David Augustin de BRUEYS, auteur cité dans le Littré

BRUEYS (1641-1723)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRUEYS a été choisie.

88 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'Avocat Patelin 1706 25 citations
Le Grondeur 1691 34 citations
Le Muet 1691 23 citations

Quelques citations de David Augustin de BRUEYS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 88 citations dans le Littré.

  1. Le monde n'est rempli que de ces preneurs d'intérêt, qui, dans le fond, ne se soucient non plus de nous que de Jean de Vert.
    Grondeur, I, 7 (jean)
  2. Chacun est obligé, en conscience, de faire valoir ses talents.
    Muet, II, 3 (valoir)
  3. Je viens d'apprendre que ta gueuserie rebute tous les partis qui se présentent pour notre fille.
    Avocat Pat. I, 3 (gueuserie)
  4. Vous savez, monsieur, que nous avions tous conseillé à Clarice d'affecter de paraître sévère et rude aux domestiques, en présence de M. Grichard, afin de gagner ses bonnes grâces.
    Grondeur, I, 12 (rude)
  5. Pure invention, monsieur, pour s'excuser des coups qu'il a donnés à ce pauvre berger.
    Avoc. Pat. III, 2 (invention)
  6. Tu m'as débauché de Timante.
    Muet, I, 7 (débaucher)
  7. Rosine, la fille de chambre, vient de m'informer de tout.
    Grondeur, I, 12 (fille)
  8. C'est à quoi je voulais venir. - Eh ! viens-y donc.
    Grondeur, I, 3 (venir)
  9. La facilité avec laquelle la plupart jettent l'argent fait soupçonner qu'il ne leur coûte pas beaucoup.
    Grondeur, II, 20 (jeter)
  10. Papillons noirs, visions noires, idées lugubres ; locution tirée de ces paroles de Patelin feignant le délire : Ma femme, chasse, chasse ces papillons noirs, qui volent autour de moi.
    Avocat Patelin, II, 3 (papillon)
  11. Eh ! ne l'entendrions-nous pas, s'il était au logis ? cesse-t-il de crier, de gronder, de tempêter tant qu'il y est ?
    Grondeur, I, 2 (tempêter)
  12. Les fers aux pieds ! tubieu ! comme vous y allez !
    Avoc. Pat. III, 12 (tubieu)
  13. Je ne sais ; mais vous n'avez pas accoutumé d'être ainsi.
    le Muet, III, 2 (accoutumer)
  14. Sans lui, tu te serais mal trouvé de m'avoir joué cette pièce.
    Muet, V, 10 (jouer)
  15. Je me suis avisé de me servir de toi, à cause que tu es nouveau débarqué de Sicile.
    Muet, I, 2 (débarqué, ée)
  16. On ne voit jamais sur votre visage cette tranquillité d'un père de famille qui répand la joie dans toute la maison.
    Grondeur, I, 7 (tranquillité)
  17. Au moins je tâterai de l'oie. - Nous l'avons mangée à dîner.
    Avoc. Pat. III, 13 (tâter)
  18. Vous vous en souvenez ? - Si je m'en souviens !
    Avoc. Pat. I, 6 (si [1])
  19. Aussi bien n'ai-je point vu d'aujourd'hui ma cruelle Marine, c'est ma comtesse à moi.
  20. Si elle s'avise de laisser tomber quelques feintes larmes, en conscience, croyez-vous tenir un seul moment devant elle ?
    Muet, I, 4 (tenir)