Mathurin Jacques BRISSON, auteur cité dans le Littré

BRISSON (1723-1806)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRISSON a été choisie.

138 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité élémentaire de physique 1789-1803 121 citations

Quelques citations de Mathurin Jacques BRISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 138 citations dans le Littré.

  1. Lorsque la résistance des frottements est trop grande, on la diminue beaucoup en enduisant les surfaces frottantes de quelque matière grasse, comme lorsqu'on met du vieux oing entre l'essieu et le moyeu d'une roue.
    Traité de phys. t. I, p. 96, dans POUGENS (oing)
  2. Tous les corps jetés ou lancés hors de la perpendiculaire à l'horizon se meuvent d'un mouvement composé de deux forces : savoir la force de la pesanteur, et la force qui les lance, qu'on nomme ordinairement force projectile.
    Traité de phys. t. I, p. 225 (projectile)
  3. Un télescope astronomique peut aisément être changé en télescope terrestre [où les objets ne sont pas renversés], en y ajoutant deux verres oculaires.
    ib. p. 477 (télescope)
  4. Plus les milieux sont denses, plus ils résistent aux corps qui tendent à séparer leurs parties en les pénétrant.
    Traité de phys. t. II, p. 322, dans POUGENS (milieu)
  5. Il faut recommander aux forgerons de ne point redresser leurs barreaux à froid, mais de les faire chauffer toutes les fois qu'il est besoin de les redresser ; car les barreaux qu'on a redressés à froid reprennent leur courbure lorsqu'on les trempe.
    Traité de phys. t. III, p. 249 (redresser)
  6. Est-il plus avantageux de tordre beaucoup les cordes, ou de les ordre pou ? le tortillement augmente-t-il leur force, ou la diminue-t-il ?
    Traité de phys. t. I, p. 415 (tortillement)
  7. Le centre d'oscillation est un point qui, étant pris dans la ligne de suspension d'un pendule composé, soit tel que, si toute la gravité du pendule supposé oscillant s'y trouvait rassemblée, les oscillations se feraient dans un temps égal à celui qu'emploie ce même pendule composé à faire les siennes.
    Traité de phys. t. I, p. 217 (oscillation)
  8. La pupille, pouvant se dilater ou se rétrécir, nous sert à mesurer la quantité de lumière dont nous avons besoin suivant le plus ou moins de sensibilité de nos yeux et suivant les circonstances.
    Traité de phys. t. II, p. 430 (pupille [2])
  9. Puisque nous avons regardé les étoiles comme autant de soleils, nous devons regarder notre soleil comme une étoile, et même comme une des plus petites.
    Traité de phys. t. III, p. 36 (soleil)
  10. Les ombres à midi sont plus courtes en été qu'en hiver.
    Traité de phys. t. II, p. 280, dans POUGENS (ombre [1])
  11. Le mouvement de réflexion est une preuve certaine de la compressibilité des corps ; car ces corps ne peuvent pas se réfléchir, si aucun d'eux n'est élastique.
    Traité de phys. t. I, p. 26 (réfléchir)
  12. La résistance des fluides dépend de la vitesse du mobile.
    Traité de phys. t. I, p. 86 (résistance)
  13. Les corps noirs sont les plus propres à intercepter la lumière ; c'est pourquoi les astronomes font usage de verres enfumés, ou de verres noirs pour observer le soleil.
    Traité de phys. t. II, p. 412, dans POUGENS (noir, oire)
  14. Le cuivre et le fer rougissent longtemps avant de fondre.
    Traité de phys. t. II, p. 248 (rougir)
  15. Le mouvement réfracté est celui d'un corps qui passe obliquement d'un milieu dans un autre.
    Traité de phys. t. I, p. 73 (réfracté, ée)
  16. Le ressort d'une même masse d'air augmente de quantités différentes, suivant les différents degrés de chaleur auxquels elle se trouve exposée.
    ib. t. II, p. 120 (ressort [1])
  17. On sait qu'un corps plongé dans l'eau déplace un volume d'eau parfaitement égal au sien.
    Traité de phys. t. I, p. 273 (volume)
  18. Les murs destinés à retenir les terrasses doivent être assez forts pour résister à la poussée latérale des terres ; laquelle poussée sera d'autant plus grande que les terres seront moins liées, et les terrasses plus élevées.
    Traité de phys. t. I, p. 241 (poussée)
  19. Le télescope de Galilée augmente le diamètre apparent de l'objet autant de fois que le foyer réel de l'objectif contient de fois le foyer virtuel de l'oculaire.
    Traité de phys. t. II, p. 463 (virtuel, elle)
  20. Les verres concaves, c'est-à-dire qui sont terminés de part et d'autre par une surface sphérique concave, ont la propriété de disperser les rayons de la lumière qui les traversent.
    Traité de phys. t. II, p. 348 (verre)