Benoît de Sainte-Maure, auteur cité dans le Littré

BENOIT DE SAINTE-MAURE (1120?-1173)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BENOIT DE SAINTE-MAURE a été choisie.

poète du XIIe siècle

336 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Normandie 1175 264 citations
Le roman de Troie 1160-1170 42 citations

Quelques citations de Benoît de Sainte-Maure

Voici un tirage aléatoire parmi ses 336 citations dans le Littré.

  1. Beau tens faiseit seri e cler, Cum senz pluveir e senz venter.
    II, 7678 (pleuvoir)
  2. Dunc respondi li conestables, Chevalers proz et covenables, Qui l'oriflambe des Franceis Portout, saive ert [était] mult et curteis.
    II, 3415 (oriflamme)
  3. La farine que l'on tamise Ne chiet pas si espès d'assez Com darz et quarrials enpenez.
    le Roman de Troie, v. 18876 (tamiser)
  4. Ta grant proesce e ta science E ta puissance e t'excellence [il] Prie et requiert, humles vers tei, Que li tienges [que tu lui tiennes] amor e fei.
    II, 4295 (excellence)
  5. Autresi fait il faute e force, Qui tient le pié cum qui escorce.
  6. Qui direit les descriptions, En quels leus, n'en quels regions…
    Roman de Troie, V. 23 179 (description)
  7. Puis dit : Paris, à moi entent ; Treis deesses vienent à tei, Por lo jugement, d'un otrei.
    ib. V. 3860 (déesse)
  8. Mult par fu fel, orrible et chien ; Suz [sous] ciel n'out si mal crestien.
    Chron. t. I, p. 348 (chien, chienne)
  9. Od gaveloz, od dardeiaus [ils] S'entrepercent les bueaus.
    II, 1231 (boyau)
  10. S'il aveient talent [désir] de guerre, Dès or en unt toz pleins les braz.
    II, 8723 (bras)
  11. Uns pescherre de Seigne [Seine]…
    II, 3815 (pêcheur)
  12. De poür [de peur] li cuilverz trestremble, Fremist, mue colors sovent…, Quant de l'orror sis cuers [son cœur] s'effreie.
    II, 12380 (horreur)
  13. Dunc fu apresté lur mangiers, Si s'i asistrent volentiers ; N'i orent tables n'autres deis Fors la vert herbe e le junc freis.
    II, 3557 (dais)
  14. Cist [ceux-ci] les affinitez [voisinages] germaines [de Germanie] E les paluz metodianes Conquistrent, puis…
    I, 461 (affinité)
  15. Nus hom ne scet l'aveir esmer [estimer], Qu'il jeterent al funz de mer, Pur lur nés [navires] auques suzlegier.
    I, V. 1871 (soulager)
  16. Merveilles fait de sei Gerin Od [avec] le suen cler brant acerin ; N'en ateint home qu'il ne fende, Que mort à terre ne l'estende.
    II, 529 (étendre)
  17. …E l'eissil [ravage] et la rapine Que fait la gent ultremarine.
    dans RAYNOUARD, Lexiq. (exil)
  18. Kar entre nos e Franceis toz [elle] Nos ert [sera] liem d'amor e noz [nœud], Sens rompre mais, senz desnoer.
    II, 6391 (dénouer)
  19. [un roi] …del regne nos a sevrez, E fors chaciez en traïson, Par sa laide seduction.
    II, 1697 (séduction)
  20. De sa mortel ovre haïe E de sa laide felonie, Dunt par le munt fu grant esclandres…
    II, 13417 (esclandre)