Mathurin Jacques BRISSON, auteur cité dans le Littré

BRISSON (1723-1806)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRISSON a été choisie.

138 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité élémentaire de physique 1789-1803 121 citations

Quelques citations de Mathurin Jacques BRISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 138 citations dans le Littré.

  1. Un corps ne saurait employer un degré de force à surmonter la résistance d'un autre corps, sans en perdre lui-même une quantité égale à celle qu'il y a employée.
    Traité de phys. t. I, p. 104 (résistance)
  2. La putréfaction est une vraie fermentation ; aussi tous les corps qui se pourrissent, en se combinant avec la base de l'air pur, s'échauffent…
    Traité de phys. t. II, p. 231 (putréfaction)
  3. On appelle oscillation ou vibration des pendules, le mouvement d'un corps lourd, attaché par un fil ou par une verge à un point fixe autour duquel il décrit un arc.
    Traité de phys. t. I, p. 212 (vibration)
  4. Les marées vont en croissant des quadratures aux syzygies, et en décroissant des syzygies aux quadratures.
    Traité de phys. t. III, p. 190 (syzygie)
  5. Il y a des corps capables de transmettre une couleur, et d'en réfléchir une autre ; tel est l'or, qui paraît jaune par réflexion, et bleu verdâtre par transparence.
    Traité de phys. t. II, p. 409, dans POUGENS (or [2])
  6. Le télescope de Galilée augmente le diamètre apparent de l'objet autant de fois que le foyer réel de l'objectif contient de fois le foyer virtuel de l'oculaire.
    Traité de phys. t. II, p. 463 (virtuel, elle)
  7. Que les forces réfringentes des corps sont à peu près en proportion de leur densité.
    Traité de phys. t. III, p. 374 (réfringent, ente)
  8. La vis d'Archimède est fort propre à élever une grande quantité d'eau avec une très petite force ; c'est pourquoi elle peut être très utile pour vider des lacs et des étangs.
    Traité de phys. t. I, p. 406 (vis [1])
  9. Les liqueurs exercent leur pression tant perpendiculaire que latérale, non en raison de leur quantité, mais en raison de leur hauteur au-dessus du plan horizontal.
    Traité de phys. t. I, p. 243 (pression)
  10. Le télescope astronomique fait voir les objets renversés ; ce qui est tout à fait indifférent, quand on observe des corps ronds tels que sont les corps célestes.
    ib. p. 475 (télescope)
  11. Toutes les fois qu'un corps tombe librement, il tombe perpendiculairement à l'horizon.
    Traité de phys. t. I, p. 43 (perpendiculairement)
  12. Les ombres à midi sont plus courtes en été qu'en hiver.
    Traité de phys. t. II, p. 280, dans POUGENS (ombre [1])
  13. Le cuivre et le fer rougissent longtemps avant de fondre.
    Traité de phys. t. II, p. 248 (rougir)
  14. Plus le foyer de l'objectif est long, plus celui de l'oculaire peut être proportionnellement court, et par conséquent être contenu un grand nombre de fois dans celui de l'objectif.
    Traité de physique, t. II, p. 474, dans POUGENS (objectif, ive)
  15. Lorsque la liqueur est visqueuse, comme la bière, les bulles d'air, ne pouvant crever leurs enveloppes, emportent, en s'élevant, la liqueur en forme de mousse.
    Traité de physique, t. II, p. 139, dans POUGENS (mousse [3])
  16. Les gaz hydrogènes connus sous le nom de gaz inflammables se trouvent naturellement dans les vases des eaux bourbeuses et des marais.
    Traité de phys. t. II, p. 70 (vase [1])
  17. Il [le télescope de Galilée] est composé de deux verres, dont l'un, qui est convexe, est placé du côté de l'objet et porte le nom d'objectif, et l'autre, qui est concave, est placé du côté de l'œil et s'appelle oculaire.
    ib. t. II, p. 459 (objectif, ive)
  18. Tous les corps qui tombent sous nos sens.
    Traité de phys. t. I, ch. 2, n° 6 (tomber)
  19. Les murs destinés à retenir les terrasses doivent être assez forts pour résister à la poussée latérale des terres ; laquelle poussée sera d'autant plus grande que les terres seront moins liées, et les terrasses plus élevées.
    Traité de phys. t. I, p. 241 (poussée)
  20. La rétrogradation des points équinoxiaux vient de ce que les pôles de la terre tournent d'orient en occident autour des pôles de l'écliptique dans un cercle d'environ 47 degrés de diamètre.
    Traité de phys. t. III, p. 30 (rétrogradation)