Philippe de COMMINES, auteur cité dans le Littré

COMMINES (1447-1511)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COMMINES a été choisie.

1737 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires 1498 1721 citations

Quelques citations de Philippe de COMMINES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1737 citations dans le Littré.

  1. L'empereur son pere estoit trop extremement chiche.
  2. Les princes sont plus enclins en toutes choses voluntaires que les autres hommes.
  3. Dont j'ay parlé ci devant.
    I, 2 (ci)
  4. Nostre prince digne de très excellente memoire.
  5. Qui peut avoir meu le conte de prendre cette alliance.
    I, 1 (mouvoir)
  6. À la longue n'est nulles des grandes [nations] dont le pays à la fin ne demeure aux paisans [aux nationaux, par opposition aux étrangers, à propos des mariages des princesses héritières].
  7. Gaignerent une maison, prindrent deux ou trois huys, et s'en servirent de pavoys.
    I, 3 (pavois)
  8. Et que l'avitaillement ne sauroit estre si grand qu'avant que la moitié de l'hyver fust passée, ils ne fussent aussi à destroit, comme ils estoient lors.
  9. Et par ce moyen font de grands torts, et de grands griefs à leurs subjets.
    VIII, 13 (grief [2])
  10. Qui sont les plus allyez princes qui soient en la chrestienté.
  11. Grant force d'archiers, gens de sa maison pensionnaires et autres gens de bien…
    I, 8 (force)
  12. Bien dolente et desconfortée.
  13. Cecy estoit comme ung appreste des maulx qui depuis advinrent audit duc de Bourgongne.
    IV, 12 (apprêt [1])
  14. …Lui escripvoit comme [que] le roy partoit.
    ib. (comme)
  15. Et l'avoit fait emprisonner, lui donnant charge [accusation] qu'il estoit là venu pour…
    I, 1 (charge)
  16. Le duc de Bourgogne se mist encores après son esteuf, et à remettre le siege devant Nancy.
    v, 5 (éteuf)
  17. Encores y avoit une autre picque entre le duc et le connestable.
    III, 11 (pique [3])
  18. Au saillir de mon enfance.
    I, 1 (saillir)
  19. Il avoit esté dit que l'on se reposeroit deux fois au chemin pour donner haleine aux gens de pied.
    I, 3 (à)
  20. Le dessus du pont estoit couvert d'aiz seullement pour la pluye.
    IV, 9 (ais)