Benoît de Sainte-Maure, auteur cité dans le Littré

BENOIT DE SAINTE-MAURE (1120?-1173)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BENOIT DE SAINTE-MAURE a été choisie.

poète du XIIe siècle

336 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Normandie 1175 264 citations
Le roman de Troie 1160-1170 42 citations

Quelques citations de Benoît de Sainte-Maure

Voici un tirage aléatoire parmi ses 336 citations dans le Littré.

  1. Pitagoras, mon escient, Aveit unes armes d'argent, à une bende de beli, Sor un cheval sist arabi.
    Roman de Troie, V. 7889 (belic ou belif ou bellif)
  2. De treis fleches et d'un moschet Deit asset [assez] aveir teu vaslet [tel jeune garçon].
    t. I, p. 592 (mouchet)
  3. [Il] Veille de nuiz, lit et saumeie, Que Deus le mette à bone veie.
    II, 8096 (psalmodier)
  4. Au duc [ils] mandent par grant orguil, Qu'en autre sen torne or le fuil ; Car bien sache certainement, Ne li serunt obedient.
    II, 8462 (feuille)
  5. Icist [ces clercs], dementres qu'il sunt vif, Sunt apelé contemplatif ; E ceste vie contemplative, Qui contre tuz deliz [plaisirs] estrive [combat]…
  6. E mult [des assiégés] li crient grant merci, Qu'il les secore e ne lor faille ; Kar grant sofraite [manque] unt de vitaille ; Mandent cum l'om les a serrez, Clos e assis [assiégés] e estopez.
    V. 32517 (serrer)
  7. E des autres [prisonniers] si granz plentez, Que del tierz u de la meitié Fussent il assez enpaistrié Del ostoier [de loger] et del garder.
    II, 2594 (empêtrer)
  8. De sa mortel ovre haïe E de sa laide felonie, Dunt par le munt fu grant esclandres…
    II, 13417 (esclandre)
  9. Car chevaliers et citaains, Comunes, geudes et vilains M'i unt fait tele envaïe.
    Chron. de Norm. t. I, p. 535, V. 13145 (ghilde)
  10. Se ne fussent d'amunt colées Les grans portes de fer barrées, Mesle pesle od eus [avec eux] i entrassent.
    II, 4431 (pêle-mêle)
  11. En plusors lieus par les gardins [jardins] Fist li dux planter des pepins Des pomes qu'en out aportées, Dunt beles entes sunt puis nées.
    Chronique, t. II, p. 344, V. 25394 (pepin)
  12. Duitre [ductor] et meneor et guion Avoient tel com vos diron.
    Roman de Troie, V. 5975 (meneur)
  13. Se la victoire nen est lor, E se il ne sont venqueor.
    V. 37260 (vainqueur)
  14. Hauz hom [il] sera, si convendreit Que il seüst le tort del dreit Trier e conoistre e sevrer.
    II, 11517 (trier)
  15. Que vendra [viendra] tens, siecle e termine, Si cum Deus pramet e destine, Que l'alme al cors repairera Et toz les os rajostera.
    Chronique, t. II, p. 298, V. 24225 (rajuster)
  16. … D'amor e d'aliance, Et de boene perseverance, U n'avienge relaschemens…
    II, 6441 (persévérance)
  17. Clamer se vindrent li vilain Al duc de lor prez l'endemain, Que tuit [sic] lor falcheison à tire E sie [coupe] e maumet et empire.
    Chr. de Norm. V. 17607 (fauchaison)
  18. Et conseillanz et aïdieres. Vos qui li estes aideor Et maistre et amonesteor.
    Chron. v. 39392 (aideur)
  19. E cil… Qui plus esteient de lui prof.
    t. III, p. 76 (proche)
  20. Bernart saisirent li premier ; Mais trop fu grefs lor acointier ; Si li ostent le chaperon, Que la gole soz le menton Li unt estreinte e si enpeint Que par un poi nel unt estaint ; Poussent, fierent, grant mal li funt.
    Chronique, t. II, p. 477, V. 29133 (pousser)