Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY, auteur cité dans le Littré

BARTHÉLEMY (1796-1867)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BARTHÉLEMY a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'atlas du Voyage du jeune Anacharsis 581 citations

Quelques citations de Auguste Marseille BARTHÉLEMY, dit L'ABBÉ BARTHÉLEMY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Les deux parties [devant l'Aréopage] prennent à témoin les redoutables Euménides, qui, d'un temple voisin où elles sont honorées, semblent entendre leurs voix et se disposer à punir les parjures.
    Anach. ch. 17 (parjure [2])
  2. Au-dessous je vis la nature en ruine ; les montagnes écroulées étaient couvertes de leurs débris, et n'offraient que des roches menaçantes et confusément entassées.
    Anach. ch. 35 (entassé, ée)
  3. Mais laissons la philosophie, et revenons à Phryné.
    Anacharsis, 61 (phryné)
  4. Nous sommes tombés, s'écria-t-il, entre les mains de l'ennemi. - Et pourquoi ne serait-il pas tombé entre les nôtres ? répondit le général.
    Anach. ch. 1 (tomber)
  5. Périclès répondit que les lois ne leur permettaient pas d'ôter le tableau sur lequel on avait inscrit ce décret Si vous ne le pouvez ôter, dit un des ambassadeurs, tournez-le seulement : vos lois ne vous le défendent pas.
    Anach. Introd. part. II, sect. 3 (tourner)
  6. L'histoire, assujettie aux lois de la critique, rejetait le merveilleux.
    Anach. Introd. part. II, sect. 3 (merveilleux, euse)
  7. Antisthène d'Athènes, disciple de Socrate et chef de la secte cynique, IVe siècle avant J. C.
    Anach. table 5 (cynique)
  8. Aux plaisirs de la table se mêlaient ceux de la danse, de la musique, et de plusieurs autres exercices, qui se prolongèrent bien avant dans la nuit.
    Anach. ch. 35 (prolonger)
  9. Zénon de Citium, philosophe, chef de la secte stoïcienne, IVe siècle avant J. C.
    Anach. t. VII, Table 5 (stoïcien, ienne)
  10. Un Achéen nommé Arcadion, homme d'esprit et prompt à la repartie.
    Anach. ch. 61 (repartie)
  11. On voit par cet exemple que la cour de Suse voulait retenir les Grecs ses sujets dans la soumission plutôt que dans la servitude.
    Anach. ch. 72 (soumission)
  12. Partout où ils [les démagogues] ont du crédit, le gouvernement parvient avec rapidité au plus haut point de la corruption, et le peuple contracte les vices et la férocité des tyrans.
    Anach. ch. 62 (contracter [1])
  13. Les Grecs ont emprunté des Égyptiens l'idée et la forme des temples.
    Anach. ch. XI (emprunter)
  14. Comme les lois de Sicyone défendent avec sévérité d'enterrer qui que ce soit dans la ville, nous vîmes, à droite et à gauche du chemin, des tombeaux dont la forme ne dépare pas la beauté de ces lieux.
    Anach. ch. 37 (tombeau)
  15. On rapporte sa première origine [de l'aréopage] au temps de Cécrops ; mais il en dut une plus brillante à Solon, qui le chargea du maintien des mœurs.
    Anach. ch. 17 (rapporter)
  16. Quand je suis avec mon ami, je ne suis pas seul, et nous ne sommes pas deux.
    Anach. ch. 75 (seul, eule)
  17. Si les Machiavels qui règlent nos destins.
    Ném. XXIII (machiavel)
  18. Solon distribua les citoyens de l'Attique en quatre classes : on était inscrit dans la première, dans la seconde, dans la troisième, suivant qu'on percevait de son héritage cinq cents, trois cents, deux cents mesures de blé ou d'huile.
    Anach. Introd. part. 2<sup>e</sup>, sect. 1 (percevoir)
  19. Byzance… est située sur un promontoire dont la forme est à peu près triangulaire.
    Anach. ch. II (triangulaire)
  20. Platon s'était rendu en Sicile, dans le dessein de ménager une réconciliation entre Dion et le roi de Syracuse.
    Anach. ch. 33 (ménager [1])