Marie-Joseph CHÉNIER, auteur cité dans le Littré

CHÉNIER M. J. (1764-1811)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHÉNIER M. J. a été choisie.

356 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Caius Gracchus 1792 94 citations
Charles IX, ou la Saint-Barthélemy 1789 60 citations
Œdipe roi 28 citations
Tibère 1819 48 citations

Quelques citations de Marie-Joseph CHÉNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 356 citations dans le Littré.

  1. Luxe monstrueux.
    Gracques, II, 3 (monstrueux, euse)
  2. Un repentir tardif vous parle et vous éclaire.
    Charles IX, v, 3 (parler [1])
  3. Je voudrais inspirer, non ressentir l'effroi, Et la rébellion se tairait devant moi.
    Charles IX, IV, 2 (rébellion)
  4. Auprès d'André Chénier avant que de descendre, J'élèverai sa tombe où manquera sa cendre, Mais où vivront du moins et son doux souvenir, Et sa muse et ses vers dictés pour l'avenir.
    la Calomnie. (manquer)
  5. Pleure en larmes de sang ta lâcheté funeste.
    Gracques, III, 12 (larme)
  6. Ah ! la misère entraîne aux plus affreux malheurs ! Elle ôte le courage et dégrade le cœur.
    Gracques, III, 10 (misère)
  7. Lorsque du renouveau l'haleine caressante Rafraîchit l'univers de jeunesse paré.
    la Promenade. (rafraîchir)
  8. Tous ces vils sénateurs dont l'avarice inique Dévore sans pitié la substance publique.
    Gracques, I, 2 (substance)
  9. Toutes les convenances, même celles du goût, interdisent la louange littéraire, partout où la critique est interdite.
    Tableau de la littérature. (louange)
  10. Mais un luxe privé qui dégrade les mœurs…
    Gracques, II, 3 (privé, ée [1])
  11. Ma vie est sans couleur, et mes pâles journées M'offrent de longs ennuis l'enchaînement certain, Lugubres comme un soir qui n'eut pas de matin.
    la Promenade. (pâle)
  12. Je pourrais vous citer des pontifes ingrats.
    Charles IX, III, 2 (citer)
  13. Un foyer bienfaisant par ses soins allumé Pénétrait dans mon cœur lentement ranimé.
    Fénelon, II, 3 (foyer)
  14. [Je n'ai] Ni d'un peuple avili courtisé la faveur.
  15. Le Moniteur fidèle, en ses pages sanglantes, Par le souvenir même inspire la terreur,
    la Calomnie (moniteur)
  16. Quand j'ai lié mon sort à celui des Valois, Mon âme a tant d'horreurs n'était pas résignée.
    Charles IX, IV, 4 (lier)
  17. Là, quand de thermidor la septième journée [jour où son frère André Chénier fut guillotiné] Sous les feux du Lion ramènera l'année,
    Sur la calomnie (thermidor)
  18. Le ciel bénit nos feux, tu me donnas un fils.
    Gracques, I, 4 (donner)
  19. À vos sujets proscrits le ciel va vous unir ; Votre front est marqué du sceau de sa colère.
    Charles IX, V, 3 (sceau)
  20. La grande nation à vaincre accoutumée.
    la Mort du général Hoche, 1798 (nation)