Benoît de Sainte-Maure, auteur cité dans le Littré

BENOIT DE SAINTE-MAURE (1120?-1173)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BENOIT DE SAINTE-MAURE a été choisie.

poète du XIIe siècle

336 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Normandie 1175 264 citations
Le roman de Troie 1160-1170 42 citations

Quelques citations de Benoît de Sainte-Maure

Voici un tirage aléatoire parmi ses 336 citations dans le Littré.

  1. Seiom conjoint et enterin Trestoz nos vivans [pendant toute notre vie] mais senz fin.
    II, 10665 (conjoindre)
  2. Cest regne [pays] [les Normands] aveient eisillié [ruiné] ; Or de rechef sunt repairié à destruire le remanant.
    I, V. 1935 (derechef)
  3. Paiz fine e entiere e tenable, Certaine, seüre e estable.
    II, 12055 (tenable)
  4. Cil qui à Roem abitoent, Ne qui el païs conversoent.
    II, 3081 (habiter)
  5. … abeie Bele, mult riche e bien fondée E preciosement aornée.
    Chronique, t. III, p. 250, V. 38513 (précieusement)
  6. Tant que constreinz par maintes feiz De ses contes, de ses feeilz, Qu'en lui ne fust si delaisée Ne si perie sa lignée, Preïst femme, dunt eüst eir…
    II, 8858 (délaisser)
  7. Nos leiz, noz constitutions.
    dans RAYNOUARD, constitutio. (constitution)
  8. Or est la joie trespassée, Que l'om aveit de vos [vous] menée ; Kar de ceo fuissez restoriere Que l'om perdi en vostre pere.
  9. Que vendra [viendra] tens, siecle e termine, Si cum Deus pramet e destine, Que l'alme al cors repairera Et toz les os rajostera.
    Chronique, t. II, p. 298, V. 24225 (rajuster)
  10. C'est orient, meridiès, E occident qui vient emprès, Septemtrion…
  11. Mais ore oiez que il li brace, Qu'il engigne, qu'il li porchace Sa mort e sa destruction.
    II, 691 (brasser [1])
  12. Mes li mur ne sont pas de glise.
    Roman de Troie, V. 23022 (glaise)
  13. Si refrenout [refrénait] li dux ses gens Par merveillos esperimens, E par signes espoentables ; De justice n'esteit muables.
    II, 7448 (refréner)
  14. La poesté, la seignorance Del realme de tute France [il] Suzmist à sei e suzjua.
    I, 765 (subjuguer)
  15. Ta grant proesce e ta science E ta puissance e t'excellence [il] Prie et requiert, humles vers tei, Que li tienges [que tu lui tiennes] amor e fei.
    II, 4295 (excellence)
  16. Dunc vunt les terres si gastant, Qu'il n'i laissent fest en estant, Qui fust del fieu [fief] le duc Reinier.
    v. 2639 (faîte)
  17. Aussi com l'on plastrist et teint La maisiere [paroi] sor quei l'om peint…
    II, 39829 (plâtrer)
  18. Eissi atterron les Normanz, Les orgoillos, les sorquidanz [outrecuidants], E seient tuit exterminé, Chacié del païs e osté.
    II, 14468 (exterminer)
  19. Ausi cum cil, ceo m'est avis, Qui vont coillant les bons espis, E ce laissent qui n'a valor, Deivent faire li oeor.
    II, 12667 (auditeur)
  20. Ne grant serpenz volanz, hisdous, Noituns [lutins] ne monstres perillous.
    Roman de Troie, V. 14679 (lutin)