d'une borne, tenant dans leurs mains des masses de plomb.
    Anach. ch. 26 (sauter)
  3. Ce palmier qui déploie ses branches sur nos têtes [à Délos] est un arbre sacré qui servit d'appui à Latone lorsqu'elle mit au monde les divinités que nous adorons.
    Anach. ch. 76 (palmier)
  4. Parmi les peuples de la Grèce, les uns ont plus d'esprit, les autres plus de bravoure ; il en est chez qui les qualités brillantes sont dans un juste équilibre.
    Anach. ch. 62 (équilibre)
  5. Un Achéen nommé Arcadion, homme d'esprit et prompt à la repartie.
    Anach. ch. 61 (repartie)
  6. La tragédie employa le masque presque au moment où elle prit naissance ; on ignore le nom de celui qui l'introduisit dans la comédie.
    Anach. ch. 70 (masque [2])
  7. Il s'assit alors, et, pendant qu'à l'exemple des sophistes, il levait la main pour tracer dans les airs un geste élégant…
    Anach. ch. 71 (tracer)
  8. Le poëme pastoral, dont on prétend qu'il [Daphnis] conçut la première idée, fort perfectionné dans la suite par deux poëtes de Sicile, Stésichore d'Himère et Diomus de Syracuse.
    Anach. ch. 80 (pastoral, ale)
  9. Ici la nature est soumise, sans être étouffée ; et c'est en cela que réside le vrai courage.
    Anach. ch. 48 (résider)
  10. Ils [les Spartiates] reçurent de Lysander, général de leur armée, une lettre conçue en ces termes : Athènes est prise. Telle fut la relation de la conquête la plus glorieuse et la plus utile pour Lacédémone.
    Anach. ch. 48 (relation)
  11. En sortant de place, ils ont l'espoir d'être, après un autre examen, reçus au sénat de l'aréopage.
    Anach. ch. 14 (sortir [1])
  12. Plusieurs ne purent soutenir cette épreuve [la discussion de l'état de leur âme, par Socrate] ; et, rougissant de leur état, sans avoir la force d'en sortir, ils abandonnèrent Socrate, qui ne s'empressa pas de les rappeler.
    Anach. ch. 67 (rappeler)
  13. Le culte de ces divinités [Apollon et Diane] subsiste dans l'île [Délos] depuis une longue suite de siècles.
    Anach. ch. 76 (subsister)
  14. Philippe, irrité, répliqua : Si j'entre dans la Laconie, je vous en chasserai tous. Ils lui répondirent : Si.
    Anach. ch. 82 (si [1])
  15. Comme le théâtre [à Athènes] n'est pas couvert, il arrive quelquefois qu'une pluie soudaine force les spectateurs de se réfugier sous des portiques et dans des édifices publics qui sont au voisinage.
    Anach. ch. 70 (théâtre)
  16. C'est en Béotie que reçurent le jour Hésiode, Corinne et Pindare.
    Anach, ch. 34 (recevoir [1])
  17. On voyage avec beaucoup de sûreté dans toute la Grèce : on trouve des auberges dans les principales villes et sur les grandes routes ; mais on y est rançonné sans pudeur.
    Anach. ch. 34 (rançonner)
  18. Dans sa jeunesse [de Thalès] sa mère le pressa de se marier ; elle l'en pressa de nouveau plusieurs années après…
    Anach. ch. 29 (presser)
  19. Nous appelons magnanime celui dont l'âme naturellement élevée n'est jamais éblouie par la prospérité, ni abattue par les revers.
    Anach. ch. 81 (magnanime)
  20. Un étranger né à Mynde voulut savoir comment il [Diogène] avait trouvé cette ville : j'ai conseillé aux habitants, répondit-il, d'en fermer les portes, de peur qu'elle ne s'enfuie. C'est qu'en effet cette ville, qui est très petite, a de très grandes portes.
    Anach. ch. 28 (porte [1])