Benoît de Sainte-Maure, auteur cité dans le Littré

BENOIT DE SAINTE-MAURE (1120?-1173)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BENOIT DE SAINTE-MAURE a été choisie.

poète du XIIe siècle

336 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Normandie 1175 264 citations
Le roman de Troie 1160-1170 42 citations

Quelques citations de Benoît de Sainte-Maure

Voici un tirage aléatoire parmi ses 336 citations dans le Littré.

  1. Ausi cum cil, ceo m'est avis, Qui vont coillant les bons espis, E ce laissent qui n'a valor, Deivent faire li oeor.
    II, 12667 (auditeur)
  2. Ainceis [Guillaume le Conquérant] lor [aux seigneurs anglais] fait dire et semundre Qu'à lui viengent en bonne pais, Senz crieme nule et senz esmais : Eissi's [ainsi les] adoucist e apele.
    Chronique, t. III, p. 218, V. 37660 (adoucir)
  3. C'est deable qu'ore ne fine, Qui es humains cuers met hayne, Fiel, descordance e amertors, Tant qu'il en a fait traïtors.
    II, 11626 (fiel)
  4. Mais à Roen [il] fu seveliz, Le cors bien aromatizé, En l'iglise del maistre sé [siége].
    II, 8355 (aromatiser)
  5. Itels est la formation Del munde e la divisions, Que quatre parz i a, non plus.
    I, V. 47 (formation)
  6. Nulle saluz n'i est trovée, Quise, cerchée ne donée.
    II, 6055 (salut)
  7. Car or savum bien senz devise Que Deus nos a toz regardez ; Tant nos somes ameillorez, Que reial sumes ; mult vait bien.
    II, 14971 (améliorer)
  8. Ausi cum l'on plastrit et teint La maisiere [muraille] sor quoi l'om peint.
    V. 39829 (peindre)
  9. En près si tost come il enteise [la flèche], Flanbe li fers, l'ers et li venz.
    Roman de Troie, V. 12282 (air [1])
  10. En plusors lieus par les gardins [jardins] Fist li dux planter des pepins Des pomes qu'en out aportées, Dunt beles entes sunt puis nées.
    Chronique, t. II, p. 344, V. 25394 (pepin)
  11. Deus par qui [les choses] unt raliementz, Paiz e concorde e tenemenz.
    II, 15 (ralliement)
  12. Poacre, damagos e laiz, Dunt tuz a jà les pez [pieds] desfaiz.
    II, 12060 (pouacre)
  13. La poesté, la seignorance Del realme de tute France [il] Suzmist à sei e suzjua.
    I, 765 (subjuguer)
  14. E autres maus [il] a tant sur sei, N'a sorcille ne ungle al dei [doigt].
    II, 12071 (sourcil)
  15. Honestes ert e continens, E beaus parliers e de bon sens.
  16. Par force et par vif estoveir M'estot à mun uncle aler ; Nul autre escard n'i sai trover.
    Chr. de Norm. V. 9281 (écarter)
  17. E s'ert [il était] pales e lentillos.
    t. II, p. 172, V. 20397 (lentilleux, euse)
  18. [Il] Out l'enfant Richart oue sei.
    Chron. de Norm. 13651 (avec)
  19. Se ne fussent d'amunt colées Les grans portes de fer barrées, Mesle pesle od eus [avec eux] i entrassent.
    II, 4431 (pêle-mêle)
  20. Cist [ceux-ci] les affinitez [voisinages] germaines [de Germanie] E les paluz metodianes Conquistrent, puis…
    I, 461 (affinité)