Mathurin Jacques BRISSON, auteur cité dans le Littré

BRISSON (1723-1806)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRISSON a été choisie.

138 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité élémentaire de physique 1789-1803 121 citations

Quelques citations de Mathurin Jacques BRISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 138 citations dans le Littré.

  1. Il y a des corps capables de transmettre une couleur, et d'en réfléchir une autre ; tel est l'or, qui paraît jaune par réflexion, et bleu verdâtre par transparence.
    Traité de phys. t. II, p. 409, dans POUGENS (or [2])
  2. Les gaz hydrogènes connus sous le nom de gaz inflammables se trouvent naturellement dans les vases des eaux bourbeuses et des marais.
    Traité de phys. t. II, p. 70 (vase [1])
  3. Les phénomènes de la vision et la manière dont elle s'exécute sont un des points les plus importants de la physique.
    Traité de phys. t. II, p. 415 (vision)
  4. Il [le télescope de Galilée] est composé de deux verres, dont l'un, qui est convexe, est placé du côté de l'objet et porte le nom d'objectif, et l'autre, qui est concave, est placé du côté de l'œil et s'appelle oculaire.
    ib. t. II, p. 459 (objectif, ive)
  5. On modère par le recuit la propriété trop cassante de l'acier.
    ib. t. II, p. 262 (recuit [2])
  6. L'arrangement des petits glaçons est constamment le même dans tous les flocons qui tombent dans la même ondée.
    Traité de phys. t. II, p. 155, dans POUGENS (ondée)
  7. Les ombres à midi sont plus courtes en été qu'en hiver.
    Traité de phys. t. II, p. 280, dans POUGENS (ombre [1])
  8. Les murs destinés à retenir les terrasses doivent être assez forts pour résister à la poussée latérale des terres ; laquelle poussée sera d'autant plus grande que les terres seront moins liées, et les terrasses plus élevées.
    Traité de phys. t. I, p. 241 (poussée)
  9. Le cuivre et le fer rougissent longtemps avant de fondre.
    Traité de phys. t. II, p. 248 (rougir)
  10. La porosité est une propriété générale et qui appartient à tous les corps ; mais elle n'appartient pas à tous au même degré.
    Traité de phys. t. I, p. 15 (porosité)
  11. Le ressort d'une même masse d'air augmente de quantités différentes, suivant les différents degrés de chaleur auxquels elle se trouve exposée.
    ib. t. II, p. 120 (ressort [1])
  12. Ceux qui sont sur le rivage de la mer s'imaginent qu'elle s'élève à proportion qu'ils fixent leur vue à des parties de la mer plus éloignées.
    ib. p. 435 (rivage)
  13. Les corps poreux et que l'on doit regarder comme des assemblages de tuyaux capillaires admettent dans leurs pores et élèvent au-dessus de leur niveau des liqueurs pl s denses qu'eux-mêmes.
    Traité de phys t. I, p. 283 (poreux, euse)
  14. Tous les corps qui tombent sous nos sens.
    Traité de phys. t. I, ch. 2, n° 6 (tomber)
  15. On emploie quelquefois, pour mettre les pompes en jeu, l'eau réduite en vapeur par l'action du feu, et c'est ce qu'on appelle pompes à feu, qui sont des machines hydrauliques.
    Traité de phys. t. I, p. 330 (pompe [2])
  16. On a remarqué des taches sur le disque du soleil ; elles furent aperçues en 1611 par le P. Scheiner, jésuite, ou par Galilée, qui lui en disputa la découverte ; on observa ensuite que les taches avaient un mouvement qui, vu de la terre, se fait de l'orient vers l'occident.
    Traité de phys. t. III, p. 38 (tache)
  17. De plusieurs de ces cordons réunis et tortillés ensemble, on compose les plus grosses cordes.
    Traité de phys. t. I, p. 415 (tortillé, ée)
  18. La résistance des fluides dépend de la vitesse du mobile.
    Traité de phys. t. I, p. 86 (résistance)
  19. Les verres concaves, c'est-à-dire qui sont terminés de part et d'autre par une surface sphérique concave, ont la propriété de disperser les rayons de la lumière qui les traversent.
    Traité de phys. t. II, p. 348 (verre)
  20. Lorsque la liqueur est visqueuse, comme la bière, les bulles d'air, ne pouvant crever leurs enveloppes, emportent, en s'élevant, la liqueur en forme de mousse.
    Traité de physique, t. II, p. 139, dans POUGENS (mousse [3])