François René CHATEAUBRIAND, auteur cité dans le Littré

CHATEAUBRIAND (1768-1848)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHATEAUBRIAND a été choisie.

1953 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Atala, ou Les amours de deux sauvages dans le désert 1801 61 citations
Itinéraires de Paris à Jérusalem 1811 287 citations
Le génie du christianisme, ou Les beautés de la religion chrétienne 1802 787 citations
Les aventures du dernier Abencérage 1826 2 citations
Les martyrs, ou Le triomphe de la religion chrétienne 1809 166 citations
Les Natchez 1816 132 citations
Les quatre Stuarts 50 citations
Mémoires d'outre-tombe 1850 101 citations
René 1802 47 citations
Voyage en Amérique 1827 137 citations

Quelques citations de François René CHATEAUBRIAND

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1953 citations dans le Littré.

  1. Si je m'étais noyé, le bon débarras pour moi et pour les autres.
    Voy. Amér. 306 (débarras)
  2. Bientôt on passait à l'office de page ou de damoiseau dans le château de quelque baron.
    Génie, IV, V, 4 (damoiseau)
  3. Dieu forma à la fois tous les exemplaires des âmes humaines.
    Natch. IV, 185 (exemplaire [2])
  4. Les hommes doivent, pour ainsi dire, s'aimer à travers Dieu, qui spiritualise leur amour.
    Génie, I, II, 3 (spiritualiser)
  5. Quoique père de famille, et déjà sur l'âge, M. Caffe s'obstina à rester sur le pont.
    Itin. III, 91 (âge)
  6. La mère choisit un érable à fleurs rouges, festonné de guirlandes d'apios.
    Atala, Épilogue (festonné, ée)
  7. Ces lépreux qui, renoncés de leurs proches, languissaient aux carrefours des cités, en horreur à tous les hommes.
    Génie, IV, VI 2 (renoncé, ée)
  8. Aux branches du saule était suspendue une lyre plus forte que la lyre de Cymodocée : c'était un cinnor hébreu.
  9. La Trinité est l'archétype de l'univers, ou, si l'on veut, sa divine charpente.
    Génie, I, 3 (archétype)
  10. La plupart des concessions faites aux monastères dans les premiers siècles de l'Église étaient des terres vagues, que les moines cultivaient de leurs propres mains.
    Génie, IV, VI, 7 (vague [2])
  11. Les niveleurs étaient de plusieurs espèces : les fouilleurs et déracineurs s'emparaient des bruyères,
    Stuarts, la République et le Protectorat (fouilleur)
  12. [Dans le grec] Il faut considérer la caractéristique, la terminaison, l'augment.
    Génie, II, VI, 3 (caractéristique)
  13. Remontant depuis le dernier anneau de la chaîne des êtres jusqu'à l'homme.
    Génie, I, I, 9 (anneau)
  14. Le service de l'écuyer consistait, en paix, à trancher à table, à servir lui-même les viandes, à donner à laver aux convives.
    Génie, IV, V, 4 (écuyer)
  15. Il y avait [au Paraguay] un chef nommé fiscal, espèce de censeur public.
    Génie, IV, IV, 5 (fiscal, ale)
  16. J'aimais à voir… le victimaire qui puisait l'eau du sacrifice.
    Mart. VI (victimaire)
  17. Le champ de la nature ne peut s'épuiser, et l'on y trouve toujours des moissons nouvelles.
    Génie, I, V, 4 (champ [1])
  18. On avait saigné l'enfant, sa mère lui avait mis des charmes.
    Itin. 74 (charme [1])
  19. Plus les peuples avancent en civilisation, plus cet état du vague des passions augmente.
    Génie, II, III, 9 (vague [2])
  20. Faut-il croire, d'après Lucain, que les Arvernes descendaient tout droit des Troyens ?
    Clermont, 100 (droit, droite [1])