François René CHATEAUBRIAND, auteur cité dans le Littré

CHATEAUBRIAND (1768-1848)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHATEAUBRIAND a été choisie.

1929 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Atala, ou Les amours de deux sauvages dans le désert 1801 59 citations
Itinéraires de Paris à Jérusalem 1811 285 citations
Le génie du christianisme, ou Les beautés de la religion chrétienne 1802 781 citations
Les aventures du dernier Abencérage 1826 2 citations
Les martyrs, ou Le triomphe de la religion chrétienne 1809 164 citations
Les Natchez 1816 130 citations
Les quatre Stuarts 50 citations
Mémoires d'outre-tombe 1850 94 citations
René 1802 47 citations
Voyage en Amérique 1827 136 citations

Quelques citations de François René CHATEAUBRIAND

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1929 citations dans le Littré.

  1. Ce collier [de porcelaine] était monté sur un fil de la racine du tremble.
    Natchez, liv. II (monter)
  2. C'est un malheur du trop long vivre.
    Mém. d'outre-tombe, éd. de Bruxelles, t. VI, M. Thiers. (vivre [1])
  3. Ces réservoirs d'eau [étangs qui ne gèlent jamais dans le Haut-Canada] non congelables sont souvent formés par les castors eux-mêmes.
    Amér. 128 (congelable)
  4. Les Français [sont]… vains, railleurs, ambitieux, à la fois routiniers et novateurs.
    Génie, III, III, 5 (routinier, ière)
  5. [En Égypte] Des nopals épineux couvrent une petite partie de l'arène sans bornes.
    Mart. 365 (arène)
  6. Des compagnies de commerçants placèrent des factoreries au milieu des déserts.
  7. Vertumne avec Zéphyr menait des danses éternelles.
    Génie, II, V, 1 (mener)
  8. Blanca de Sivar était l'idole de son père.
    Dern. Abenc. (idole)
  9. C'est un verbe visible, c'est une langue de feu, qui parle tous les dialectes de la terre.
    Génie, I, 3 (dialecte)
  10. Clair arriva, je tombai à ses genoux, je lui fis la confession des iniquités de ma vie.
    Mart. X (iniquité)
  11. On aimait à voir un aumônier dans une tente ouverte près d'un champ de bataille.
    Génie, IV, I, 11 (aumônier [2])
  12. Un marbre blanc incrusté de jaspe et entouré d'un cercle d'argent radié en forme de soleil.
    Itin. 3<sup>e</sup> part. (radié, ée)
  13. Le château où arrivait le chevalier était quelquefois l'habitation d'une piteuse dame qui gémissait dans les fers d'un jaloux.
    Génie, IV, V, 4 (piteux, euse)
  14. De petites colonnes funèbres autour desquelles le sculpteur figura jadis un turban.
    Dern. Abenc. (figurer)
  15. Où sont ces druides qui élevaient dans leurs colléges sacrés une nombreuse jeunesse ?
    Mart. IX (druide)
  16. L'abeille, qui pourtant n'avait vécu qu'un matin, comptait déjà son ambroisie par générations de fleurs.
  17. Quelques pins rougeâtres sur la nudité d'un morne, c'est tout ce qui s'offre aux regards.
    Génie, III, V, 5 (morne [2])
  18. En retournant à notre camp, nous traversâmes un ruisseau tout bordé de dionées.
    Voy. Amér. 422 (dionée)
  19. Nos calices avaient cherché leurs noms parmi les plantes, et le lis leur avait prêté sa forme.
    Génie, IV, I, 2 (calice [1])
  20. Qu'importe alors que ces édifices aient été des amphithéâtres ou des sépulcres ? tout est tombeau chez un peuple qui n'est plus.
    Itin. 6<sup>e</sup> part. (tombeau)