Jean CALVIN, auteur cité dans le Littré

CALVIN (1509-1564)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CALVIN a été choisie.

1931 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Institutions de la religion chrétienne 1541 1501 citations

Quelques citations de Jean CALVIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1931 citations dans le Littré.

  1. Pour leur oster la veue de son corps, Jesus Christ ne s'est point fait invisible, mais seulement s'est disparu.
    Instit. 1124 (disparaître)
  2. Marcher à pied nu.
    Instit. 954 (nu, nue [1])
  3. Quand les hommes, l'ayant mesprisé [Dieu] pour s'esgayer en leurs cupiditez, commencent de se reduire à sa parole…
    ib. 463 (réduire)
  4. Nostre raison s'achoppe à tant d'empeschemens, et si souvent tombe en perplexité qu'elle est bien loin de nous guider certainement.
    ib. 202 (achopper)
  5. La principale partie est escheute aux evesques et aux prestres des villes.
    ib. 879 (échoir)
  6. Nostre courage, estant en soy confus, se reconforte en Dieu : estant abbatu, se redresse en iceluy : se defiant de soy, consiste en l'esperance qu'il a en lui.
    ib. 439 (consister)
  7. Il fit argent de tout pour la redemption et nourriture des poures.
    ib. 862 (rédemption)
  8. Comme ainsi soit que les hommes ayent un amour d'eux-mesmes desordonné et aveuglé, ils se feront volontiers accroire qu'il n'y a rien en eux digne d'estre desprisé.
    ib. 169 (ainsi)
  9. C'est à bon droit que ces reproches leur sont objectées par sa bouche…
    Inst. 239 (reproche)
  10. Il nous a voulu, comme en passant, signifier la grandeur de sa misericorde.
    ib. 288 (comme)
  11. Pour reprimer la folie de ceux qui sottement et confusement disputent aujourd'hui du dormir ou de la mort des ames.
    Instit. 25 (confusément)
  12. Ceux qui maintiennent le liberal arbitre, le jettent bas en ruine, plustost qu'ils ne l'establissent.
    ib. 180 (arbitre [2])
  13. Il n'appartient pas aux fideles d'affliger [frapper, punir] ne faire nuisance. Mais aussi ce n'est pas faire nuisance ni afliger, de venger par le mandement de Dieu les afflictions des bons.
    Inst. 1198 (affliction)
  14. Au reste, en laissant la dispute des mots, je commenceray à traiter de la chose.
    Instit. 74 (dispute)
  15. Les sacremens sont comme instrumens de contracts, par lesquels Dieu nous promet sa misericorde ; nous d'autre costé lui promettons obeissance.
    ib. 1012 (instrument)
  16. En une seule essence divine, il y a trinité de personnes.
    Inst. 73 (essence)
  17. Quant S. Pierre estant sorti miraculeusement de la prison, heurta à la maison où ses freres estoyent assemblez, iceux ne pouvans penser que ce fust, ils disoyent que c'estoit son ange.
    Instit. 107 (ange)
  18. Ils ont basti une fantaisie de foi qu'ils appellent implicite ou enveloppée.
    Inst. 418 (implicite)
  19. Toutes creatures tant celestes que terriennes honnorent sa majesté.
    Instit. 402 (céleste)
  20. Satan parle de son propre quand il parle mensonge.
    Inst. 113 (parler [1])