Pierre CHARRON, auteur cité dans le Littré

CHARRON (1541-1603)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHARRON a été choisie.

Théologien et philosophe

334 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
De la sagesse 1601 321 citations

Quelques citations de Pierre CHARRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 334 citations dans le Littré.

  1. On prefere l'art à la nature, l'acquis au naturel, le difficile et estudié à l'aisé, les bouttées et secousses à la complexion et habitude.
    Sagesse, p. 347, dans LACURNE (complexion)
  2. Partout, voire à estre bon et sage, il y peut avoir du trop.
    Sagesse, II, 11 (trop)
  3. Prestations iniques, comme sont les usures et interests.
    Sagesse, p. 224, dans LACURNE (prestation)
  4. Un tas de gens glorieux, resolus, affirmatifs, qui veulent regenter le monde et le mener à la baguette.
    Sagesse, II, 2 (baguette)
  5. Voicy entre autres un grand deffaut en la justice distributive de punir seulement et non salarier.
    Sagesse, p. 470, dans LACURNE (salarier)
  6. Voylà comment cette innocente et candide surseance et vacuité de resolution est un grand moyen à la vraye pieté.
    Sagesse, II, 2 (vacuité)
  7. De toutes les manieres de disposer des corps morts qui reviennent à cinq, sçavoir les donner aux quatre elements et aux ventres des animaux…
    Sagesse, II, 2 (animal)
  8. Sa hantise [du souverain] soit rare ; car beaucoup se monstrer et se communiquer ravalle la majesté.
    ib. p. 409 (hantise)
  9. Les mouvemens et plis du visage qui servent aussi au pleurer, comme les peinctres nous apprennent.
    Sagesse, I, 39 (pli)
  10. L'imagination, faculté remuante, inquiette.
    Sagesse, I, 14 (remuant, ante)
  11. Dont a dict l'Apostre, que ceux qui se laissent embabouiner à cette passion et cupidité, fontnaufrage et s'esgarent de la foy, et s'embarrassent en diverses peines.
    Sagesse, I, 21 (embabouiner)
  12. Et pensent que ce que l'on croit en leur village est la vraye touche de verité.
    Sagesse, I, 45 (touche)
  13. Un desir d'honneur sensible et perceptible.
    Sagesse, I, 38 (perceptible)
  14. L'ambition, qui est une faim d'honneurs, est une bien douce passion qui se coule aisement es esprits plus genereux et ne s'en tire qu'à peine.
    Sagesse, I, 21 (ambition)
  15. Plusieurs vertus ne peuvent demeurer ensemble, comme la continence filiale et viduale [de fille et de veuve], qui sont entierement differentes.
    Sagesse, I, 4 (filial, ale)
  16. Voilà les trois goulphes et precipices d'où peu de gens se sauvent.
    Sagesse, I, 20 (gouffre)
  17. Passion violente et volupté, qui attire à soy l'entendement mesme.
    Sagesse, I, 15 (volupté)
  18. Quatre engeoleurs qui ont grand creditaux esprits populaires.
    Sagesse, I, 41 (enjôleur, euse)
  19. Cette telle preud'hommie naturelle et aysée et comme née avec nous, s'appelle proprement bonté, qualité d'ame bien née et reglée.
    Sagesse, II, 3 (bonté)
  20. Presque toutes les choses que nous estimons icy tant, et les tenons nousavoir esté premierement revelées et envoyées du ciel, estoient en creance.
    Sagesse, II, 2 (le, la, les [2])