Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY, auteur cité dans le Littré

BARTHÉLEMY (1796-1867)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BARTHÉLEMY a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'atlas du Voyage du jeune Anacharsis 581 citations

Quelques citations de Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Mithoecus qui nous a donné le Cuisinier sicilien.
    Anach. ch. 25 (cuisinier, ière)
  2. J'ai voulu rendre les hoplites plus redoutables ; ils sont dans une armée ce qu'est la poitrine dans le corps humain.
    Anach. ch. 10 (hoplite [1])
  3. En face du théâtre est un des plus anciens temples d'Athènes, celui de Bacchus.
    Anachar. ch. 8 (face)
  4. J'appris en cette occasion que les brebis s'engraissent d'autant plus qu'elles boivent davantage.
    Anarch. ch. 59 (engraisser)
  5. Des signes placés à la tête d'une pièce de musique en indiquent le rhythme, et le coryphée, du lieu le plus élevé de l'orchestre, l'annonce aux musiciens et aux danseurs attentifs à ses gestes.
    Anach. ch. 27 (coryphée)
  6. On voit par cet exemple que la cour de Suse voulait retenir les Grecs ses sujets dans la soumission plutôt que dans la servitude.
    Anach. ch. 72 (soumission)
  7. Avant l'époque des olympiades, les Rhodiens s'appliquèrent à la marine.
    Anach. ch. 73 (époque)
  8. L'accusateur peut demander qu'on applique à la question les esclaves de la partie adverse ; conçoit-on qu'on exerce une pareille barbarie contre des hommes dont il ne faudrait que tenter la fidélité ?
    Anach. ch. 18 (question)
  9. Mais enfin, lui disait-on, vos larmes ne la rendront pas à la vie : " Eh ! c'est ce qui les redouble encore, " répondit-il.
    Anach. ch. 8 (redoubler)
  10. Philippe s'en plaignit [aux Lacédémoniens] avec hauteur, et reçut pour toute réponse ces mots : Si tu te crois plus grand après ta victoire, mesure ton ombre ; elle n'a pas augmenté d'une ligne.
    Anach. ch. 82 (ombre [1])
  11. L'ardente ambition satanise mon âme.
    Némésis, Liberté de la presse. (sataniser)
  12. Au fond s'ouvre une caverne immense et très renommée parmi les Grecs.
    Anach. ch. 41 (ouvrir)
  13. Je m'en tiendrai, comme j'ai fait jusqu'à présent, à cette réflexion d'Aristote : je lui demandais à quel signe on reconnaît un bon ouvrage ; il me répondit : s'il est impossible d'y rien ajouter, et d'en retrancher la moindre chose.
    Anach. ch. 58 (signe)
  14. Empédocle avait le premier supposé la destruction et la reproduction alternatives du monde.
    Anach. ch. 64 (reproduction)
  15. Ce dernier [le sculpteur Polyclète], qui vivait vers le temps de Périclès, a rempli de ses ouvrages immortels le Péloponnèse et la Grèce.
    Anach. ch. 53 (remplir)
  16. Ne jugez pas Timon d'après de faibles rumeurs accréditées par ses ennemis, mais d'après ces effusions de cœur que lui arrachait l'indignation de la vertu.
    Anach. ch. 73 (rumeur)
  17. Au lieu de ces vils tréteaux qu'on dressait autrefois à la hâte, il [Eschyle] obtint un théâtre pourvu de machines, et embelli de décorations.
    Anach. ch. 69 (tréteau)
  18. Eschyle avait conservé dans son style les hardiesses du dithyrambe, et Sophocle la magnificence de l'épopée.
    Anach. ch. 69 (magnificence)
  19. La sagesse est une raison éclairée, qui, dépouillant de leurs fausses couleurs les objets de nos craintes et de nos espérances, nous les montre tels qu'ils sont en eux-mêmes.
    Anach. ch. 67 (sagesse)
  20. De leurs différentes combinaisons [osselets à quatre faces dont se servaient les anciens] résultent trente-cinq coups auxquels on a donné les noms des dieux, des princes, des héros, etc.
    Anach. ch. 20 (coup)