Charles BONNET, auteur cité dans le Littré

BONNET (1720-1794)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BONNET a été choisie.

920 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les corps organisés 1762 116 citations
Essai analytique sur les facultés de l'âme 1760 60 citations
Essai de psychologie 1754 30 citations
La contemplation de la nature 1764 272 citations
La Palingénésie philosophique, ou Idées sur l'état passé et sur l'état futur des êtres vivans. Ouvrage destiné à servir de supplément aux derniers écrits de l'auteur et qui contient principalement le précis de ses recherches sur le Christianisme 1770 95 citations
Traité d'insectologie ou observations sur les pucerons. Première partie. ou observations sur quelques espèces de vers d'eau douce, qui coupés par morceaux, deviennent autant d'animaux complets 1745 55 citations

Quelques citations de Charles BONNET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 920 citations dans le Littré.

  1. Les pattes de l'écrevisse ont cinq articulations ; si on compte du bout de la pince, c'est à la quatrième que la patte se casse le plus fréquemment et qu'elle se reproduit le plus facilement,
    Considér. corps org. t. VI, p. 33, dans POUGENS (écrevisse)
  2. Combien l'organisation de ces petits animaux, qui semblent n'être qu'une gelée épaissie, diffère-t-elle de celle des animaux que leur grandeur et leur consistance soumet au scalpel de l'anatomiste !
    Paling. philos. v, 3 (gelée)
  3. Une hydre est un composé de plusieurs personnes sur un tronc commun.
    Considér. corps org. Œuv. t. VI, p. 109, dans POUGENS. (hydre)
  4. De pures sensations ne sont pas des notions.
    Œuv. mêl. t. XVIII, p. 328, dans POUGENS (notion)
  5. Les envies sont comme des nuées : on y voit ce que l'on veut.
    Consid. corps org. Œuvres, t. VI, p. 400, dans POUGENS (envie)
  6. Le sentiment est un, le corps est multiple.
    Ess. anal. âme, ch. X (multiple)
  7. Le vulgaire croit qu'on enseigne aux bêtes à parler : il ne sait pas que parler c'est lier les idées à des signes arbitraires qui les représentent.
    Contempl. nat. XII, 33 (parler [1])
  8. M. Spallanzani vient d'instituer des expériences qui prouvent de la manière la plus directe que le germe préexiste dans la graine à la fécondation.
    Consid. corps org. Œuv. t. v, p. 316, note A, dans POUGENS. (fécondation)
  9. Le plus vieux des éléphants, comme le plus expérimenté, est à la tête de la troupe et la conduit ; le plus âgé après lui ferme la marche ; les jeunes et les faibles sont au centre du bataillon ; et les mères qui allaitent encore portent leurs petits qu'elles embrassent de leur trompe.
  10. J'ai vu jusqu'à douze réintégrations successives dans le même ver d'eau douce,
    2<sup>e</sup> mém. reprod. salam. (réintégration)
  11. Le règne animal a aussi ses terres australes, où probablement ce n'est point la mode d'avoir un cerveau, un cœur, un estomac…
    Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 182, dans POUGENS (règne)
  12. Je me console de mon ignorance par la pensée que cette terre sur laquelle nous rampons n'est que l'école destinée à nous fournir les premiers rudiments de la science.
    Lett. div. Œuvres, t. XII, p. 425, dans POUGENS (école)
  13. On sait que les vrais poissons, les poissons à ouïes, ne s'accouplent pas.
    ib. XII, 27 (poisson [1])
  14. Le monde intellectuel a ses générations comme le monde physique, et les unes ne sont pas plus de vraies générations que les autres.
    Paling. philos. XI, 4 (génération)
  15. Il y a dans le cerveau de l'animal une organisation corrélative aux mouvements que tel ou tel organe doit exécuter.
    Œuvres mêlées, t. XVIII, p. 189, dans POUGENS (corrélatif, ive)
  16. C'est en s'efforçant à ranger toutes les productions organiques en classes, en genres et en espèces, que le naturaliste s'aperçoit que les divisions de la nature ne sont point tranchées comme celles de l'art.
    Paling. phil. III, 3 (tranché, ée)
  17. À l'égard de la construction du nid, elle a peut-être une liaison secrète et physique avec le besoin de pondre, en vertu de laquelle la femelle est excitée à travailler.
    ib. XI, 8 (nid)
  18. Les dauphins émigrent par troupes d'une mer dans une autre.
  19. L'estomac du chien ne digère proprement que le parenchyme ou la partie animale de l'os.
    Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 19, dans POUGENS (parenchyme)
  20. Swammerdam a fait un in-folio sur le pou, et il pensait ne l'avoir qu'esquissé.
    Paling XIII, 8 (pou)