François René CHATEAUBRIAND, auteur cité dans le Littré

CHATEAUBRIAND (1768-1848)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHATEAUBRIAND a été choisie.

1928 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Atala, ou Les amours de deux sauvages dans le désert 1801 59 citations
Itinéraires de Paris à Jérusalem 1811 285 citations
Le génie du christianisme, ou Les beautés de la religion chrétienne 1802 781 citations
Les aventures du dernier Abencérage 1826 2 citations
Les martyrs, ou Le triomphe de la religion chrétienne 1809 164 citations
Les Natchez 1816 130 citations
Les quatre Stuarts 50 citations
Mémoires d'outre-tombe 1850 94 citations
René 1802 47 citations
Voyage en Amérique 1827 136 citations

Quelques citations de François René CHATEAUBRIAND

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1928 citations dans le Littré.

  1. Pourquoi, fils de Morni, ton âme respirait-elle les combats ?
    Gaul. (respirer)
  2. Nous eûmes des herbiers chinois, des géographies chinoises.
    Génie, IV, IV, 1 (herbier)
  3. J. C. a donné à votre cœur les arrhes du St-Esprit.
    Génie, I, I, 6 (arrhes)
  4. Massillon montre, dans son petit Carême, des moralités écrites avec une élégance qui ne bannit pas la simplicité.
    Génie, III, IV, 3 (moralité)
  5. Plusieurs vaisseaux avaient appareillé au baisser du soleil.
    René, 214 (baisser)
  6. L'insecte bourdonne ses louanges [de Dieu], l'éléphant le salue au lever du soleil.
    Génie, I, V, 3 (bourdonner)
  7. L'âme de la jeunesse essaie de tous les sentiments.
    Natch. II, 154 (essayer)
  8. Il suffit d'examiner son échelle [du chant grégorien] pour se convaincre de sa haute origine.
    Génie, III, 1, 2 (échelle [1])
  9. Les quenouilles du maïs étant destinées à servir de tuteurs ou de rames au légume grimpant.
    Amér. Moissons. (rame [1])
  10. La communion se perd dans la nuit des temps.
    Génie, I, I, 7 (nuit)
  11. Nous nous mîmes à table, c'est-à-dire que nous nous assîmes à terre autour du régal.
    Itin. 1re part. (régal)
  12. Les flots tranquilles viennent expirer au pied des canneliers en fleurs.
    Mart. 77 (expirer)
  13. Le reptile se jette en orbe, monte et s'abaisse en spirale, roule ses anneaux comme une onde.
    Génie, I, III, 2 (onde)
  14. La cloche funèbre sonne ses dernières agonies [du trappiste].
    Génie, IV, III, 6 (agonie)
  15. Le loriot siffle, l'hirondelle gazouille.
    Génie, I, V, 5 (loriot [1])
  16. Lorsque Bossuet descendit dans la carrière, la victoire ne demeura pas longtemps indécise, l'hydre de l'hérésie fut de nouveau terrassée.
    Gén. I, I, 1 (hydre)
  17. C'est une grande pitié que de trouver l'homme mammifère rangé avec les singes.
    Génie, III, II, 2 (mammifère)
  18. C'est [le sépulcre d'Absalon] une masse carrée mesurant huit pas sur chaque face.
    Itin. 4<sup>e</sup> part. (mesurer)
  19. Le peuple racontait que le frère d'Amélie… avait vendu son âme au démon.
    les Natch. 2<sup>e</sup> part. 1er quart. (vendre)
  20. Solon avait laissé au frère la liberté d'épouser sa sœur utérine.
    Génie, I, I, 10 (utérin, ine)