Philippe de COMMINES, auteur cité dans le Littré

COMMINES (1447-1511)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COMMINES a été choisie.

1737 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires 1498 1721 citations

Quelques citations de Philippe de COMMINES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1737 citations dans le Littré.

  1. Ilz se mirent à parlementer sur le pont [à Montereau-fault-Yonne].
  2. Il m'envoya une verge qu'il portoit au doigt pour enseigne.
    III, 6 (verge)
  3. La plus part [des églises] furent pillées soubz umbre et couleur de prendre des prisonniers.
    II, 13 (couleur)
  4. Et en son cas, qui estoit de marchandise, estoit la plus grand' maison que je croy qui jamais ait esté au monde.
    VII, 5 (cas)
  5. Je n'avois garde de rien conclure, car on ne me disoit rien.
    VIII, 7 (garde [1])
  6. Ce povre rey de Portugal, qui estoit très bon et juste, mist à son imagination qu'il yroit devers le duc de Bourgogne.
    V, 17 (à)
  7. Et lui mist on une belle bougette à l'arçon de sa selle pour mettre sa cotte d'armes.
    IV, 7 (bougette)
  8. Ceux-là furent rompus à plate cousture et chassés jusques au charroy.
    I, 3 (couture)
  9. Aucuns Allemans qui confinent tant en Savoye que en Bourgongne [qui sont limitrophes].
    II, 5 (confiner)
  10. Ilz en tuerent une partie devant que ilz sceussent gaigner la ville.
    III, 3 (devant)
  11. Craindre de mettre son estat en hazard d'une bataille.
    II, 2 (hasard)
  12. Et monstroit le vouloir advantager, comme s'il eust esté son fils.
    VII, 7 (avantager)
  13. L'empereur son pere estoit trop extremement chiche.
  14. Ils cuydoient avoir… mais le contraire leur advint.
    II, 13 (avenir [1])
  15. Ils eussent bien voulu le dit royaume leur, car ils y avoient meilleur droit que ceux qui l'ont possedé.
    VIII, 16 (leur [2])
  16. E stendoit ses limites plus avant que le traicté ne portoit.
    III, 1 (porter [1])
  17. Et à s'entre-embrasser par entre les troux [à l'entrevue de Pecquigny].
    IV, 50 (entre)
  18. Et fut advisé que leurs gens ne viendroient plus avant.
    I, 8 (aviser)
  19. Et si avoit [le duc de Normandie] son partage en bonne valleur, car il prenoit tailles et aydes, et n'y avoit le roy riens que son hommage et ressort.
    II, 15 (aide)
  20. Le roy et son conseil monstroient de luy vouloir aider.
    VII, 1 (aider)