Pierre CHARRON, auteur cité dans le Littré

CHARRON (1541-1603)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHARRON a été choisie.

Théologien et philosophe

334 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
De la sagesse 1601 321 citations

Quelques citations de Pierre CHARRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 334 citations dans le Littré.

  1. Qui se met sur le trottouer et l'eschaffaut de ce monde.
    Sagesse, p. 365, dans POUGENS (trottoir)
  2. Trouble-feste.
    Sagesse, p. 30, dans LACURNE (trouble-fête)
  3. C'est une faible et dangereuse caution que la mine.
    Sagesse, I, 6 (mine [1])
  4. L'esprit foible ne sait pas posseder la science, s'en escrimer, et s'en servir comme il faut.
    Sagesse, Préf. de la 2<sup>e</sup> édit. (esprit)
  5. Et y a chez lui tant de cabinets et d'arriere boutiques, dont il sort tantost homme, tantost satyre.
    Sagesse, I, 40 (cabinet)
  6. L'on ne doit croire d'un homme que ce qui est humain, s'il n'est authorisé par approbation surnaturelle et surhumaine, qui est de Dieu seul.
    Sagesse, p. 50, dans LACURNE (surhumain, aine)
  7. L'homme veut avoir toutes ses pieces bonnes et saines, son corps, sa teste, ses yeux, son jugement, sa memoire, voire ses chausses et ses bottes.
    Sagesse, II, 3 (botte [2])
  8. De là est venue la question interminable du souverain bien.
    Sagesse, p. 18, dans LACURNE (interminable)
  9. Il y a des formes d'hommes, en certains endroits, qui ont fort peu de ressemblance avec la nostre, et y en a de metisses et ambigues entre l'humaine et la brutale.
    Sagesse, I, 43 (métis, isse [2])
  10. [La raison] Qui est en l'ame, comme le ressort et balancier en l'horloge.
    Sagesse, II, 3 (balancier [1])
  11. Et d'où vient que l'yvrognerie, la morsure du chien enragé, une fievre ardente, un coup en la teste, une fumée montant de l'estomach, et autres accidens, feront culbuter et renverseront entierement le jugement…
    Sagesse, I, 14 (culbuter)
  12. L'ambition, qui est une faim d'honneurs, est une bien douce passion qui se coule aisement es esprits plus genereux et ne s'en tire qu'à peine.
    Sagesse, I, 21 (ambition)
  13. …[L'esprit humain] un furet qui est à craindre…
    Sagesse, I, 15 (furet)
  14. Les serpens ne perdent pas leur venin pour estre engourdis par le froid ; ni l'ambitieux ses vices pour les couvrir par une froide dissimulation.
    Sagesse, I, 21 (ambitieux, euse)
  15. Platon permet, et le style est tel en plusieurs endroits, d'attirer par fraudes et fausses esperances de faveur ou pardon le criminel à descouvrir son fait.
    Sagesse, p. 20, dans LACURNE (style)
  16. Demeurer universel et ouvert à tout.
  17. De la faulte de prudence ils retombent en faulte de cueur.
    Sagsse, I, 1 (faute)
  18. Et un bon mourir vaut mieux qu'un mal vivre.
    Sagesse, I, 36 (mourir)
  19. Le peuple, nous entendons icy le vulgaire, la tourbe et lie populaire.
    Sagesse, I, 54 (tourbe [2])
  20. Ainsi les actions de vertu ne sont souvent que masques, elles en portent le visage, mais elles n'en ont pas l'essence.
    Sagesse, II, 3 (essence)