Philippe de COMMINES, auteur cité dans le Littré

COMMINES (1447-1511)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COMMINES a été choisie.

1737 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires 1498 1721 citations

Quelques citations de Philippe de COMMINES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1737 citations dans le Littré.

  1. Autant estimé et requis de ses voisins que nul prince qui fust en chrestienté.
  2. Il me desplait à dire ceste cruaulté.
    III, 9 (déplaire)
  3. Il estoit de ceste propre maison, et en tenoit sa duché, et avoit esté nourri leans.
    V, 16 (léans)
  4. Et que on print journée pour povoir amyablement pacifier, et que ce pendant fust donnée surceance de guerre.
    V, 16 (pacifier)
  5. Nul prince ne le passa jamais [le duc de Bourgogne] de desirer nourrir grans gens et les tenir bien reiglez.
    V, 9 (passer)
  6. Et de très grans capitaines comme… dont je m'en tais ; car ce n'est point de mon temps, combien que j'en ay veu des reliques.
    I, 3 (relique)
  7. [Coitier disait à Louis XI] Je sçay bien que ung matin vous m'envoyrez comme vous faictes d'autres, mais vous n'y vivrez point huyt jours après.
    VI, 12 (envoyer)
  8. Nul homme ne presta jamais tant l'oreille aux gens, ne ne s'enquist de tant de choses comme il [Louis XI] faisoit.
  9. Il se laissoit si peu voir et se tenoit tant clos en son chariot.
    Mém. p. 527, dans LACURNE (chariot)
  10. Sur la fin de ses jours, et soy voyant sans craincte d'ennuys, il est devenu fort pompeux et triumphant roy en sa maison.
  11. Brief, cest Alphonse eut si grand envie de fuir, que…
  12. Et davantage luy payer dix mil Angloys pour quatre moys, affin que plus aysement il portast les mises de l'armée.
    VI, 2 (mise)
  13. Il mist tant de choses en ymagination et si grandes qu'il demeura soubz le faix.
    IV, 1 (faix)
  14. Il [Louis XI] tyra en Normandie pour assembler ses gens.
    I, 5 (tirer)
  15. Tost lui en vint le dommage et grant repentance.
  16. Ceste male aventure ne luy advint pas seulle [d'être fait prisonnier].
    IV, 4 (aventure)
  17. Le roy, qui avoit en grant joye ces nouvelles… combien que desja paravant en povoit bien avoir eu quelque sentement, mais non pas si ample.
    IV, 6 (sentiment)
  18. Ces parolles d'appoinctement plaisoient au roy et audit conte de Charolois comme je luy ay ouy compter depuis, et si affectueusement parloient d'achever le demourant qu'ils ne regardoient point où ilz alloient.
  19. Tant à l'aller qu'au retourner.
    VII, Prologue. (aller [2])
  20. Prendre alliance avec.
    I, 1 (alliance)