Benoît de Sainte-Maure, auteur cité dans le Littré

BENOIT DE SAINTE-MAURE (1120?-1173)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BENOIT DE SAINTE-MAURE a été choisie.

poète du XIIe siècle

336 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Normandie 1175 264 citations
Le roman de Troie 1160-1170 42 citations

Quelques citations de Benoît de Sainte-Maure

Voici un tirage aléatoire parmi ses 336 citations dans le Littré.

  1. Qui est qui s'ira enlaidir [salir], Ne par si fait leu [lieu] asaillir, N'ensanglanter n'entrer en fiens [fumiers] ?
    II, 5981 (enlaidir)
  2. [Il] Li denome del lonc, del lé [en long et en large], Tute la moitié del regné [royaume], Si cum les citez sunt asises.
    II, 4710 (dénommer)
  3. [ils] Firent les aveirs amasser, Et ensemble tot ajoster ; N'ot si hardiz en tot l'enpire, Qui riens en osast fere à dire.
    Roman de Troie, V. 26127 (adirer)
  4. Som sa valor, som sa poissance.
    V. 8388 (selon)
  5. El dei li mist de la main destre Et sa corone et son esceptre.
    Roman de Troie, V. 22985 (sceptre)
  6. Veer [voir] ala en sa gesine Li dus Gerberge la reïne [qui venait d'accoucher].
    II, 10763 (gésine)
  7. Pensum [pensons] de la terre poppler.
    V. 6412 (peupler)
  8. Dunc fu apresté lur mangiers, Si s'i asistrent volentiers ; N'i orent tables n'autres deis Fors la vert herbe e le junc freis.
    II, 3557 (dais)
  9. Merveilles fait de sei Gerin Od [avec] le suen cler brant acerin ; N'en ateint home qu'il ne fende, Que mort à terre ne l'estende.
    II, 529 (étendre)
  10. Dunt li murail erent [étaient] versé.
    dans RAYNOUARD, Lexique. (muraille)
  11. Seiom conjoint et enterin Trestoz nos vivans [pendant toute notre vie] mais senz fin.
    II, 10665 (conjoindre)
  12. [Ses faits] Resplandissent partot loables, Sor trestoz autres celebrables.
    Chronique, t. II, p. 369, V. 26128 (célébrable)
  13. Nos leiz, noz constitutions.
    dans RAYNOUARD, constitutio. (constitution)
  14. Morz est li dux, e teinz e pale Del sang qui del cors li devale ; Od brais, od cris, od uslemenz L'en unt aporté à ses genz.
    II, 12465 (hurlement)
  15. Qu'ainz perdreit chascon la caboce, S'il en aveit poeir e force.
    Chron. de Norm. t. II, p. 235, vers 22298 (caboche)
  16. Quant veü unt e esgardé, Que la paiz lor est saluable, E en tuz sens plus profitable.
    II, 4086 (sens [1])
  17. Si fist Deus ses formations, Ses regnes, ses creations, Qu'entre eus eüst varietez.
    I, 73 (variété)
  18. Circes, icele qui tant sot, Qui les homes transfigurot.
    Roman de Troie, V. 29775 (transfigurer)
  19. Teu merite [telle récompense] a au chef deu tor Qui felon est e traïtor, Et pire assez, qu'en le sepent à hautes forches mult sovent.
    II, 8838 (suspendre)
  20. Aisi cum nef n'en fu à dire, I arrivent à sauvement.
    Chr. de Norm. f. 169 (adirer)