Benoît de Sainte-Maure, auteur cité dans le Littré

BENOIT DE SAINTE-MAURE (1120?-1173)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BENOIT DE SAINTE-MAURE a été choisie.

poète du XIIe siècle

336 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Normandie 1175 264 citations
Le roman de Troie 1160-1170 42 citations

Quelques citations de Benoît de Sainte-Maure

Voici un tirage aléatoire parmi ses 336 citations dans le Littré.

  1. Hauz hom [il] sera, si convendreit Que il seüst le tort del dreit Trier e conoistre e sevrer.
    II, 11517 (trier)
  2. En ceste oriental partie.
    ib. V. 23209 (oriental, ale)
  3. Car en la boe et en l'ordure Et en la borbe de luxure L'avomes nos tot prové pris.
    t. III, p. 514 (bourbe)
  4. En icels leus orientals.
    Roman de Troie, V. 23185 (oriental, ale)
  5. Ceo te prie chascun par sei : Concorde nos à nostre rei [fais notre paix].
    II, 4636 (concorder)
  6. Tote escience [ils] orent à main.
    I, V. 473 (science)
  7. Entr'eus n'aveit n'ire n'esmais, Dissension ne mauvoillance.
    Chronique, t. II, p. 166, V. 20243 (malveillance)
  8. Li dux ne prise une framboise Quant qu'il en dit ne qu'il en noise [fasse du bruit].
    V. 28624 (framboise)
  9. Des gomes qui dedans alument Bone est l'olors, puisqu'eles fument.
    Roman de Troie, V. 14829 (gomme)
  10. Ne teus ovraignes [telles œuvres] comencier Vils, malvaises, ne traïtresses, Decevables ne felonesses.
    II, 1909 (traître, esse)
  11. Cil sevent la deite e l'onor Qu'il [Dieu] quiert, qu'il volt que l'om li face.
    I, V. 204 (dette)
  12. Or [il] me quide prendre à la piege.
    le Roman de Troie, V. 17922 (piége)
  13. Cil qui à Roem abitoent, Ne qui el païs conversoent.
    II, 3081 (habiter)
  14. Les fossez [ils] virent, la cloison Qu'il aveient fait d'environ.
    II, 3465 (cloison)
  15. Mais à Roen [il] fu seveliz, Le cors bien aromatizé, En l'iglise del maistre sé [siége].
    II, 8355 (aromatiser)
  16. Som sa valor, som sa poissance.
    V. 8388 (selon)
  17. Quant veü unt e esgardé, Que la paiz lor est saluable, E en tuz sens plus profitable.
    II, 4086 (sens [1])
  18. Icel orage e cel tempiz Lur dura tant que port unt pris En Engleterre, ceo m'est vis, Morz e tuet e esturdiz.
    I, v. 1874 (tuer)
  19. Et ne porquant de ç' [malgré ce, malgré cela] alot bien Que bele esteit [une dame] sor tote rien ; Molt fu li solaz agreables.
    Roman de Troie, V. 28 677 (agréable)
  20. [Rou] Qui, od le suen brant perillos, Arose de lur sancs la plaigne.
    II, 2248 (arroser)