Pierre CHARRON, auteur cité dans le Littré

CHARRON (1541-1603)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHARRON a été choisie.

Théologien et philosophe

334 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
De la sagesse 1601 321 citations

Quelques citations de Pierre CHARRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 334 citations dans le Littré.

  1. Pourquoy ne sera-t-il permis de candidement confesser que l'on ignore ?
    Sagesse, II, 2 (candidement)
  2. L'imagination, faculté remuante, inquiette.
    Sagesse, I, 14 (remuant, ante)
  3. Les autres [désirs] sont outre nature, procedans de nostre opinion et fantaisie, artificiels, superflus, que nous pouvons, pour les distinguer par nom des autres, appeler cupidités.
    Sagesse, I, 24 (cupidité)
  4. Il faut prevoir l'occasion, la guetter, l'attendre, la voir venir.
    Sagesse, p. 354, dans LACURNE (guetter)
  5. Suyvant la methode de ce livre mise au preface.
    Sagesse, I, 19, advertissement. (préface)
  6. [Amour de soi] Peste de l'homme, ennemy capital de sagesse, vraye gangrene et corruption de l'ame.
    Sagesse, II, 1 (gangrène)
  7. Ces gens-cy font de science mestier et marchandise.
    Sagesse, p. 526, dans LACURNE (métier)
  8. Il faut… sçavoir, entendre, juger toutes choses, tant estranges semblent-elles ; tout est sortable et du gibier de l'esprit.
    Sagesse, Préface, 2<sup>e</sup> édit. (sortable)
  9. Le gardoir et le magazin où demoure et se garde ceste grande provision, l'estuy de la science et des biens acquis est la memoire.
    Sagesse, III, 14 (gardoir)
  10. L'ouye est un sens spirituel, c'est l'entremetteur et l'agent de l'entendement.
    ib. I, 12 (agent)
  11. Estirant la peau avec des cordons.
    Sagesse, p. 240, dans LACURNE (étirer)
  12. Et comme l'on dict, nous vendons nostre cheval pour avoir du foin.
    Sagesse, I, 22 (cheval)
  13. S'il [le mariage] est bien façonné, c'est une douce societé de vie, pleine de constance, de fiance et d'un nombre infini d'utiles et solides offices.
    Sagesse, p. 181, dans LACURNE (fiance)
  14. Longueurs, traineries de propos.
    Sagesse, p. 345, dans LACURNE (traînerie)
  15. Les poursuites de l'esprit humain sont sans terme ; son aliment est doubte, ambiguïté.
    Sagesse, I, 15 (ambiguïté)
  16. Nous croyons, jugeons, agissons, vivons, et mourons à credit, selon que l'usage public nous apprend.
    Sagesse, I, 17 (crédit)
  17. Jamais les plaisirs amoureux ne lui [César] firent perdre une heure du temps qu'il pouvait employer à son agrandissement.
    Sagesse, I, 21 (agrandissement)
  18. …Que l'on employast leur nom si vilement et sordidement.
    Sagesse, I, 42 (sordidement)
  19. Aussi voyons-nous que les plus sçavants qui ont tout Aristote et Ciceron en la teste, sont les plus sots et les plus ineptes aux affaires.
    Sagesse, I, 14 (inepte)
  20. Il faict bon prendre des reigles, mais non s'y asservir.
    Sagesse, I, 39 (règle)