Jean CALVIN, auteur cité dans le Littré

CALVIN (1509-1564)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CALVIN a été choisie.

1930 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Institutions de la religion chrétienne 1541 1500 citations

Quelques citations de Jean CALVIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1930 citations dans le Littré.

  1. Les graces naturelles ont laissé [cessé] d'estre pures à l'homme, après qu'il a esté pollu.
    Instit. 195 (laisser)
  2. Par ainsi l'essence du Fils ne seroit qu'un extrait je ne say quel, tiré comme par un alambic de l'essence de Dieu.
    Instit. 92 (extrait [2])
  3. Ceste semence en laquelle toutes gens devoyent estre benites, à parler proprement, est Christ.
    Instit. 250 (bénir)
  4. Que la parole eternelle de Dieu a esté l'esprit de Christ en Dieu et reluisance de son idée.
    Instit. 90 (reluisance)
  5. Quant est des choses à advenir.
    ib. 147 (avenir [1])
  6. Ceste confirmation est accomplie par onction et telle forme de paroles : Je te marque par le signe de la sainte croix, et confirme par onction de salut.
    Instit. 1166 (confirmation)
  7. Ils trouveront là mille sentences, lesquelles pour le moins resveilleront leur brutalité.
    Inst. 44 (brutalité)
  8. Quant nous disons que J. C. a esté fait homme pour nous faire enfans de Dieu, cela ne s'estend pas à tout chacun.
  9. Les subterfuges que cerchent ici les sorbonistes pour evader ne les dep eschent point.
    Instit. 612 (évader (s'))
  10. Touchant la confession, il y a tousjours eu grande controversée entre les canonistes et les theologiens scolastiques.
    Instit. 487 (canoniste)
  11. Cependant ceste eau servoit d'abbreuvoir pour le bestail.
    Inst. 1105 (abreuvoir)
  12. Gardons nous sur toutes choses de ce rocher, auquel on ne peut ahurter sans malencontre.
    Instit. 775 (aheurter (s'))
  13. Voila comme il faut rejoindre la charité qui auroit esté dissoute par nostre faute.
    Instit. 496 (dissoudre)
  14. Tous les fredons de la papisterie, et tout ce qu'ils appellent musique rompue et chose faite, et chants à quatre parties, ne conviennent nullement à la majesté de l'Église.
    Instit. 711 (musique)
  15. Un evesque doit estre irreprehensible de bonne doctrine.
    Instit. 870 (irrépréhensible)
  16. En le faisant [Dieu] tesmoin et approbateur [certificateur] de fausseté.
  17. Ils estoyent presens sur le lieu quand le peuple devoit elire, afin qu'ils fussent là comme superintendens à ce que rien ne se fist en trouble par la multitude.
    Inst. 867 (surintendant)
  18. Ils ne sont rien moins que prestres.
    Inst. 914 (rien)
  19. Il prend en premier lieu ce qui avoit esté dit par le prophete touchant la sacrificature de Jesus Christ ; car, puisque le pere l'a constitué sacrificateur eternel, il est certain que la sacrificature levitique est ostée.
  20. La remission des pechez, sans laquelle nous n'avons aucune alliance ni appartenance avec Dieu.
    Instit. 829 (appartenance)